Case Study — IOLCE 2018–19

Lisa Palmigiano
Nov 5, 2018 · 6 min read

QU’EST CE QUE IOLCE?

IOLCE est un projet consistant à analyser une conférence liée au domaine du web, à la retranscrire en groupe et à se la réapproprier au travers de la confection d’un site web réalisé individuellement.


Phase 1 —LE TRAVAIL DE GROUPE

« Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double. » — Isaac Newton

La première partie consistait à visionner la video de la conférence de Claire L. Evans nommée: “Broad Band — What History’s Female Internet Pioneers can Teach us about Tomorrow”, et en faire un contenu résumé par groupe de 4 personnes (Ryan Duchene, Emilien Plennevaux, Victoria Olkhovskaia et moi même). Nous avons donc commencé par visionner cette video individuellement et à la diviser en 4 parties, afin de se les répartir équitablement.

Lien ici

Nous avons par la suite commencer la rédaction et la mise en commun du texte qui apparaîtra sur chacun de nos sites. Pour cela nous avons créé un google doc qui nous a permis de travailler tous ensemble au même endroit et d‘avoir des retours de notre professeur Mr Tournay. Merci d’ailleurs à sa bonne humeur et son humour!

Lien ici

Au cours des ateliers nous nous sommes donc penchés sur notre contenu textuel (rédaction, reformulation, rectification) afin d’avoir un texte structuré et compréhensible.

Nous avons tout de même rencontré des difficultés pour cette partie car malheureusement le groupe n’était pas toujours au complet à chaque atelier, ce qui a compliqué cette tâche que nous avons surmonté malgré tout.

Et puis comme l’a dit Confucius: « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.»

Phase 2 — LES POLICES

« Les caractères ne révèlent leurs secrets et partant, leurs beautés qu’à ceux qui les regardent attentivement. » — Jérôme Peignot

La seconde partie consistait à trouver des polices pour mettre en page le texte sur notre site. Étant donné que notre conférence été centrée sur les femmes, j’ai décidé de chercher une police créée par une femme pour mes paragraphes, afin de faire un rappel au thème.

Je me suis rendue compte que les créations de polices confectionnées par les femmes se font plus rares…

Après quelques tests de mise en forme (style, interlignages, tailles…), j’ai opté pour les polices: Catamran créées par Pria Ravichandran (pour les paragraphes), ainsi que Montserrat pour les titres (celle-ci créée par un homme, mais je trouvais que ça constituait un ensemble harmonieux). Ces polices sont disponibles sur Google Font.

Lien

J’ai cherché à avoir des polices sans serif et arrondies afin de donner du dynamisme et, personnellement je trouve que les polices sans serif demande moins de concentration pour la lecture sur écran.

PHASE 3 — LE DESIGN

« Content precedes design. Design in the absence of content is not design, it’s decoration » . — Jeffrey Zeldman

Pour cette étape, dans un premier temps j’ai cherché à m’imprégner de l’univers de la conférencière Claire L. Evans, je suis donc allé visiter son site et me suis aperçue qu’elle aimait jouer avec les couleurs (beige, bleu, vert, rose…) et sur la saturation et désaturation. J’ai considéré que m’inspirer de cet esprit serait intéressant. J’ai tout de même cherché à rehausser celles-ci en y apportant plus de “peps”, j’ai donc pris des couleurs plus vives (comme celles sur l’image de la conférence vue ci-dessus).

Lien du site de Claire L. Evans

Afin de trouver des teintes intéressantes, je suis allée sur le site “Material design” pour y utiliser l’outil color tool. Il suggère une bonne variété de couleurs et apporte également des informations sur la couleur de police que l’on peut utiliser.

Lien du site

J’ai défini 5 couleurs principales en plus du blanc et du noir. J’ai tout de même éviter de tomber dans l’excès de couleurs en optant pour un fond blanc et en y insérant ces couleurs par petites touches afin d’apporter du dynamisme. Je tiens également à préciser que je ne voulais pas de couleurs trop sobres car la personnalité de la conférencière n’était pas en symbiose avec un aspect sérieux et strict. Tout au long de la conférence elle aimait apporter des touches d’humour.

LES IMAGES

Afin de rester dans le thème de la conférence, j’ai sélectionné des images où seules les femmes y sont présentes. Ma sélection a été faite sur le site “Unsplash”, je les ai ensuite modifié sur photoshop afin d’y insérer mon esprit coloré en rapport avec mon design.

PHASE 4 — LE CODE

La partie que je redoutais le plus, la peur de faire des erreurs, de ne pas être capable de reproduire mes envies au niveau du design etc..

Finalement je me suis aidée des slides ainsi que des créations faites en cours et des conseils de mon frère.

J’ai ainsi réussi à créer le design que je souhaitais et à jouer sur des petits détails (comme la couleur des boutons qui changes lorsque l’on clic dessus) et j’ai trouvais ça cool !

Lien du projet final

L’EXPERIENCE VU PAR 4 ÉTUDIANTS

Apres avoir demander le ressenti de 4 Etudiants (Aurore Guissard, Juwan Dutkiewicz, Tristan Deltour et Morgane Laurent) suite à la réalisation de Iolce en mobile first, ils évoquent le fait d’avoir tous apprécié participer à cette expérience. Ils ont tous apprécié le travail de groupe et sont satisfait de leurs travails. Voici leurs conclusions face à leur ressenti de l’expérience:

Aurore : a apprécié pouvoir enrichir son vocabulaire en anglais, et évoque également le fait que ce projet fut un enrichissement personnel et un bon exercice pour apprendre à coder par soi-même et pour mettre les cours en pratique.

Juwan: a trouvé la conférence sympa et a pu en apprendre plus sur les “méfaits des réseaux sociaux” et a trouvé “chouette” la réalisation de ce projet.

Tristan: apprécie encore plus coder après avoir réalisé son projet même si le sujet de sa conférence ne l’a pas “emballé”.

Morgane: a pu apprendre plusieurs choses qu’elle ignorait sur le web suite au visionnage de la conférence, ce projet lui a également permis de développer mes connaissances dans le code et de s’améliorer dans l’organisation de son travail.

CONCLUSION

Pour finir je peux dire que j’ai apprécié l‘initiation au travail de groupe, je trouve que c’est une bonne expérience pour notre futur travail. C’était également intéressant d’être tous réunis dans une même salle à travailler en groupe dans une bonne ambiance musicale.

Concevoir chacun notre site individuellement nous permet de constater que pour un même contenu, il peut y avoir une grande diversité de mise en forme.

Ce premier workshop était une bonne expérience à vivre, il m’a permis d’apprendre à travailler en groupe, de prendre du plaisir à concevoir un site de A à Z, et d’apprendre à m’approprier un contenu.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade