Pour éviter le pire: lettre ouverte à Emmanuel Macron

Monsieur le Ministre, Emmanuel, Manu,

Vous m’excuserez cette familiarité mais l’esprit républicain voudrait que vous deveniez notre prochain Président de la République Française et c’est là certainement la dernière occasion de me permettre cette familiarité tant mon respect pour cette fonction est profonde et ancrée.

Le 7 mai nous aurons donc à nous prononcer pour désigner celui ou celle qui conduira la nation. Si vous l’emportez: vous n’aurez pas été désigné sur votre programme mais, comme le dit votre porte parole qui vous représente, “contre Marine Le Pen”. Cela pose évidemment un problème constitutionnel car l’équilibre de nos institutions repose sur la légitimité obtenue par le suffrage d’une majorité qui vote “pour” un programme et le candidat qui le présente.

Le soir de votre qualification pour le second tour vous avez eu une phrase qui a retenu mon attention (le reste du discours étant en toute franchise assez mauvais)

“Je me dois à présent de rassembler”

Cette phrase m’a fait plaisir et a démontré le fait que vous êtes un Homme intelligent, certains disent même brillant. Et vous avez raison monsieur le Ministre. Il vous faut rassembler au plus vite pour prétendre à la plus haute fonction. Votre score au premier tour est l’un des pires scores de l’histoire de la 5ème République, seules 2 elections avaient connu pire score sur 10.

Grâce à la politique économique que vous avez imaginé puis mise en oeuvre sous la direction de votre Premier Ministre (et soutien) Manuel Valls: le FN fait un score historique. Pas de quoi crier au triomphe (on ne saurait vous reprocher une joie légitime) mais la marche arrière de votre mouvement depuis hier semble indiquer que vous avez pris conscience de l’indécence de votre réaction.

Vous êtes donc bien un Homme intelligent qui saura donc voir la main tendue dans cette lettre ouverte

Manu, nous sommes dans la merde…

Et comme, en Homme intelligent, tu as bien compris que la responsabilité du rassemblement t’incombe, le poids du barrage contre le FN pèse sur tes épaules et la responsabilité de l’accession éventuelle au pouvoir du FN te sera attribuée. Tu t’es présenté avec énergie comme le seul rempart contre le FN: les urnes ont parlé, il est temps de le démontrer. Tu as seul la responsabilité de réunir les conditions pour que le FN ne soit pas au pouvoir. Tu as demandé cette responsabilité: elle t’a été donnée.

Autant nous ne pouvons pas douter de ton intelligence, autant les personnes qui te sont proches semblent absolument vouloir défaire avec les pieds ce que tu essayes de faire, avec application, de tes petites mains. Parlons-nous franchement: en ce 25 avril, il n’y a pas de Front Républicain prévu malgré les efforts importants que de nombreuses personnes avisées déploient pour le mettre en place. Il n’y aura pas de chèque en blanc. Pourquoi ?

Parce que Fillon a fait campagne en s’appuyant sur sens commun dont les idées sont consanguines du FN, parce que nous avons déjà joué le jeu (en demandant que l’article 16 de la constitution soit supprimé ou soumis au référendum) en 2002 que et nous avons été le dindon de la farce, parce que tu as face à toi 7 millions d’électeurs à qui tu as envoyé les CRS quand ils ont voulu démocratiquement protester contre une loi qui n’était pas inscrite au programme de François Hollande (et que tu avais écrite). Loi passée avec violence à grands coups de 49.3 par Manuel Valls qui l’a même regretté ensuite. Loi que tu as déclaré “ne pas être assez radicale”. Ces gens qui ont vu des doigts arrachés par des grenades de désencerclement, des énucléations par des flash-balls, des dents brisées par des coups de matraque au visage ne te signeront pas un chèque en blanc.

