Prince Louis Rwagasore, Héros de l’Indépendance du Burundi

Le 13 Octobre de chaque année, le Burundi célèbre l’anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore, Héros de l’Indépendance du Burundi, tué en 1961. Les cérémonies marquant cette date inoubliable pour les Burundais se sont déroulées dans toutes les provinces du pays.

Qui est le prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance du Burundi

Fils du Mwami MWAMBUTSA et de Thérèse KANYONGA, le prince Louis RWAGASORE est né à Gitega le 10 janvier 1932. Il entame l’école primaire à l’âge de 7 ans à Bukeye, puis à Kanyinya et Gitega. En 1945, il entre au Groupe Scolaire d’Astrida à Butare (Rwanda) où il étudie pendant 6 ans.

En 1956 il ira à l’université d’Anvers, en Belgique, mais reviendra très vite au Burundi où il entame sa vie politique au niveau associatif par la création de coopératives strictement africaines, qui seront interdites par la Belgique, pays de tutelle, en 1958.

Le parcours politique du Prince Louis Rwagasore

En septembre 1958, le héros de l’Indépendance du Burundi forme l’UPRONA, Union pour le Progrès National, avec quelques camarades nationalistes, dont Paul MIREREKANO et Thaddée SIRYUYUMUSI. Ce parti ne sera agréé que le 7 janvier 1960.

RWAGASORE préside le Congrès de l’UPRONA du 14 au 20 mars 1960 : il demande l’indépendance du Burundi. La résistance au colonialisme prend une nouvelle tournure ; l’UPRONA demande à la population de ne plus payer de taxes, de boycotter les magasins tenus par les expatriés ; une campagne de désobéissance civile s’installe.

Du 27 octobre au 9 décembre 1960, Louis RWAGASORE est placé en résidence surveillée, juste avant les élections communales organisées à la mi-novembre. Le PDC, soutenu par la Belgique, l’emporte.

Le 18 septembre 1961 se tiennent des élections législatives, sous la supervision de l’ONU : RWAGASORE et l’UPRONA remportent une large victoire : 80% pour l’UPRONA, 20% pour le « Front commun » dans lequel se trouve le PDC, battu.

Le 28 septembre 1961, Thaddée SIRYUYUMUSI est élu président de l’Assemblée Législative et RWAGASORE est désigné en qualité de formateur du Gouvernement qui devait préparer le pays à l’Indépendance. Il est investi comme Premier ministre le 29 septembre 1961. Pierre NGENDAMDUMWE devient vice-premier ministre et ministre des Finances, dans un gouvernement comptant une quinzaine de ministres.

Un mois après la formation de son gouvernement et 8 mois avant l’Indépendance, il est assassiné, le 13 octobre 1961, dans un restaurant près du Lac Tanganyica. L’assassinat, exécuté par KAGEORGIS, un Grec, avait été commandité par des leaders du PDC, dont le chef BARANYANKA, membre de la famille royale (Mwami Ntare).

Le 2 avril les assassins de RWAGASORE sont condamnés. KAGEORGIS sera fusillé le 30 juin, à la veille de l’Indépendance, le 1er juillet 1962. Le 15 janvier 1963 d’autres complices seront pendus au stade de Gitega. Parmi eux, les fils du chef BARANYANKA, NTIDENDEREZA et BIRORI.

Like what you read? Give LE DOIGT SUR LES MAUX a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.