Bucolique mais pas trop

Voila c’était samedi, je rentre d’un petite sortie shopping dans Paris par la piste cyclable voie Pompidou, le soleil commence à poindre et les reflets sur la seine sont magnifiques, je croise des cyclistes en famille avec leurs enfants sur la piste, bref, c’est une belle journée d’octobre. C’est tellement chouette que je décide de filmer ce moment bucolique, ravi de voir des enfants sur une piste cyclable à Paris, je me dis que c’est assez rare et que c’est un signe comme les premières fleurs au printemps #poesiepaschère

Pas de bol 200m plus tard je tombe sur une manifestation de la #FFMC sympathique asso d’hommes en crise vêtus de cuirs a bouc chelou dont l’acronyme contient “colère” comme un poster de groupe de metal pour ado en rebellion contre le sytème “Hell anger blood colère massacre” bref je m’égare… Je suis donc sur la piste cyclable sur laquelle bien sur deux hommes a bouc chelou en moto avec brassard circulent sur la dite piste cyclable. Je leur indique qu’il y a des familles plus haut, l’échange est bref je reste courtois et la seule réponse que j’obtiens est une menace des motards en brassard de la FFMC sous la forme d’un “Barre toi ça va mal finir” et “t’es pas sur ta file…” Je pense intérieurement que : Bah oui, en effet je suis pas sur ma file parce que je viens de dépasser deux petites filles d’environ 7 ans et que tu circules sur leur file à elle dans un véhicule de 400 kilos et 100cv en sens inverse sur une putain de piste cyclable.
Je grommelle un truc, laisse passer les 2 intellectuels et je continue ma route.
la famille croisée une minute avant fait demi tour aussi sec. génial ce partage de la route en fait…

Appartée, heureusement que les motards de la police sont la

pour encadrer le cortège de chrome et de cuir on ne sent absolument aucune connivence, l’autorité de l’état et l’ordre y sont respectés y’a pas une oreille qui dépasse, je traverse donc une masse de deux roues qui respecte scrupuleusement la loi, preuve en est, la moitié est à fond de rupteurs dans un concentré de gaz d’échappements, concert de klaxons, et j’essuie quelques moqueries (oui je suis celui à vélo sans la virilité motorisée des hommes a boucs douteux je suis faiblesse) j’observe incrédule de belles joutes en wheelings et rodéos sauvage en fin de cortège (route apaisée, respect mutuel, toussa).

Un peu plus loin, le bouchon créé par la manifestions en amont (la FFMC) bloque le flux et la bingo ! Cela commence à déborder sur la piste cyclable, Un puis deux et un florilège de deux roues motorisés débarquent sur la piste, c’est vraiment génial, on se retrouve à devoir circuler avec à droite un mur de voitures coincées par des motos et à gauche une file de crétins en scooter et motos en plein bol d’or sur une piste cyclable.

A un moment je vois arriver un scooter en face qui va pour me frôler en sens inverse, je sors ma main et pousse son retro (je précise que tous les rétroviseurs de motos ou scooters sont sur des rotules mobiles pour se rabattre en cas de choc) le scooter est suivi d’une moto a qui je pousse aussi le rétroviseur. Je continue une centaine de mètres, j’ai juste le temps d’entendre se rapprocher un bruit de moteur lancé à vive allure, la moto me percute par l’arrière et me fais tomber au sol mon casque explose (merci à lui), le sac vole, le vélo est 3m devant, j’ai à peine le temps de comprendre ce qu’il se passe que le scooter viens de rejoindre le motard, les deux garent leurs engins et me foncent dessus à pied, je pars en courant il me font chuter et m’enchainent de coups de pieds et poings au sol.

Contrairement au motard, je ne porte pas d’armure, ni blouson à coque, ni de gants coqués et je déguste passivement au sol pendant que les deux courageux motards en armure font pleuvoir les coups, ces quelques secondes durent des heures.
Une voiture s’arrête, klaxonne et dégaine un portable pour filmer mes agresseurs, les coups stopperont ici.

