Il y a implicitement un autre sujet derrière celui-ci : c’est l’addiction.
Pierre Danet
1

Pour les MMORPG, je dis pas. Par contre, pour les RPG classiques évoqués dans l’article, l’immersion y est suffisamment légère pour pouvoir conserver un temps de jeu raisonnable.

Quant au phénomène de l’addiction, ça fait 30 ans qu’on aborde le jeu vidéo exclusivement sous cet angle. J’avais envie d’adopter une autre approche. Non pas que l’addiction ne soit pas à prendre en compte, mais je laisse ce sujet aux plus scientifiques que moi ;)

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.