Je n’aime pas trop l’idée de faire communauté finalement. Surtout je n’ai pas vraiment besoin de cette communauté-là.
Q[u]I te connaît mieux que toi-même?Partie 1: les Zèbres parlent aux zèbres…
Catherine Leduc
457

Je suis d’accord, on est tous nés avec des singularités, zèbre ou pas zèbre là n’est pas la question. Commencer à faire des communautés de personnes atypiques, différentes est pour moi juste une question de marketing pour vendre des séances de coaching, de psychanalyse, tests de QI. Que fait-on dans ces communautés en réalité? Y a t-il des projets en construction? Y a t-il une émulation quelconque pour changer les monde? Que s’y passe t-il? Pour moi, un être humain n’a jamais fini de se découvrir, une vie entière n’est pas assez, et a tellement à offrir…

Et un con est un con, comme tu le dis si bien.

Je n’aime pas le communautarisme, même si on le sait bien des sociétés entières ont été bâties autour de cette notion: cultures, religions, ethnies.