L’agresseur au scooter pars ensuite rapidement comme il est venu sur la piste cyclable (narmol), le motard s’éloigne en direction de sa machine, je sors mon portable le motard a compris qu’il venait de faire de la merde et de peur que je prenne sa plaque en photo reviens à la charge à pied et me menace à nouveau, la voiture à coté à noté les immatriculations je cours autour de la voiture pour éviter le dernier agresseur tout en hurlant mon numéro de téléphone aux occupants de la voiture terrorisés par le preux chevalier motard, eux ont tout vu et on aussi noté les plaques (Coeur sur eux) au bout de 5 min d’un grotesque jeu du chat et de la souris mon agresseur abandonne et repart a fond sur la piste cyclable.

La suite c’est à l’hôpital

pour faire constater un inventaire à la Prévert : Trauma crânien sans perte de connaissance, contusions costale gauche, contusion au genou droit etc… le verdict des radios est réjouissant, rien de cassé, vraiment quelle belle journée ! Merci l’esprit motard ! 
Il est bientôt 21h direction le commissariat ou ma journée à pris fin vers 23h le temps de déposer la plainte.
J’ai eu un peu de peine pour l’agent qui, je le comprends, n’a pas la passion de la rédaction sur des sujets aussi bénins, conseil d’ami si ses collègues faisaient un peu leur taf sur la route ils auraient sans doute moins de paperasse pour des affaires de ce genre…
Parce que passer mon samedi soir au commissariat c’est pas dans mes projets de sorties de week-end d’habitude.

Alors la morale c’est quoi ?

J’aurais juste du fermer ma gueule et me pousser comme je le fais 30 fois par jour sur la plupart des trajets à vélo ou les infrastructures censées protéger les usagers les plus vulnérables sont systématiquement squattées par des plus gros, les plus forts pour lesquels l’impunité est totale à Paris, je dois donc digérer vos excuses bidons quand ce ne sont pas des insultes « c’est pas bien grave” “j’en ai pour 2 minutes” “tu fais chier ça passe la !” “non mais t’es de la police ?”

Non, en fait je dois dire merci. Merci le motard de me bloquer car tu es plus large de 30 cm et la tu ne passes pas entre le bus et le taxi et tu as bien raison d’emprunter le couloir de bus c’est souvent plus rapide, je suis ravi d’attendre derrière ton engin respirant de pleines bouffées de pot d’échappement. Merci aussi à toi le motard qui tape des pointes avec tes potes à 3 heures du matin parce que il y a personne sur la route, réveillant par la même occasion la moitié de la ville mais on apprécie la douce mélodie ton pot akrapovic et puis quelle virilité ! Merci enfin aux motos et scooters qui se garent sur les trottoirs sur lesquels il est toujours facile de circuler avec des poussettes, des courses, des chaises roulantes et cela rend si amusants les trajets des malvoyants. Taquins que vous êtes…

Pas d’angélisme

En fait je pense qu’il y a autant d’abrutis à vélo qu’en voiture ou à moto, alors oui les cyclistes grillent les feux, certains roulent sur les trottoirs et on est tous d’accord c’est pas bien. La différence c’est que le cycliste mais aussi le piéton il est rapidement humble parce qu’il n’a pas d’armure, pas de casque intégral ni de carrosserie et il n’utilise pas son véhicule comme une arme.
Moi j’aimerai que ce pathétique petit thread serve à une chose, je soumet un truc : Mettre en place des outils de verbalisation systématiques des indélicats en infraction sur les pistes et sas, la technologie existe.

Samedi, j’ai pas été humble j’ai poussé 2 rétroviseurs…Merci le motard tu es si viril mais ton égo est une petite chose fragile, merci pour cette belle leçon de vie. #mamotomaliberte

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.