Une lettre d’amour à toi, chère badass révolutionnaire.

(La musique dans ma tête en écrivant : Eye of the Tiger, Tina Turner — mets-toi dans le mood http://tinyurl.com/lvmypm5)

Quand on te voit, tu ne paies pas de mine. 
Tu as probablement passé une grande partie de ton enfance à te cacher, à faire semblant dans un monde qui semblait tourner dans le mauvais sens.
Tu as cherché ta place.
Tant de fois tu t’es sentie maladroite, inadéquate.
Tant de fois tu as voulu la jouer cool, pour que tes amis d’école ne voient pas à quel point tu es un peu bizarre.

Et puis tu as grandi, tu as suivi le même chemin que tout le monde. 
Celui pour lequel on t’a dit : va là bas, tu verras tu auras réussi ta vie.
Eh puis tu y es allée, pour voir. 
Tu t’es dit que tant de personnes sur Terre ne pouvaient pas se tromper. 
Que même si tu sentais au fond de toi que c’était étrange, chelou, pas tellement ‘ça’ de suivre ce chemin parfait et boisé… tu y es allée quand même.

Tu y es allée en te disant que tu trouverais, au bout de ce tunnel, les réponses que tu as cherché si longtemps au fond de toi.
Tu as donné sa chance au monde ‘normal’. Celui des gens normaux qui font des ‘bonnes études’ un ‘bon’ travail et qui enchainent avec le mariage, les enfants et la maison.

Eh puis un jour, alors que tu étais assise devant ton ordi à répondre à un énième mail, à faire un énième tableau Excel, un énième Power Point, tu t’es dit …..

WHAT THE FUCK????????

Peut-être pas dans cette langue, mais un truc similaire.
Qu’est-ce que JE fous là ???
Comment j’en suis arrivée là ??
C’est quoi ce binz ?
C’est quoi c’est gens ?

OHMONDIEU JE SUIS ENTOURÉE DE ZOMBIES !
ON M’A MENTI !!!
ARRGGGGHHH

Tu as réalisé ça, tu as eu envie de secouer tout le monde en disant :
ON VOUS A MENTI !!
SORTEZ DE LA MATRICE !!
JE ME CASSE !!

Mais, mais… quelque chose t’a retenu, cette première fois.
Tu t’es dit… mais non, ça doit être moi qui ai un problème. Ça doit être moi qui ne comprends pas comment ça marche. 
C’est comme dans tout, il y a des codes, des règles, et si seulement tu savais les respecter, alors ça irait, non ?
Et tu as essayé, et tu as donné une chance au monde normal. 
Tu t’es plié en quatre…
A ton boulot, 
Dans tes relations, 
Dans tes interactions sociales…

Tu as essayé de paraître moins chelou que tu ne l’es…
Et tu t’es un peu fatiguée, tu t’es épuisée, et tu as commencé à te sentir…
Vide, un peu vide, un peu creuse…

Tu t’es peut-être demandé ce que tu faisais sur Terre, alors, 
Si le monde ‘normal’ n’était pas pour toi… qu’est-ce qui te restait ?

Eh puis un jour, tu as pris ton courage à deux mains, et tu as dit FUCK

Je sens qu’il y a un truc que je dois découvrir, que personne d’autre ne m’a dit.
Je sens que les gens autour de moi ne pourront PAS m’aider. Ils ne comprennent pas. Ils sont dans la matrice. 
Je dois faire mon chemin par moi-même, aller explorer, aller chercher…

Pas à pas, lecture après lecture, tu t’es retrouvé à …

Quitter ce job de merde…
Commencer à explorer, rencontrer du monde, 
Commencer à t’exprimer davantage, écrire, parler
Tu as rencontré quelques personnes qui elles, ne t’ont pas trouvé bizarre,

Et… tu l’as retrouvé.
TOI.

Tu as retrouvé en toi, la vraie TOI.
Celle qui fait les choses pas comme tout le monde.
Celle qui a la tête dans les nuages.
Celle qui est à la fois un peu artiste et un peu cartésienne.

Celle qui.. oseras-tu le dire…

A envie de changer le MONDE.
La petite fille qui avait des étoiles plein les yeux.
Qui disait en regardant les explorateurs, journalistes, écrivains : MOI JE SERAI ÇA !
Qui se sentait pousser des ailes quand elle écrivait, dansait, chantait, dessinait, jouait.
Tu l’as sentie revenir et tu t’es dit : PLUS JAMAIS JE RETOURNE DANS CETTE MATRICE DE MERDE !

