“Utiliser la technologie pour nourrir les relations humaines”

Par Kévin

Le 19 janvier dernier à l’occasion du lancement officiel de Kawaa, Kévin André expliquait les raisons d’être de cette plateforme numérique qu’il dirige. Voici un extrait de son intervention.

“On vit dans un monde de paradoxe. Un monde où l’on est de plus en plus proches les uns des autres :

  • En effet, nous sommes de plus en plus nombreux dans le monde à nous installer dans des villes. Nous sommes physiquement géographiquement plus près dans nos immeubles, parfois dans nos tours.
  • Nous sommes aussi de plus en plus mobiles avec des transports qui rendent la planète plus petite et aussi avec le GPS qui fait que nous sommes partout un peu chez nous.
  • Et nous sommes de plus en plus connectés les uns aux autres avec Internet, les réseaux sociaux, nos mobiles et nos notifications quotidiennes sur Whatsapp, SMS, mail. Selon une étude de 2015 faite en Grande Bretagne,on regarde son smartphone en moyenne plus de 200 fois par jour !

Et pourtant, malgré cette proximité, mobilité et connectivité exponentielles, nous sommes de plus en plus isolés les uns des autres.

De nos jours, on peut voir ce paradoxe quotidien d’être assis les uns à côté des autres, sans se parler, sans se regarder, … Dans nos transports mais aussi dans nos entreprises, dans les restos, les bars… même dans nos maisons, à table, avec nos enfants…

Je ne crois pas que la technologie soit l’ennemi, pas du tout, je pense qu’au contraire que c’est une formidable opportunité !!!

Cela dépend comment on l’utilise !

Alors la vision de Kawaa c’est utiliser la technologie pour nourrir les relations humaines.

La promesse de Kawaa c’est de se voir, de se rencontrer pour de vrai. On propose d’utiliser la technologie pour se rencontre dans la vie réelle.

Certains font de la recherche et développement sur les biotechnologies ou la réalité augmentée.

Chez Kawaa, nous sommes une start-up qui investit dans une innovation sociale et pas seulement technologique.

Notre recherche porte sur un modèle qui permet aux personnes de se rencontrer facilement et en confiance alors qu’ils ne se connaissent pas.

Nous avons identifié que pour réussir à organiser une belle rencontre, il faut cinq ingrédients :

  • Un connecteur, un créateur de lien, qui prend l’initiative et anime (anima — l’âme)
  • Un cadre, un format, une méthode d’animation
  • Un lieu, un espace qui crée de la convivialité, qui donne envie
  • Des personnes qui viennent pour se rencontrer (pas forcément beaucoup)
  • Un intérêt : intérêt c’est inter-este, être entre, pour nous relier il faut un troisième terme

Car ce qui nous rassemble, ce qui nous donne envie d’aller l’un vers l’autre, c’est l’intérêt et la passion. Il n’y a rien de plus passionnant que quelqu’un de passionné qui veut transmettre sa passion.

Et ces passions sont autant d’occasion de rencontres : une expo au musée, une balade pour découvrir la biodiversité, une partie de foot entre pères et fils, un concours d’entrepreneuriat social ou encore une conversation pour refaire le monde…

Ce sont autant d’occasions de rencontre rendues possible sur Kawaa.

Au-delà de ce qui nous passionne, Kawaa a pour mission de contribuer au vivre ensemble et de nous relier sur ce qui nous concerne chacun en tant que citoyen.

Nous sommes très fiers d’être partenaire de Grandir Ensemble qui organise sur Kawaa des rencontres interconvictionnelles, peut-être avez-vous vu le reportage sur TF1 et les articles sur cette initiative qui a été lancée officiellement le 11 janvier. Nous avons l’ambition de permettre au maximum de nos concitoyens de participer à un Kawaa Grandir Ensemble et de rencontrer une personne d’une autre conviction ! De faire ensemble que nos différences soient une occasion d’enrichissement et de découverte.

Nous avons aussi pour ambition de contribuer à la vie politique française en 2016 et 2017. Je lisais avant-hier dans la presse la résignation des français face à leurs responsables politiques mais aussi leur volonté qu’ils s’entendent un peu plus plutôt que de s’opposer. Kawaa souhaite promouvoir la possibilité, de rencontrer d’autres personnes pour parler politique, pour confronter ses points de vue. Là encore rencontrer des personnes qui n’ont pas les mêmes opinions mais avec qui on avance, au-delà des oppositions classiques. Notre ambition est de créer ensemble un espace de dialogue où on prend plaisir à inventer la vie politique demain et où on peut sortir de son cercle habituel.

Le challenge pour Kawaa c’est bien sur de mettre en œuvre cette vision de manière efficace.

C’est aussi d’en faire une entreprise avec un modèle économique !

Kawaa c’est une start-up qui s’ancre dans le courant de l’entrepreneuriat social que nombre d’entre vous ici connaissent et notamment mes collègues de l’ESSEC que je salue et que je remercie pour leur soutien !

Kawaa c’est une entreprise qui veut impulser un changement systémique, donner plus de moyens aux personnes de créer du lien, tout en ayant un business model robuste et une pérennité financière.

Alors que faut-il pour réussir notre ambition ?

C’est une équipe d’abord et avant tout. Je voudrais remercier la fantastique équipe Kawaa qui fait que le rêve devient réalité !

Ce sont aussi des moyens financiers, des investisseurs qui nous accompagnent et prennent des risques. Merci à nos investisseurs privés, nos anges du monde des affaires, mais aussi le Conseil départemental des Hauts-de-Seine, BPiFrance (Banque Publique d’INvestissement) et France Active (Hauts-De-Seine Initiative) financeur solidaire.

Merci aussi à tous ce qui nous accompagnent et nous ont accompagné, notamment le Sensecube.

Il faut une équipe, des moyens et une communauté : des organisateurs, des créateurs de lien, des participants qui se lancent.

Merci à tous ceux qui ont passé le pas et merci par avance à tous ceux qui le feront. Un merci tout particulier à nos supers animateurs de ce soir qui vous permettront de vivre ou revivre l’expérience des rencontres Kawaa !

Utilisez Kawaa comme bon vous semble, emparez-vous de cet outil, parlez-en autour de vous, créez des rencontres, réinventons le lien social et le vivre ensemble.

Vive Kawaa, vive les rencontres, vive l’entrepreneuriat social, vive le made in France et vive la vie !”

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.