Présentation de Nicolas BERNABEU, candidat à la primaire citoyenne
Nicolas Bernabeu
251

Nicolas,

A propos du thème PLANETE ENVIRONNEMENT

Je suis d’accord sur l’ensemble de vos propositions.

Toutefois, si l’appauvrissement des ressources (minières, agricoles, maritimes, etc.) s’accroît d’une manière aussi insensée, on ne le doit qu’à une seule cause parfaitement identifiée : le grand capital et son vecteur, l’économie ultra libérale.

Sachant que 1% de personnes possèdent 80% des richesses planétaires et que leur seul crédo est de s’enrichir toujours plus, il prennent les moyens pour y parvenir : une pression lobbyiste sur les gouvernants, une pression sur les consommateurs par le biais d’une publicité omniprésente, avec pour résultat, la création dans les esprits, de faux besoins, toujours plus nombreux qui conduisent à une pratique consumériste ravageuse et qui ne pourra que mener, à très court terme à une ruine totale.

Une des première priorité est donc une lutte farouche (et pacifique, cela va de soi) contre toute forme de pression à caractère consumériste.

Quant aux moyens, ils passent par toutes sortes de pratiques vertueuses qui existent déjà et que vous proposez vous aussi, mais il faut impérativement éradiquer les pratiques d’embrigadement psychologique qui concourent à la surconsommation (publicité. V. la ville de Grenoble), et promouvoir les mesures législatives qui permettent une transition économique et culturelle susceptible de réguler les modes de vie des citoyens dans une direction respectueuse et noble, mais largement affranchie du superflu.

L’affirmation d’un schéma directeur contenant les concepts de base à définir, pourrait être concrétisé par un outil très simple : imaginer un diagramme constitué de cercles concentriques, allant du centre à la périphérie, et contenant les besoins -matériels et immatériels- inhérents à l’être humain, des plus élémentaires, nécessaires, aux plus “frivoles”.

Ce support serait un outil qui aurait plein de vertus : expliquer clairement le projet, ses motivations, et les priorités, des plus urgentes … aux autres.

Cette grille de lecture, plaquée sur l’existant, montrerait, pour une grande partie, quels sont les secteurs à privilégier, en priorité, et les autres.

Un petit exemple, et ses conséquences : le transport. Pourquoi y a-t-il tant de véhicules ? Sans compter les déplacements pour le travail, nous voyons que l’architecture des villes est fondée sur un commerce réparti généralement sur les périphéries des villes, et concentré dans des hypermarchés. Une politique consisterait donc à redonner aux commerces de quartiers le rôle qu’il avait autrefois (je n’entre pas dans les avantages, pour ne pas alourdir mon propos)

Merci Nicolas et bonne chance.

PS, je vais voir aussi les autres candidats et leur proposer, si je le juge pertinent, ce topo…