Où nous en allons-nous ?

Au début des temps, il n’y avait pas de Facebook, pas de Twitter, pas d’Instagram et pas de YouTube. Nos vies ne dépendaient pas d’un fil de statuts, de tweets, de vidéos ou des photos. Je parle ici d’il y a de cela seulement quelques années.

Depuis que Mark Zuckerberg a lancé Facebook de sa chambre à Harvard en 2004, les médias sociaux ont évolué de façon exponentielle et ça aura changé pour toujours la manière par laquelle nous communiquons à travers le monde aujourd’hui. Cela a permis aux gens de faire entendre leurs opinions et de partager du contenu directement de leurs appareils portatifs. Le monde des entreprises, des organisations et des affaires aura changé aussi.

http://cyberbullying.org/a-teens-thoughts-on-social-media

Il y a plus de 40 ans, le premier courriel électronique était envoyé. Aujourd’hui, les médias sociaux ont pris le contrôle du monde. Pensez-y, à l’époque, on écrivait grâce à des signes et des dessins sur les murs dans des cavernes. Aujourd’hui, il est estimé que 2.13 billions d’utilisateurs sont sur les réseaux sociaux. Si cela ne vous surprend pas, il y en avait que 1.4 en 2012.

Mais quels sont vraiment les effets qu’ont les réseaux sociaux sur nous ? Les réseaux sociaux créent un sens de connexion. Mais à quel point est-il réel ? Il est difficile de faire la différence entre une relation dans le vrai monde en comparaison avec une relation basée sur les réseaux sociaux.

Un problème majeur qui est survenu avec la popularité des réseaux sociaux est la cyberintimidation. C’est un phénomène qui est très présent en ligne, surtout chez les enfants qui sont plus vulnérables à ces enjeux et qui peuvent laisser des séquelles mentales et même au suicide dans certains cas. L’accès à l’anonymat permet la diffusion de certaines choses qui serait autrement gardée pour soi. 25% des adolescents affirment avoir été victimes de cyberintimidation sur leurs téléphones portables ou sur Internet.

Une baisse de productivité a aussi été remarquée dans certaines entreprises. Bien que les réseaux sociaux permettent de communiquer plus facilement avec ses clients, il s’avère qu’ils sont aussi une grande distraction pour ses employés. Des situations comme celles-ci ont forcé la création de systèmes qui bloque l’accès à certains sites lors de la connexion au serveur de l’entreprise, par contre.

L’avènement des réseaux sociaux pose aussi un problème d’intimité. Les réseaux sociaux encouragent fortement ses utilisateurs à être plus ouverts à la publication de certains aspects de leur vie privée. Ce qui serait en cause, selon moi, est qu’il est beaucoup plus facile de publier certaines informations que l’on serait porté à garder pour soi-même lors d’une discussion en personne. Une photographie de soi-même avec des amis à une fête peut sembler innocente jusqu’au moment ou un potentiel employeur la voie.

Ce qu’il est important de remarquer c’est que plusieurs barrières sont rendues invisibles grâce aux réseaux sociaux. Auparavant, on n’aurait jamais imaginé pouvoir partager des écrits avec la planète entière via quelque chose que l’on ne voit même pas, c’est-à-dire Internet. Mais il suffit de se promener en ville quelques minutes pour remarquer que la plupart des gens marchent la tête basse, les yeux fixés sur leurs téléphones, avec un regard vers le haut chaque quelques secondes pour faire sur de ne pas faire de face à face. C’est une réalité nouvelle, il y a de cela à peine dix ans on n’aurait jamais imaginé avoir besoin de créer des règles pour éviter les accidents de voiture reliés aux textos au volant ou les gens qui regardent leur fil twitter quand ils sont pris dans les embouteillages matinaux.

Malgré les nombreux effets négatifs qu’ont les réseaux sociaux sur notre société, ils comportent aussi plusieurs aspects positifs. Les médias n’ont jamais eu autant de facilité à propager des nouvelles qu’avec les médias sociaux. Un simple retweet, imaginez-vous, un seul, peut exposer une nouvelle à des centaines de gens à la fois, il est incroyable de penser à ce qui arrive lorsqu’une publication obtient à elle-même des milliers de retweets et de partages.

Les médias sociaux ont véritablement pris le contrôle de notre monde. Plusieurs en sont tout simplement dépendants. Il est pratiquement inévitable d’en faire parti et il très difficile d’être tenu au courant de l’actualité à travers le monde sans être actif sur au moins l’un deux. Si on a fait des progrès du côté de l’écriture dans les premiers quelques siècles et que l’écriture informatique et l’Internet ont fait d’immenses évolutions dans les dernières vingtaines d’années, qui sait où nous serons dans 5 ans? Imaginez dans 10 ans ou dans 50 ans ! Allons-nous faire des progrès positifs ou est-ce que tout le monde se retrouvera prit dans un univers virtuel ? Il est important de commencer à réfléchir, les temps n’ont jamais changé aussi rapidement.

Je termine donc ma revue de ce semestre avec une vidéo que j’adore depuis sa publication originale. On y retrouve des statistiques à la fois intéressantes et même effrayantes. Voici le lien: Des statistiques intéressantes et épeurantes à regarder. https://www.youtube.com/watch?v=N4znQDyz038

Le cours de M. Lévy est un cours qui a grandement changer ma perception des médias sociaux. Ils sont un outil incroyablement puissant dont plusieurs personnes ignorent le véritable pouvoir. Leur constante évolution permettent l’innovation de plusieurs idées mais à quel prix ?

Like what you read? Give Kevin Bastien a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.