SILENCE ON TOURNE 360

Aperçu d’intérieur de la création d’un documentaire immersif

VR be aware — La réalité n’est pas virtuelle

L’année dernière, j’ai eu l’opportunité de collaborer comme directrice photo et monteuse sur le prototype d’une expérience VR unique. Le tournage s’est fait pendant une semaine à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (Afrique centrale).

L’expérience transpose le spectateur dans la peau d’un enfant qui vient de se retrouver dans la rue, le tout est enregistré d’un point de vue à la première personne. En plus de se retrouver en plein immersion et de pouvoir regarder 360º autour, le spectateur est présenté avec des choix interactifs.

Le système de caméra utilisé

Les systèmes d’enregistrement VR sont en plein évolution. Notre choix était dirigé par un budget limité et le genre, une docufiction partiellement improvisée, et les conditions délicates du lieu de tournage.

Z2X-C monté sur le guidon d’un vélo lors des tests à Toronto

iZugar Z2X-C 
site web officiel
2 Gopros modifiés avec des objectifs fisheye montés dans une monture (rig) fait sur mesure.

LES AVANTAGES

Un système économique, compact, peu visible, léger, qui résulte dans un stockage maniable en post-production.

Juste deux lignes de coutures à gérer mais (voici le point en moins)les zones de superposition sont étroites.

Paramètres à vérifier dans le menu du gopro selon KOLOR
http://www.kolor.com/wiki-en/action/view/Autopano_Video_-_Which_settings_to_use_with_my_GoPro

Les formats vidéos supportés par Z2X-C; (FOV W / 4:3)
4K 3840x1920@30fps
ou
2K 2800x1400@60/80fps
L’image directement de la caméra, avec sa déformation fisheye.

Veuillez noter aussi les bords bleus et le lens flair qui influenceront les résultats du stitching plus tard.

Le profil du Rig

Un modèle (template) du rig peut aider à accélérer le processus du -stitching- dans autopano vidéo (AVP).
http://www.kolor.com/wiki-en/action/view/Autopano_Video_- _Lens_calibration_-_Camera_preset

Le profil se crée à l’aide d’un autre logiciel autopano giga(APG) qui fonctionne en tandem avec AVP.

Une capture d’écran d’un détail de APG avec les valeurs importantes à noter dans le document modèle xml.

K1–3 sont les coefficients de déformation. 
FoV (field of view) signifie le champ de vision.

L’image vidéo est projetée sur une sphère. Une bonne explication détaillée sur les différentes modes de projection se trouve ici;.
http://www.kolor.com/wiki-en/action/view/Understanding_Projecting_Modes

AVANT REC

Tout d’abord vous devez identifier les caméras (donner des numéros/lettres, …)

Et maintenant — REC.
Il faut synchroniser les caméras en utilisant au moins deux méthodes — c’est une question d’avoir un alternatif si vous n’arrivez pas à synchroniser les caméras avec un premier méthode;

Capture du logiciel AVP (autopano video) lors de l’importation des images des deux caméras. Le son est enregistré en double système alors j’annonce les clappes; 1 pour le son et des multiples pour la synchronisation des caméras.
  • SON; clappez dans les mains
  • MOUVEMENT; tournez le rig vite horizontalement
  • ou FLASH les caméras (à l’aide d’un parapluie ou autre)

Vérifiez bien que les 2 caméras enregistrent, sinon la prise sera inutilisable. 
(Les systèmes à 6 caméras et plus pardonnent un peu plus ce genre d’erreur, dépendant de l’angle que la caméra fautive couvre.)

Prévoyez un endroit où vous cacher. 
C’est un tournage vidéo en 360 dégrées — on voit tout.

Les lumières devraient être déguisées en practicals. Des marques au sol devraient faire partie du décor, etc.

Il faut adapter ses méthodes à la technologie utilisée. Ce qui nous amène à la mise en scène ou le placement des sujets.

LA MISE EN SCÈNE

Il faut tenir le sujet et autres éléments importants en dehors des zones de couture le plus possible.

