C’est une belle lettre…
Audrey Fricot
1

J’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire. Je profite de ce commentaire pour vous remercier de votre contribution, qui a le mérite d’être sincère, constructif et pas dans l’attaque.

Je vous rejoins sur de nombreux points, soyez en sûrs. Derrière la violence du quotidien, le chômage, les gens qui se curent le nez en errant dans leur existence, Donald Trump, etc… Derrière tout ça, l’émerveillement n’est jamais bien loin.

Seulement, ce sur quoi je voulais insister, c’est sur le fait que le moral de ma génération est au plus bas… Certains ne veulent pas s’en sortir. Mais beaucoup n’attendent que ça. Et finalement, la portée définitive serait : « À nos chers parents : on a besoin de vous »

Bonne soirée !

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Louis Simon’s story.