Mais aussi pour des raisons visibles dans ce 1er tour:

  • 24% des gens ont voté pour le renouvellement mais 76% ont voté pour un(e) candidat(e) qui promettait de ne pas ratifier le traité transatlantique (tu es le seul des 11 candidats à vouloir le ratifier) : que vas-tu faire pour rassembler les 3/4 des électeurs qui se sont exprimés ?
  • 26% des gens ont clairement demandé une 6éme République : que vas-tu leur dire sur ce point pour les rassembler ?
  • Près de 30% ont soutenu des programmes qui plaçaient l’écologie en préoccupation majeure : tu n’as toujours pas écrit le volet écologique de ton programme… Manu tu déconnes …

Cela signifie, monsieur le Ministre, que si vous accédez à l’Elysée, ce ne sera pas sur la base d’une légitimité populaire issue d’une validation majoritaire. Vous ne pouvez donc pas (je repasse au vouvoiement car finalement le sujet est décidément sérieux) prétendre à une carte blanche octroyée par le peuple souverain.

Je me permets l’impudence de vous conseiller de prendre la parole publiquement et de le reconnaître car il n’y aura pas de chèque en blanc cette fois et votre seule façon de rassembler c’est de le reconnaître.

Alors certes vous me direz qu’il y a toujours les législatives derrière mais vous avez déclaré deux choses très claires:

  • En ce qui concerne le marché du travail: vous contournerez le parlement en gouvernant par ordonnances (rejoignant de fait la vision politique de Fillon et Coppé…) Pratique autoritaire et non-démocratique
  • Pas de mandat impératif: ce qui signifie en langage commun “A partir du moment où je suis élu je fais ce que je veux car j’ai la confiance du peuple”

Il se trouve que je ne suis pas particulièrement idiot et que ces deux positions, vous le reconnaitrez en Homme intelligent, ne sont plus valables dans le cadre d’une investiture acquise grâce à un vote contre le FN qui ne constitue à aucun moment une expression de la confiance populaire

Alors comment rassembler ?

J’ai, monsieur le Ministre, des propositions concrètes à vous faire:

  • Accédez à la demande de 76% des votes exprimés et refusez de ratifier le CETA ou au moins soumettez sa ratification à un référendum populaire
  • Engagez-vous à ne recourir EN AUCUN CAS à la pratique des ordonnances qui correspondent à un usage et à une culture politique autoritaire d’un autre temps ce qui est indigne pour un représentant de la modernité et du renouvellement
  • Supprimez immédiatement l’article 16 de la constitution ou introduisez la nécessité de recourir au référendum populaire pour sa mise en application. Vous protégerez ainsi les générations futures de toute installation de dictature dans notre beau pays. Ce serait là aussi un gage d’une “page de la vie politique qui se tourne” pour reprendre, monsieur le Ministre, vos mots.
  • Inscrire dans la constitution une charte de moralisation de la vie politique et médiatique: je tiens à votre disposition un projet que vos équipes n’ont pas cru bon de vous faire parvenir en octobre dernier: là aussi vous marquerez un renouveau
  • La création d’un Ministère du Citoyen. Là aussi, je tiens le projet à votre disposition: il est prêt

Je n’ai aucun doute que vous reconnaitrez la critique constructive et la volonté de rassembler dans ces lignes, monsieur le candidat, car de l’autre côté la dame a commencé à brosser les militants dans le sens du poil.

Et c’est là que j’en arrive à mon dernier point …

Asseyons-nous deux minutes …

Manu, le renouvellement et une politique progressiste ne pourront se faire en reniant ceux qui ont toujours lutté pour le progrès social dans ce pays. Montrer du doigt ceux qui depuis 40 ans font face au Front National dans la rue, dans les réunions politiques au fond des brasseries de banlieue ou de province, ceux qui ont fait rempart de leurs corps tant de fois, ceux qui ont pris physiquement des coups pour que les libertés des autres soient garanties, ceux qui ont formé la culture politique de plusieurs générations en écrivant des fascicules, en créant des écoles ouvrières.

C’est en grande partie grâce à ce sacrifice que le FN n’a jamais pu accéder au pouvoir et que toi tu as pu être ministre.

Les renier et les montrer du doigt est cruel, indigne, indécent, violent et injuste.

Si ce peuple de gauche qui a toujours tout sacrifié pour être en 1ère ligne face au Front National fait un pas de côté : la Haine se déversera jusqu’au Cap-Ferret, au Touquet, dans le Perche et autres lieux où ton électorat a toujours été à l’abri tandis que le peuple de gauche saignait sur les pavés.

J’espère que vous entendrez ces mots

Bien à vous,

Liberté, égalité, fraternité

Vive la république

Vive la France

Vive l’Humanité

Une pétition miroir sur change.org