Oui, tu as commencé à dire plus de gros mots.
Beaucoup plus de gros mots.
Parce que qui a décidé qu’ils étaient gros, d’ailleurs.

Tu l’as senti monter en toi, Le FEU.
Ce feu bouillonnant que tu avais laissé étouffer — tu sais, quand tu donnais sa chance au monde ‘normal’.

Et là, tu le sens bouillir, monter, bouillonner et tu n’as qu’une envie :
SOUFFLER ET TOUT FAIRE PETER
Non, c’est pas vrai.
Parfois tu as envie de ça, mais la plupart du temps, tu veux le canaliser.
Tu veux diffuser la lumière.
Tu veux éclairer.
Tu veux t’exprimer,
Tu veux déranger,
Tu veux secouer,
Tu veux faire bouger ce qui a été statique pendant des années.

TU as compris que…
TU ne peux PAS ne pas le faire.
Que si ce n’est pas toi, ce ne sera personne.

Et tu comprends la responsabilité que tu as :
- D’offrir ce que tu as de spécial au monde
- D’avoir un impact
- De faire une différence.

Jusque là, tu avais tu tes ambitions démesurées. Tu t’es dit que les autres ne comprendraient pas.

Tu rêves secrètement de passer à la télé, sur les chaines internationales, 
Tu rêves secrètement de poser auprès de stars internationales, qui t’inspirent, et que tu peux inspirer à ton tour.
Tu rêves que ton livre soit dans la liste des Best Sellers du New York Times.
Tu rêves de gagner PLEIN d’argent, PLEIN pour faire tous les trucs cool que tu veux dans ta vie, et pour changer le monde.
Tu rêves d’une grande et belle maison, 
Tu rêves de pouvoir faire tout ce que tu fais tout en ayant un mari adorable et des enfants géniaux.
Tu rêves de repousser les limites du possible, de sauter par dessus toutes les barrières qui portent l’inscription : interdit de passer.

Punaise, tu as envie d’aller voir.
Tu as envie d’aller voir, jusqu’où tu veux aller.

Tu es quelqu’un d’unique, de spécial, qui se sent porté d’un message et d’une mission.
C’est au fond de toi, tu l’as toujours su.
TU es quelqu’un qui a envie de dépasser toutes les limites et blocages qui ont pu freiner ton ambition. Tu veux d’ailleurs regarder ces mots de près, très près : ambition, argent, succès, célébrité, courage, amour.
Ces mots ne te font pas peur.
Ou si quand meme un peu.

Mais tu te dis…

Pourquoi pas moi ?
Pourquoi je ne serais pas connue internationalement dans mon domaine ?
Pourquoi je ne serais pas la première multimillionnaire de mon secteur ?
Pourquoi je ne serais pas celle qui finance la recherche contre le SIDA.

Pourquoi pas MOI ?

C’est ce que tu te dis.
Et tu n’oses pas le dire haut et fort, de peur que l’on te traite…
D’arrogante
D’égoïste
De vénale

De peur qu’on n’arrive pas à lire entre les lignes, et à comprendre qu’au fond, tu es ‘juste’ une personne qui a le feu et qui envie d’aller loin très loin.

De peur qu’on te dise…
Tu ne peux pas,
Ça ne se fait pas,
Ce n’est pas juste pour ‘nous’
Non, ne pars pas, tu nous exclues,

Tu as peur qu’on te ramène sur Terre à chaque fois que tu veux t’élever.

Tu as peur… mais tu le fais quand même.

Tu es une badass : une personne qui ne se laisse pas faire, et qui fera toujours TOUT pour être aligné à ses valeurs, ses envies, son message — même si et surtout si ça ne plait pas à tout le monde.

Tu es une révolutionnaire : traverser ta vie ne suffit pas. Avoir un business qui finance ta vie ne suffit pas. Élever tes enfants ne suffit pas. Tu veux PLUS. Beaucoup PLUS. Et tu veux TOUT. Tu ne veux PAS choisir.

Et si tu trouvais qu’il te manquait un espace pour exprimer à loisir cette ambition DÉMESURÉE, idéaliste, irrationnelle, masochiste, dingue et O combien gratifiante…

Ne crains rien. 
Nous avons créé un espace pour toi.

Bienvenue dans le groupe des… Badass Révolutionnaires.

Clique ici si tu es prête à changer le monde :
https://www.facebook.com/groups/702460733273994/

(Les hommes sensibles, intelligents et qui n’ont pas peur des femmes, sont bien sûr, bienvenus)

PS : Léa Lou, je t’aime. Ton message m’a inspiré

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.