Qu’est-ce qui fait l’essence d’une start-up?

What if Community a officiellement 7 mois. Et dans l’équipe on n’en revient toujours pas de tout le chemin parcouru !

Je repense parfois à cette idée née il y a tout juste 2 ans à la suite d’une discussion avec une amie sur ses difficultés financières et son incapacité à poursuivre ses études. Elle a bien évolué depuis ! Elle a même tellement changé que je me suis posée la question: Qu’est ce qui fait la valeur de What if Community aujourd’hui ?

Comment définir ce qui fait la valeur de son entreprise ? Qu’est ce qui constitue l’essence de notre projet ?

Depuis un an, nous présentons notre projet à la moindre occasion, devant nos amis, nos familles, nos partenaires, nos clients, nos bénéficiaires. On pitche en 1, 3, 10, 20 minutes. Mais que pitche-t-on exactement ? Que cherche-t-on à transmettre et faire passer à nos interlocuteurs ?

Il y a 6 mois, lors du weekend de l’Echappée Volée dont nous sommes un des 6 projets lauréats, nous avions présenté devant plus de 1.000 spectateurs au Château de Chambord, What if Community, une plateforme de financement participatif dédiée aux études supérieures.

3 petites minutes pour présenter notre projet, notre solution innovante pour résoudre un problème social important.

A la même occasion, nous lancions officiellement notre plateforme avec en ligne les campagnes de 3 étudiants talentueux à la recherche de financement pour leurs études en école de commerce. En 6 mois, nous avons eu plus de 200 inscrits sur le site, 50 demandes de financement et 5 campagnes lancées. Un joli démarrage !

Et pourtant après 6 mois de test et bien ça ne marche pas.

En confrontant l’idée au terrain, nous nous sommes aperçus que les étudiants n’avaient pas besoin de don ponctuel, mais bien de trouver une solution de financement pour se projeter sur du long-terme. Nous nous sommes rendus compte que le crowdfunding n’était ni adapté aux nombres d’étudiants en difficultés et à leurs besoins immenses en financement, ni ajusté aux attentes des contributeurs en terme de suivi.

Alors qu’est-ce qui définit l’essence de notre start-up ? Son produit ? Sa réussite ? Sa communauté ? Et si cette solution ne marche pas, le projet a-t-il toujours de la valeur ?

Chez What if Community, nous nous sommes posés toutes ces questions. Et voici notre réponse et notre conviction.

Permettre l’égalité des possibles

What if Community n’est pas uniquement une solution de financement, ni une nouvelle offre d’accompagnement. Elle n’est pas non plus la nouvelle « Fintech ceci » ou la « start-up cela ».

Notre vision va bien au-delà d’un simple produit. Elle est bien plus ambitieuse.

Nous voulons ouvrir de nouveaux possibles aux étudiants en leur permettant de révéler pleinement leur potentiel grâce à un soutien financier et un accompagnement individualisé.

Notre solution sert cette vision et donc est amenée à évoluer. C’est d’ailleurs pour cela qu’à la suite de notre phase de test, nous avons pris la décision de pivoter, de faire évoluer notre modèle.

Nous inventons la première solution de financement des études supérieures non plus basée sur le fait d’avoir un garant ou un réseau mais fondée sur la motivation et le potentiel de l’étudiant.

Ce qui fait l’essence d’un projet de start-up n’est ni sa valorisation financière ni ses résultats mais bien sa vision pour changer le monde.

What if Community est aujourd’hui un nouveau projet qui nous pousse à être toujours plus innovant et créatif. Car nous pensons que tous les étudiants doivent avoir la liberté de choisir pleinement leur avenir. Et nous sommes convaincus que si les études peuvent être parfois difficiles, leur financement ne devrait jamais l’être.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.