Place Tian’anmen

La place Tian’anmen littéralement « place de la porte de la Paix céleste » est une place située au centre de Pékin et est la quatrième plus grande place du monde.

D’avril 1989 au 5 juin 1989 , sur cette place se déroulait des manifestations qui porteront son nom. Les chinois surtout les Etudiants, les intellectuels et les ouvriers manifestaient contre la corruption et demandaient des réformes politiques et “démocratiques”.

Le mouvement fut déclenché par le décès de l’ancien secrétaire général du parti chinois, Hu Yaobang qui fut limogé en 1987. Admiré par le rôle qu’il a joué pour les réformes, sa mort déclencha des revendications qui conduisent les manifestants (notamment des étudiants) sur la place Tian’anmen lors des ses veillées funéraires dans la nuit du 21 au 22 Avril.

Les manifestations et les grèves s’étendent très vite à certains lycées d’autres villes et de nombreux étudiants rejoignent la place avec des marches quotidiennes.

Etant heurté à la sourde oreille du gouvernement, les étudiants décidèrent de faire une grève de la faim. Cette grève de la faim sera suivi par plus de 1000 participants et assurera au mouvement une publicité dans les média internationaux. Ces derniers annoncèrent la fin du parti communiste chinois. Tous les experts se succédèrent sur les plateaux pour prédire le futur de la Chine.

Quelques tentatives de négociation avec le gouvernement et la direction du parti n’apportent que peu de résultats.

Cependant, le fait qu’il existe autant de programmes que de manifestants ne permet au gouvernement ni de savoir avec qui négocier, ni sur quelles revendications discuter. La confusion et l’indécision des manifestants trouvent leur corollaire dans celles du gouvernement, ce que relaient les média officiels.

Après avoir tenté de négocier avec les leaders du mouvement, le gouvernement chinois déploiera le 4 Juin 1989, l’artillerie lourde après avoir instauré la loi martiale le 19 Mai.

L’armée tira dans la foule, des blindés ont « roulé sur les corps à de nombreuses reprises, faisant comme une « pâte » avant que les restes soient ramassés au bulldozer. Restes incinérés et évacués au jet d’eau dans les égouts ».

Le lendemain du massacre, la place Tian’anmen était très propre, ne laissant pas les traces de la veille. Les leaders des manifestations sont traqués et tués dans tout Pékin.

Le nombre de morts de la place Tian’anmen porte toujours à débat. Selon la croix rouge chinoise, il y a 2700 morts recensés, 1000 morts selon Amnesty International.


29 ans plus tard, que retient on?

Le régime communiste est toujours en place. L’actuel Président Chinois est élu à vie. La Chine est devenue la première puissance économique du monde. Les mêmes experts qui annonçaient la fin du communisme chinois louent les exploits économiques de cette même Chine. En Chine on a presque plus d’opposant. Plus aucun dirigeant occidental ne reçoit des leçons de démocratie de l’Occident.

L’année prochaine, devinez qui célébrera les manifestations de la place Tian’ anmen — les mêmes dirigeants du parti communiste.

Tout ceci ressemble au titre d’un roman “Je viendrai cracher sur vos tombes”.

Et si la Chine n’exportait pas seulement ses ingénieurs et ses routes au Togo, mais aussi son histoire?