Travail collaboratif : 3 grandes erreurs à éviter

Louis Leblanc
Apr 3 · 4 min read

- Ne pas partager les informations clés
- Ne pas oser demander de clarifications
- Ne pas faciliter la mise en place des nouveaux outils

Nous sommes rentrés de plain-pied dans l’ère du travail collaboratif, méthode de gestion mettant l’accent sur la communication entre les collaborateurs.
Plus qu’un effet de mode, c’est une véritable révolution collective que nous sommes en train de vivre. La collaboration doit désormais être considérée comme la pierre angulaire de la réussite d’une entreprise.

Pour preuve, selon une étude Salesforce, 86 % des employés et dirigeants considèrent le manque de collaboration comme la principale source d’échec en entreprise.

Vous souhaitez favoriser le travail collaboratif dans votre équipe ?
L’enfer est malheureusement pavé de bonnes intentions…

Voici 3 erreurs courantes qui freineront tous vos efforts pour favoriser la collaboration au sein de votre entreprise, ainsi que 3 conseils pratiques pour les éviter.

NE PAS PARTAGER LES INFORMATIONS CLES

Dès qu’une entreprise grandit, les responsables et managers développent une fâcheuse tendance à garder pour eux les informations importantes.
Ils pensent en effet que si cela n’affecte pas directement le travail de l’équipe, ils n’ont pas besoin de les en informer.

Grossière erreur ! Vous devez absolument tenir votre équipe au courant pour qu’elle reste engagée et motivée.

En effet, ce que vous ne dites pas peut envoyer un message encore plus fort que ce que vous dites. De plus, le message que vous faites passer in fine à votre équipe est que vous ne leur faites pas confiance.

Vous avez signé un gros contrat ? Vous avez perdu un client stratégique ? Tenez vos équipes au courant. De toute façon, dites-vous bien que tout finit par se savoir… Si vous ne voulez pas alimenter les rumeurs à la machine à café, partagez les informations clés de votre entreprise, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

CONSEIL PRATIQUE N°1 : Essayez de mettre en place une courte réunion hebdomadaire ou mensuelle où vous discuterez, avec toute votre équipe, des sujets importants de votre entreprise.
Assurez-vous de donner à chacun l’occasion de s’exprimer lors ce ces réunions.

NE PAS OSER DEMANDER DE CLARIFICATIONS

La base du travail collaboratif est donc la communication.
Encore faut-il se comprendre !

Malheureusement beaucoup trop de personnes perdent encore du temps à essayer de comprendre ce qu’on attends d’eux, plutôt que de demander des éclaircissements…

C’est humain ; personne ne veut paraître incompétent devant l’autorité.
Malheureusement c’est contre-productif ; on perds du temps à essayer de deviner et en général on rate la cible…

En cas de doutes donc, n’hésitez pas à demander des clarifications à vos managers ou supérieurs, ils sont là pour ça !
Si vous êtes vous-même managers, assurez-vous que votre équipe ait toujours l’impression d’avoir quelqu’un à qui parler. Qu’ils aient un problème, une suggestion ou simplement besoin de clarifier quelque chose, soyez là pour eux, c’est votre rôle !

CONSEIL PRATIQUE N°2 : Bloquer chaque semaine dans votre agenda un créneaux d’une à deux heures durant lequel les membres de votre équipe savent qu’ils peuvent venir vous voir quelque soit le sujet.

NE PAS FACILITER LA MISE EN PLACE DES NOUVEAUX OUTILS

De très nombreux outils collaboratifs, parfaitement taillés pour répondre à vos différents besoins, sont disponibles en ligne.

Citons par exemple notre solution anaba pour la gestion de vos contacts professionnels, Google Drive pour le stockage et le partage de vos fichiers ou encore la messagerie interne Slack.

Cependant, pour vraiment tirer le meilleur parti de ces différents outils, vous devez consacrer du temps et des efforts, plus ou moins grands selon la complexité de la solution, à leur adoption

En effet, pour que la greffe d’un nouvel outil collaboratif prenne, il ne suffit pas de juste créer votre compte et d’inviter vos collègues pour les embarquer dans ce projet.

La peur du changement ainsi que l’appréhension de devoir utiliser une nouvelle solution sont autant de facteurs qui peuvent empêcher l’adoption d’un outil collaboratif.
Plus tôt vous parlerez des bénéfices apportés par cet outil, plus tôt vous balayerez les doutes et réticences.

N’oubliez jamais que le facteur déterminant de la réussite de la mise en place de nouveaux outils collaboratifs reste l’humain. Cela peut paraître évident, malheureusement dans la réalité trop d’entreprises, des plus grandes aux plus petites négligent encore ce facteur.

CONSEIL PRATIQUE N°3 : Organisez, en amont du déploiement, une séance de présentation collective du nouvel outil, durant laquelle vous pourrez répondre aux questions de vos collaborateurs.
Enfin, n’hésitez pas à désigner un “ambassadeur” qui sera le référent interne pour cet outil.


👉 Essayez gratuitement anaba dès aujourd’hui

💌 Contactez-nous si vous avez des questions sur la mise en place d’outils digitaux dans votre entreprise ➡️ bonjour@anaba.fr

Louis Leblanc

Written by

Co-fondateur @ anaba.fr et @outlook.anaba.fr 🌴

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade