Keecker, tout est possible, mais aujourd’hui nous devons arrêter.

Il y a 6 ans, nous avons lancé un projet fou, un nouvel objet pour faciliter la technologie à la maison, regarder la TV, écouter de la musique...

Cela ressemblait à un robot, devait être autonome, et in fine devait apprendre tout seul afin de mieux nous servir. Vous retrouverez les documents d’origine de Keecker ici : Genèse / Vision d’entreprise / Culture interne

Je ne connaissais rien du hardware, de l’électronique, rien des robots, rien des levées de fonds, mais 6 ans plus tard, nous avions plus de 1000 robots sur le marché, des milliers d’utilisateurs et avons vu des statistiques incroyables comme plus de 3.5h d’usage par jour.

Nos robots ont pu changer la vie de centaines de clients, ont frustré d’autres moins satisfaits mais nous avons fait au mieux avec notre budget limité.

Comme d’autres startups, nous avions des cycles de levées de fonds récurrents: nous avons toujours eu besoin de capitaux pour nous financer ne pouvant pas être rentables avant plusieurs années.

Alors que nous avons toujours pu trouver des investisseurs au fil des années, cette fois-ci nous n’y sommes pas arrivés.

J’écris donc cet article avec beaucoup de tristesse pour annoncer aujourd’hui que nous devons cesser notre activité et fermer Keecker.

Dit clairement, nous n’avons plus d’argent et n’avons pas pu trouver les fonds nécessaires pour continuer notre activité. Nous avons crée un produit incroyable, une technologie de pointe crées par une équipe ultra-talentueuse. Nous sommes tous profondément navrés de devoir nous arrêter en si bon chemin.

Créer des produits hardware est chose difficile, mais nous y sommes arrivés.
Créer des machines autonomes est chose difficile, mais nous y sommes arrivés.
Créer une entreprise profitable en robotique B2C est encore plus dur et là nous n’avons pas pu convaincre assez d’investisseurs pour continuer.

Nous avons vu d’autres disparaitre l’année dernière comme Jibo et Kuri, nous nous sommes battus comme des chiens pour ne pas suivre le même destin mais il y a un sentiment négatif actuellement autour de la robotique grand public que nous n’avons pas réussi à dépasser. Le marché de l’électronique grand public est également en transformation et les chances des petits David sont de plus en plus faibles contre les Goliath établis.

Keecker c’était un rêve, un rêve de penser à l’utilisateur avant tout, un rêve de transformer les technologies collectives (TVs, enceintes, caméras) et un rêve d’offrir des interactions plus intuitives aux utilisateurs.

Nous savons qu’un jour, très bientôt, de gros acteurs vont lancer des produits similaires. Notre rêve n’était pas mauvais, nous avons juste essayer de solutionner un très gros problème avec des moyens limités et n’avons pas pu financer notre vision suffisamment bien.

Peut-être étions-nous trop tôt, peut-être étions-nous trop cher, peut-être n’avions-nous pas essayer toutes les manières de générer de l’argent, peut-être n’étions-nous pas assez bons, peut-être n’avons-nous pas rencontré les bonnes personnes, toute une série de causes possible, mais en conclusion je suis fier de ce que nous avons fait, très fier de l’équipe incroyablement qualifiée que nous avons assemblé et qui a travaillé d’arrache pied des années durant pour créer ce produit.

Nous sommes passés d’un robot en carton à une machine intelligente capable de se déplacer seule, d’apprendre, de vous parler : une incroyable performance d’équipe.

Ce qui est certain, est que ces petites machines autonomes arrivent, nous espérons juste qu’elles soient sécurisés et protectrices de ses utilisateurs.

Nous sommes fiers d’avoir contribué humblement au développement technologique, d’avoir été un pionnier de l’industrie, même si nous ne laisserons pas l’empreinte qui nous espérions au départ.

A vous, nos clients :

Nous vous remercions sincèrement pour votre confiance et d’avoir vu le potentiel et la valeur de ce que nous avons crée. Vous êtes des visionnaires, vous êtes les meilleurs “early adopters”, vous nous avez donné l’envie d’aller plus loin et d’améliorer notre travail jour après jour.

Je sais que Keecker n’était pas parfait, nous n’étions pas parfaits, nous explorions un tout nouveau type de machine et d’interactions. Nous n’avons pas pu faire tout ce que nous voulions, pas par manque de savoir-faire mais principalement par manque de moyen, de ressources et de personnel.

J’aurai tant aimé pouvoir continuer d’améliorer nos produits et vous montrer de quoi nous étions réellement capable pour vous améliorer la vie encore plus…

Que se passe-t-il pour vous?

Nous avons publié une dernière mise à jour logiciel Over The Air (OTA) à tous nos robots le 8 mars 2019, avec une nouvelle version des applications Android et iOS.

A travers cette mise à jour, nous avons supprimé la dépendance envers nos serveurs lesquels cesseront de fonctionner un jour. Cela signifie que vos robots continueront de fonctionner sans avoir besoin de nos serveurs et qu’ils resteront utilisables. C’était la moindre des choses que nous pouvions faire, ainsi vous pourrez toujours regarder vos films préférés, écoutez votre musique, le commander à la voix et le faire se déplacer.

