SummerTime 2016

La rentrée est consommée, les vacances d’été sont bel et bien derrière nous et le quotidien a repris le dessus avec son lot de tracas. Pour nous les vacances c’était Miami. Découvrir ses quartiers, sa vie, ses plages, sa météo… Inutile de vous dire qu’on a adhéré direct et qu’on s’y voyait deja…

Grace à ce séjour, on a rencontré des français installés depuis plusieurs années, dont un agent immobilier, qui ont confirmé nos recherches sur le net concernant les endroits à privilegier. Nous avons donc accentué la visite des quartiers où nous pourrons nous installer, essentiellement Coconuts Grove, Coral Gabbles, Fort Lauderdale et Miami Beach. Pour ces quartiers nous comptons un budget entre $3500 et $4000 pour le loyer d’une maison avec 3 chambres. Le choix de ces endroits se fait principalement par rapport aux écoles pour nos enfants.

Niveau plage nous n’avons pas grand chose à ajouter aux cartes postales deja connues. Niveau vie non plus, je suis certaine que ce sera une vie plutot agreable, rythmée par les plages en soirée et la musique latine.

Du coté de notre projet, on va attendre sagement que les choses prennent forme et je vous en dirais plus.

Here we are, summer is gone and real life is back! For us, holidays were in Miami, to discover life, beaches, and beautiful sunset. I dont need to tell you that we were so well we didnt want to come back…
We’ve met french people living there who gave us some informations like where to live. Mostly Coconuts Grove, Coral Gabbles, Fort Lauderdale and Miami Beach. Living there has a cost, about $3500 to $4000 just for a 3 bedroom house. Actually, we will choose the area of our house depending on the school where the girls will go. 
We visited some nice places in florida, most of the time beaches but also nice place for kids like Sciences Museum, winwood.. We liked the cool life from beach at the end of teh day to music in the street. 
I’ll let you know about our project when it will be more concrete.

See ya!

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Laura Gomez’s story.