1er septembre 2018, textes d’Oddinmotion

Langue de lutte
Sep 17, 2018 · 3 min read

Crier le féminisme. Je ne sais pas crier. J’ai peur de crier, du son qui sort de ma bouche. Alors je fais semblant j’ouvre et ça tire dans ma gorge je hausse la voix crécelle je veux taper du pied aussi et je vois les yeux de mon père et j’ai la gorge qui se noue.

Les grosses bouboules. Je pense à Jordy autodérision mais je n’ai toujours pas crié. J’ai peur de déranger, des fois j’avais même peur de respirer tellement ça allait me faire gonfler et on allait me remarquer et j’allais déranger.

Alors je pense ; et je pense au sens des mots aux sens tout court et je m’énerve, car je ne suis pas d’accord avec le sens qu’ont donné les grands et non les grandes de ce monde, ouais ils ont décidé pour tout le monde, sans en référer avec les intéressé·e·s

Mais tout ça c’est de la pensée, de la construction, du raisonnement pour m’empêcher de crier

Le cri

primal

Il m’angoisse

et je ne supporte pas quand les autres crient — ça me renvoie sûrement trop ce que je ne m’autorise pas à faire me dirait une psy –

au cours de théâtre on me dit plus fort, plus de colère, mais je n’y arrive toujours pas et quand on m’insulte mon poing part tout seul

j’ai quand même de l’instinct

donc quand le grand roux il me drague trop au pub irlandais, quand il me pousse à bout je lui fous une double claque latérale sur les oreilles qui le sonne sévère mais je ne crie toujours pas.

Mais qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?

au lit je jouis je rugis pas de souci

Mais dans l’espace public ?

une ami·e — devenue un — m’emmène un jour à la mer pour me faire hurler sur les vagues et me décoincer les cordes vocales

Peu à peu je tourne et retourne ma langue dans la bouche

Je la décroche et projette des sons dans l’air

Je crache mes mauvais sentiments

Ça sort ça dégueule

Sérieux

Je crie ?

à quand le festival de cris à La Plaine

?


… à ce moment décisif de notre histoire, rappelons-nous que nous toutes et tous qui sommes ici représentons les puissantes forces du changement.

(Angela Davis, 2017)

Moi, je suis une agente infiltrée, en cinq mois j’ai bouffé du code, j’ai appris à programmer / déprogrammer pour rectifier le correcteur d’orthographe windows.

Il n’y comprend rien à rien celui-là.

Moi je suis correctrice et supportrice de la visibilité de toutestous dans la langue écrite et parlée et je ne veux plus qu’on me souligne des mots comme agente du changement, docteure en art, mécène enjouée é e et j’ai trop hâte de mettre mes nouvelles compétences à profit.

L’accord au féminin plurielles va revivre et les gentes de la France vont s’habituer et s’en trouver grandies

Vive les collectioneur·euses de peinture

Vive les écrivain·naines et les professeur·e·s de français inclusif

Et dans les dictionnaires, on ne lira plus les « hommes » à tout bout de champ, mais les « fommes » !

La femme a le droit de lire des livres, elle doit avoir également celui de s’y retrouver.

À la bibliothèque il n’y aura plus de lecteurs, mais des lecteur·ice·s

Au spectacle il n’y aura plus de spectateurs, mais des spectateurALT0183iceALT0183s, des directeur·ice·s, des technicienALT0183neALT0183s, des programmateur·ice·s

Bref vous m’aurez comprise

tapez ALT0183 et le point médian apparaîtra

Vive l’humanité qui rassemble et dépasse les catégories invalidantes imposées par ces phallus blanchâtres

D’ailleurs, ça y est, à ce moment décisif de notre histoire, je suis le point de hacker ce fichier et dans moins de trente secondes les traitements de texte francophones de la planète vont perdre leur franchouillardise du mec-cis-devant et assumer les puissantes forces du changement.

5–4–3–2–1 PARTONS !

Nous affirmons la volonté d’une langue inclusive répandue au SEIN des institutions. N’en déplaise à ce réac’ de premier ministre qui haranguait (de peur ?) l’assemblée au lendemain de la journée des violences faites aux femmes (!!), il ne faut pas prohiber cette forme écriture certes un peu bizarre pour le moment, NON, elle n’est pas un blasphème mais un avancement, un pas énorme vers le débloquage des esprits, un pas de géant·e pour encourager à l’ÉGALITÉ tout court.


    Langue de lutte

    Written by

    Les textes de ce blog ont été créés lors d’ateliers d’écriture, en non mixité queer et féministe. Plus d’informations sur : www.facebook.com/languedelutte