Mon aventure Startup #1

Il y a de ça bientôt deux mois, j’ai démarré une aventure inédite.

Sortie des sentiers battus, des “on m’a dit que” et des clichés, je suis allée voir de mes propres yeux l’univers Startup.

Pour cela, j’ai intégré une baby startup qui vient tout juste de se lancer : Curious.so. Chez Curious, on propose aux internautes d’entrer en contact librement avec des personnalités. Personnalités, influenceurs, “célébrités” ne sont que des noms. Au delà de l’appellation, nous proposons surtout aux internautes de créer du lien avec des personnes connues et reconnues pour leurs actions (Capitaine Paul Watson), pour leurs positions sociales (Emmanuel Macron) ou pour leurs talents (Mathieu Madénian).

Étonnamment lorsque l’on offre un peu de liberté aux gens, ils sont très contents mais se retrouve à ne pas savoir quoi en faire. Alors, on propose également un système de vote. Ils peuvent voter pour les questions qu’ils auraient eux aussi posé et dont ils aimeraient obtenir la réponse. Comme ça tout le monde peut participer et profiter de cette opportunité de liberté d’expression.

Ceci dit, je les comprends un peu … Cette phobie de la question bête, c’est très français. Un jour, on m’a raconté une histoire qui reflète d’une certaine manière cette phobie. “Proposez à une française d’aller boire un café avec vous. Elle vous répondra non sans même se demander une seconde pourquoi cette invitation. Proposez à une américaine d’aller boire un café. Elle acceptera et jugera par la suite si ce café mérite un 2nd round ou pas”. Bon, cette histoire peut être controversée, bien sur. Mais vivre l’expérience puis en tirer ses propres conclusions et décider soi même de la réitére ou non, de mon point de vue, est une bonne philosophie.

Bref, moi, je suis la première stagiaire de Curious et mon rôle ne concerne ni les cafés ni les photocopies #çacestcool. Je dois trouver des influenceurs (on opte pour cette appellation ? Aller). Et ses petits gars là (les influenceurs) sont pas facile à approcher…

Like what you read? Give Lucile Gorrillot a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.