Prendre le temps de vivre

Une pilule dure à avaler

À ma sortie de l hôpital, il y a 2 mois, j ai senti que je m’étais affaibli énormément. Après avoir fait quelques centaines de mètre, mes jambes ont commencé à trembler. Cela m’a rappelé à quel point nous sommes en réalité fragiles. Vous avez sans doute déjà vécu une expérience similaire, n est ce pas ?

Comme vous pouvez vous en douter, j ai vite compris que je ne pourrais pas reprendre mon rythme habituel. Cela aurait été suicidaire !!!!!

En plus, en raison du traitement, mes tendons me faisaient horriblement souffrir lorsque je faisais trop d efforts physiques​. Ma fatigabilité, c’était énormément accrue.

Ma frustration est montée à des sommets inégalés!!!! J avais tellement de projets en suspens, dont mon blog la voie humaine.fr.

M’occuper de mes enfants était une vraie épreuve au quotidien. J avais le sentiment de ne servir à rien.

La nuit porte conseil plus que vous ne le pensez

Le chaos intérieure généré par tout se stress que je m’infligeais, a fini par m’empêcher de dormir. Je retournais le problème dans les sens jusqu’au moment où je me suis souvenu d’une idée de Deepak Chopra selon laquelle la situation qu’on est entrain de traverser est toujours parfaite par rapport à la personne qu’on est à un moment précis de sa vie”.

“La situation qu’on est entrain de traverser est toujours parfaite par rapport à la personne qu’on est à un moment précis de sa vie”.

Cette idée a complètement changer mon point de vie sur ce que je vivais. En un instant, les tensions se sont apaisées pour disparaitre. Enfin, j’avais pu réussir à dormir sereinement jusqu’au lendemain.

Au petit matin, les difficultés que j’avais à gérer dans la vie quotidienne étaient toujours présentes. Cette fois-ci, je les avais attaquées avec un regard neuf en répétant constamment qu’il y avait un enseignement à tirer derrière tout ça.

Au lieu de m’emporter parce que je ne parvenais pas à faire telle ou telle chose, je prenais le temps d’analyser finement la situation afin d’adapter ma façon de faire à mes handicaps temporaires.

De fil en aiguille, j’ai fini par apprécier le fait de prendre le temps. J’ai pris un plaisir immense à préparer ma fille pour l’école, j’avais oublié à quel point prendre un thé ou un café en prenant son temps était agréable. Bref, j’ai redécouvert le bonheur dans les petites choses du quotidien qu’on ne prend pas le temps d’apprécier lorsqu’on est plongé le rythme effréné du métro-Boulot-dodo . J’ai surtout compris que cette période difficile m’a permis d’intégrer ceci:

“ Tout ce qui vaut la peine, prend du temps”

Peu importe le domaine auquel on se réfère, tout ce qui vaut la peine prend du temps et c’est tout. “Se sentir heureux en s’occupant de ses enfants” prend du temps; “Faire le ménage avec une seule main valide (même si c’est temporaire)” prend du temps, “Partager des moments avec sa femme” prend du temps….

Cultiver le bonheur est complètement lié au temps que vous y consacrez. Le plus sûr moyen de passer à côté de votre vie est d’être constamment dans le rush comme je l’ai été (je ne comprenais pas que mes circonstances étaient une véritable leçon de vie)

Prendre le temps de vivre est une des plus grandes richesses, alors à vous de jouer!!!!!

Suivez moi sur: La Voie Humaine.fr ; sur facebook sur Instagram: Olivierdelavoiehumaine.fr