Pour en finir avec le développement personnel

S’il existait une recette du succès, une, certaine, fiable et indéfectible, on s’empresserait tous de l’apprendre, de la retenir et de l’appliquer rigoureusement.

Mais comment ont ils fait ?

Chaque fois qu’une personne a du succès, et quel qu’en soit le domaine, elle n’échappe pas à cette question : « A votre avis, quelles sont les raisons de votre succès ? » Fasciné par le mythe du self-made man — comme beaucoup — qui donne espoir à qui part de nulle part ou de pas grand-chose, j’ai en une dizaine d’années écumé montre de livres et d’entrevues à ce sujet. Si j’ai pu en tirer une conclusion, une seule qui serait convergente avec l’ensemble des témoignages que j’ai pu recueillir : c’est qu’il n’y a absolument aucune vérité absolue au sujet du chemin qui mène à la réussite.

Les routes sont multiples

Croisez les récits de ceux qui ont réussi, ils se contredisent les uns les autres. L’histoire d’un succès peut également être celle d’un échec. Des variables imperceptibles peuvent changer l’issue d’un projet, d’une destinée et lorsque le témoignage arrive aux oreilles de son auditeur, une multitude de biais peuvent y avoir été introduits : histoire retranscrite différemment de la réalité, mémoire de l’auteur altérée et histoire en conséquence modifiée, et je n’évoque même pas le cas des récits romancés.

A chacun son histoire

J’ai essayé de tirer de ce constat la conclusion la plus juste possible. Il en ressort que les histoires sont propres à chacun et la réussite qui en découle aussi. J’ai moi aussi fait l’erreur de vouloir obtenir du succès en mimant ce qui avait déjà été fait, mais c’est impossible. Pour élaborer son système de décision et atteindre les objectifs fixés, je pense qu’il est préférable de se fier à sa propre intuition et même si les enseignements des autres peuvent apporter des éléments de réponse ou guider nos choix, le plus important et le plus efficace semble être d’écrire sa propre histoire.