Paris c’est loin…

Copyright Universal Music © - Septembre 2016

D’un côté le rappeur en vogue Damso, de l’autre la légende du rap français Booba. Le bruxellois et le parisien l’ont déjà remarqué, “Paris c’est loin”… Mais c’est sans compter sur le partenariat entre Bordeaux Métropole et Bordeaux-Euratlantique, qui a prévu du changement pour 2017.

Aujourd’hui, Paris est à 3h14 de Bordeaux. Demain, la capitale ne sera plus qu’à 2h04. C’est ce que promet la Ligne Grande Vitesse à partir du 2 juillet 2017. Alors qu’il y a quelques mois, le célèbre guide touristique “Lonely Planet” déclarait Bordeaux comme la ville la plus tendance du monde, la belle endormie sera plus que jamais accessible. Avec 18, 5 liaisons directes par jour et 35 000 places par jour, il vous sera difficile de louper le train.


En fait, le but de Bordeaux-Euratlantique, c’est d’harmoniser tous les projets de développement de la ville de Bordeaux : nos projets de développement mais aussi les autres projets de la ville. La LGV fait partie des projets qu’on appelle “hors-euratlantique” puisque c’est à l’initiative de Bordeaux Métropole, mais nous en sommes partenaires parce que nous allons tous vers un objectif commun”. C’est ce que nous a répondu le secrétariat du numéro public de Bordeaux-Euratlantique lorsque nous leur avons demandé leur rôle dans le projet LGV 2017.


“Les histoires d’amour, c’est comme les voyages en train”

21 septembre 2017. 1er jour de l’automne. 11h24. Paris. Violette se prépare. C’est le grand jour. Un dernier coup de mascara. Elle noue son écharpe et enfile son impair pour affronter le grand froid. Ca y est. Elle y est. L’attente interminable prendra fin dans quelques heures.

21 septembre 2017. 1er jour de l’automne. 9h00. Bordeaux. Tom est fin prêt. C’est le grand jour. Ses affaires sont bouclées. Il n’en a pas dormi de la nuit. L’excitation est à son paroxysme. Ca y est. Il y est. Les dernières heures seront sûrement les plus longues.

A votre tour : vivez, voyagez, riez, aimez, partagez. LGV. 2 juillet 2017.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Lisa Bluet’s story.