Malheureusement quelques fonctionnalités vont disparaître :
- Accès vidéo à distance
- Home analytics
- Keecker vidéo-conférence

Ces dernières nécessitent nos serveurs et n’ont pas pu être simplement repenser afin de les faire fonctionner sans avoir de serveurs à payer. Nous nous excusons, nous avons essayé mais n’avons pas pu trouver de solution pour les garder en vie.

Toutefois, comme Keecker fonctionne sous Android, et à travers notre SDK externe, quiconque sait programmé pourra recréer ces fonctionnalités et mêmes les publier sur le Google Play Store afin de les partager avec tous les autres utilisateurs de Keecker.
Plus d’informations sur le SDK ici

Plus d’information pour nos clients ici
Un forum de discussion pour tous nos clients est crée ici

Merci:

J’ai beaucoup de personnes à remercier, notre histoire est avant tout une histoire de personnes. Des centaines de personnes ont contribué directement à notre projet et l’ont rendu possible, je les remercie tout sincèrement. Aujourd’hui, certains seront des amis, d’autres touchés et tristes, d’autres énervés, certains auront perdu de l’argent, mais je pense que vous avez tous cru à notre projet et que vous avez tout fait pour qu’il se transforme en succès, pour cela je vous suis éternellement reconnaissant.

Nous avons eu la chance de faire ce que nous voulions faire, de travailler sur un projet ayant du sens, qui nous a fait rêver, en lequel nous croyons. C’est une chance rare, un luxe que peu ont la chance de vivre. L’échec fait partie du jeu, et c’est le principal point négatif lié à ce genre de projet, nous devons donc l’accepter, apprendre et devenir encore meilleur demain.

Tout d’abord, à cette dream team, aux 70 personnes qui ont travaillé sur Keecker durant ces années, je le répète, vous l’avez rendu possible, c’est votre bébé autant que c’est le mien et ensemble nous avons pu créer quelque chose d’extraordinaire, au delà du produit, une équipe et entreprise géniales, vous êtes les meilleurs! Soyez fiers! Keecker fut un succès et vous avez fourni un travail colossal pour le faire démarrer et atterrir sur les étagères en magasin. Je vous souhaite tout le meilleur pour vos futurs projets, vous resterez très spéciaux pour moi. Merci Thomas, Alix, Martin, Sarah, Maxime, Diana, Romain, Thomas, Constance, Cyril, Lynda, Alexandre, Guillaume, Christopher, Kevin, Jules, Florent, Matthieu, Céline, Arnaud, Léo, Romain, Thibault, Phoum, Aloys, Alicia, Omar, Amado, Valentin, Hae Jin, Felipe, Franck, Claire, Xin, Jason, Antoine, Chris, Carly, Philippe, Antoine, Mohamed, Robin, Xavier, Emeric, Olivier, Corentin, Diorèle, Kayla, Cédric, Florian, Lucia, Tristan, Thibaut, Alexis, Ludovic, Emeline, Felipe, Romain, Xavier, Benjamin, Nicolas, Norman, Samuel, Anh Tuan, Maxime, François, Soukaina, Alexandre, Stéphane.

A tous mes amis, ma famille et conseillers : cela n’aurait pas été possible sans vous non plus. En tant que fondateur, on doit avoir de forts soutiens très tôt et vous m’avez donné exactement cela. Beaucoup ont passé des heures à parler, à me donner des conseils, d’autres étaient là pendant les moments difficiles, d’autres m’ont aidé à travers leurs réseaux, leurs conseils, leurs critiques, leurs idées et tous ont été positifs dès le départ, m’ont soutenu et furent juste merveilleux.

A nos investisseurs : de même, cela n’aurait pas pu se faire sans vous, cela n’aurait pas du tout été possible. Vous étiez tous derrière le projet, l’idée, vous avez cru en moi, en cette idée de changer le monde, vous avez su regarder au delà des difficultés de créer des produits physiques et avez vu le potentiel. C’est une chose assez rare et je suis réellement reconnaissant de la confiance que vous m’avez accordé, à moi et à l’équipe pour notre capacité à faire. Nous y sommes partiellement arrivés, mais nous n’avons juste pas pu trouver d’autres comme vous pour nous rejoindre. Perdre fait partie du jeu, mais je reste tout de même désolé de cette fin que j’espérais meilleure.

A nos partenaires et fournisseurs: nous avons crée Keecker avec votre aide et soutiens. Certains d’entre vous nous ont aidé au delà de nos espérances et ont rendu possible la création de Keecker. Nous sommes sincèrement désolés de n’avoir pas pu tout honorer de notre coté.

Enfin et surtout, mes derniers mots reviennent à ma femme, qui a été ma colonne vertébrale pendant 6 ans, ma source d’inspiration et de soutien inconditionnel, qui m’a toujours si bien écouté, aidé, conseillé, challengé. Tu étais là chaque jour du début à la fin, je ne serais jamais arrivé à faire tout cela sans toi.

Au revoir Keecker.

Pierre Lebeau
Founder & CEO

(Article en anglais)