Le GABY, une remontée inespérée?

Le Gaby, Grind Alliance Black Yolotéhistes, qu’est-ce que c’est? C’est le parti des anarcho-musicalo-métaleux de la classe TL1.

Désormais considéré comme l’un des deux partis minoritaires (l’autre étant le Poutou, présidé par Régis Poutou lui-même), l’avenir s’éclaircit pour ses dirigeants: Gaëlle G. et Julian A. En effet suite à un programme bien dissimulé mais efficace, ce petit courant réunis désormais 1/5 des votants, un résultat dépassant toute attentes.

Mais quel est ce fameux programme? Il s’agit de donner asile au sein de l’amphithéâtre à tout les réfugiés musique, qui immigreraient alors depuis la salle A102. Le GABY s’attirerait ainsi tout l’électorat de ces derniers. Une action sociale qui, qualifiée de populiste par Jean D, risque d’éveiller le courroux des partisans du PROUT (majoritairement théâtreux). Un plan risqué en somme, mais la co-présidente du GABY nous assure cependant que des négociations sont en cours pour se faire accorder les droits du changement de salle.

Elle s’exprimera aussi sur appellation “anarchistes” de son parti, je cite “Bah…Euh… Nan… Mais en fait les anarchistes on les aimes pas trop…”. Des paroles fortes et riche de sens qui donne à voir des candidats sûrs d’eux et convaincants.

Jean-Philippe Filou

Show your support

Clapping shows how much you appreciated The Tome’s story.