La déformation augmente en se rapprochant du rig. La couture deviendra aussi de plus en plus difficile/impossible à corriger en 1 fois. Il sera nécessaire de faire du stitching de l’avant et arrière plan séparément et les re-composer ensembles après.

You got stitched! Voici l’effet déformé du stitch dans le visage/pied d’un des enfants. Dans le bas de l’image on voit le monopod dans le nadir.

Gardez le nadir (le centre en bas de l’image et où se situe l’emplacement du rig) le plus petit possible. Vous pouvez photographier l’emplacement pour masquer le trépied, le monopod ou autre plus tard en montage.

Les plans avec beaucoup de mouvements montrent toujours plus les zones de la couture.

L’INSTALLATION

Comme notre projet veut amener le public dans la peau d’un shégué (enfant de la rue de Kinshasa), le rig est attaché sur la tête de Chikina, notre cascadeur de service.

Cette installation sur la tête est loin d’être une situation idéale pour réussir des coutures propres dans la vidéo. Une des choses la plus difficile est une personne qui marche/court avec le rig. Des travels stabilisés (sur/dans un véhicule) sont beaucoup plus réalisables.

J’aurais aimé de cacher la lanière avec un bonnet, mais le réalisateur ne le trouvait pas opportun dans le feu de l’action.

C’est difficile de guider les regards des personnages autour; il doivent regarder la caméra et ne pas les yeux de Chikina.

Malgré la simplicité du setup, le résultat s’avère mieux qu’attendu.

LES AUTRES ESSAIS

selfie-stick

C’est bon marché, c’est léger et ça tourne dans la palme d’une personne non avertie.

Il faut s’apprêter la marche d’un opérateur steadicam et tenir le pôle le plus proche possible de la base de la caméra.

Idéalement on se bricole son super selfie-stick — avec un système de gimbal pour stabiliser l’image sur les 3 axes.

Les fonctions stabilisation et horizon des logiciels de stitching peuvent compenser mais jamais éradiquer les vibrations dans les zones de coutures.

Un sac à dos avec une monture caméra

Une image de la caméra 2 (l’arrière) qui montre la barre du sac à dos.

Plusieurs positions sont possibles pour voir plus ou moins le personnage qui porte les caméras.

Plus tard, cette solution demandera plus de travail de rotoscoping pour masquer la barre.

Le sac à dos demande d’être camouflé en dessous des vêtements ou dans un autre sac à dos — question de s’intègrer dans la narrative.

et le SON

La moitié de la magie d’un film réside dans sa bande sonore, et dans une expérience VR c’est encore plus vrai.

Idéalement le son devrait être mixé/enregistré en surround et suivre l’exploration de l’utilisateur/spectateur dans un environnement 3D.

Dans ce tournage on a enregistré les voix à l’aide de lavaliers, en plus d’enregistrer l’ambiance de chaque lieu. Le son des caméras gopro sert comme son témoin, le minimum.

Des autres solutions s’offrent -selon le type de production et son budget;(Cette liste est loin d’être exhaustive)

Lire plus sur le son immersif;
http://www.audiomediainternational.com/news/feature-the-rise-of-immersive-audio/04411

Un autre article qui donne un aperçu des solutions possibles;
http://elevr.com/audio-for-vr-film/

APRÈS REC

Il faut organiser les fichiers clairement; utiliser les paramètres de date et heure des caméras comme aide. Vous devriez vérifier les prises et marquer les prises incomplètes.

Vous changez les noms selon la ID de la caméra; http://www.tekrevue.com/tip/batch-rename-files-os-x-yosemite/
-utilisez la fonction rename du finder (clique droit ou ctrl clique sur mac)

Il faut organiser les dossiers par prise; vous copiez les fichiers vidéo de C1 et C2 de la même prise dans son dossier (dû aux logiciels de stitch).

L’organisation de mes fichiers

Les plans de C1 et C2 doivent obligatoirement rester dans le même dossier que les projets des logiciels de stitch, si non autopano giga et vidéo perdent leurs repères.

La post-production est le sujet d’un autre article.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.