Quand on voit la cacophonie autour de la défense de François Fillon, on se dit qu’en France, on n’est pas champion qu’au handball. La droite la plus bête du monde n’est pas prête de perdre son titre.