Chit-Chat w/ Fabien Haddad

(source)

[10:18:26] Fabien HADDAD: WALAAA

[10:18:42] Maxime Le Bras: WALAAAA

[10:18:44] Fabien HADDAD: Je suis plus matinal que la technologie visiblement. Désolé pour le retard !

[10:18:55] Maxime Le Bras: 3 minutes c’est un retard valable

[10:19:03] Fabien HADDAD: C’est pour montrer que je suis un homme occupé

[10:19:21] Fabien HADDAD: Comment va?

[10:19:45] Maxime Le Bras: c’est qui est bien vrai. là en ce moment tu es d’ailleurs occupé à me parler.

[10:20:29] Fabien HADDAD: Tout à fait !

[10:20:58] Maxime Le Bras: ça va bien ! c’est une semaine particulière pour deux raisons : j’suis encore sous le choc émotionnel de mercredi soir (Barça — PSG / on en parlera pas ici), et mon client principal actuel met fin à notre collaboration au 15/04 (il m’a annoncé ça vendredi). dans ce gloubi-boulga émotionnel, étonnamment, ça roule bien.

[10:21:03] Maxime Le Bras: et toi, comment ça va ?

[10:22:58] Fabien HADDAD: Chargé émotionnellement en effet. Je valide la clause de non-mention du braquage barcelonais. J’en ai assez soupé avec mon patron catalan déjà. On va rediscuter de cette collaboration tout de même, même si ça touche visiblement à sa fin…

Mais ça va bien écoute, toujours bien caché dans mes montagnes, comme Jean-Jacques Rousseau. On découvre avec passion ce que c’est que de travailler dans une banque sans faire de bancaire. Pourvu que ça dure !

[10:23:36] Maxime Le Bras: Enchainé mais libre, c’est ça ?

[10:24:18] Fabien HADDAD: Sans pour autant en être devenu le Canard… Enchaîné…

[10:25:22] Fabien HADDAD: Mais en quelque sorte, oui ! Sans non plus faire de comparaison douteuse avec une période particulière du XXe siècle, je n’irai pas dire que « ça me plait », mais honnêtement c’est un job plutôt complet et plein de questions.

[10:26:25] Maxime Le Bras: Et ça, les questions, c’est ton truc. t’es arrivé avec des questions que tu voulais poser ici ?

[10:28:01] Fabien HADDAD: Eh bien maintenant que j’ai appris que tu détiens une licence de philosophie, en effet, je voulais « challenger » un peu nos deux approches sur certaines questions, certaines définitions un peu considérées comme acquises dans le monde du travail, des affaires, des grandes écoles

[10:28:30] Maxime Le Bras: alors, allons-y.

[10:28:35] Fabien HADDAD: Superbe.

[10:29:41] Maxime Le Bras: (mais une précision importante tout de même : je n’ai pas de licence de philosophie — j’ai passé que la licence 1, à distance)

[10:29:56] Fabien HADDAD: Ca reste un grand pas de plus que moi

[10:30:07] Maxime Le Bras: (ce qui ne m’empêche pas de lire beaucoup de philosophie)

[10:30:17] Fabien HADDAD: En effet !

[10:30:51] Fabien HADDAD: Pour introduire brièvement, mon job consiste principalement à aider mes investisseurs à gagner de l’argent, n’est-ce pas, via l’immobilier. On achète, on loue, on rapporte du cash-flow hein, et on revend au bout de 5 à 10 ans. Parce que l’immeuble a — du moins on l’espère — de la valeur

[10:31:10] Fabien HADDAD: Et surtout: il prend de la valeur.

[10:31:29] Fabien HADDAD: Cette notion de valeur m’a toujours fasciné très honnêtement.

[10:31:53] Maxime Le Bras: qu’est-ce qui te fascine ?

[10:32:20] Fabien HADDAD: La valeur a toujours été à mes yeux un concept totalement abstrait et subjectif

[10:32:38] Fabien HADDAD: Toi, tu donnes de la valeur à telle ou telle chose, moi, je peux en donner davantage à une autre, etc.

[10:32:58] Fabien HADDAD: Du coup, comment la valeur peut-elle être un objet disons, objectif, ou scientifique?

[10:33:12] Fabien HADDAD: Qu’est-ce qui définit strictement la valeur économique

[10:33:46] Maxime Le Bras: eh bien, pour répondre, je vais reprendre tes mots : “La valeur a toujours été à mes yeux un concept totalement abstrait et subjectif”

[10:34:01] Maxime Le Bras: tu viens d’expliquer que c’est subjectif

[10:34:14] Maxime Le Bras: mais tu n’expliques pas pourquoi c’est abstrait

[10:34:58] Maxime Le Bras: par abstraction, tu voulais peut-être parler d’opacité ?

[10:36:09] Maxime Le Bras: parce que je trouve qu’en utilisant “abstrait”, tu réponds à la question que tu poses. l’abstraction, c’est qui “sort” de la réalité. on oppose souvent abstrait/concret. c’est grâce à l’abstraction que les concepts sont créés.

[10:36:11] Fabien HADDAD: Hm pas spécialement, je veux davantage dire: la valeur est définie par un contexte, une situation, une sensation, une affinité. Ce qui fait que mes collègues, ou mon entourage professionnel considère que la valeur est mesurable et quantifiable scientifiquement

[10:36:28] Fabien HADDAD: Ce n’est pas que la valeur en soi est quantifiable ou mesurable

[10:37:06] Fabien HADDAD: C’est que nous sommes en quelque sorte les produits de notre éducation, et que jamais dans notre éducation, nous n’avons été questionné sur: qu’est-ce que la valeur, qu’est-ce que la Croissance, qu’est-ce que la richesse

[10:37:20] Fabien HADDAD: Tout est spontanément acquis en quelque sorte

[10:37:34] Fabien HADDAD: il n’y a pas besoin d’expliquer ce qu’est la Croissance si on te dit: il faut la Croissance

[10:38:07] Maxime Le Bras: là, dans le cas d’une valeur, l’idée est de s’abstraire de la réalité (et des passions qui l’animent) pour y mettre un peu d’esprit, essayer de ranger un peu tout ça. alors arrive des critères que l’on veut les plus objectifs possibles : côte du quartier, tendance du marché, niveau de vie des habitants…

[10:38:16] Fabien HADDAD: Il n’y a pas besoin non plus de t’expliquer qu’il faut la baisse du chômage ou la compétitivité, tout ça nous semble acquis

[10:38:26] Fabien HADDAD: Pourtant, maintenant avec du recul, je me demande toujours: la Croissance de quoi?

[10:39:36] Maxime Le Bras: (tout comme mon absence de connexion momentanée vient de m’abstraire de la discussion)

[10:39:41] Fabien HADDAD: Haha

[10:39:46] Maxime Le Bras: AH, la croissance de quoi.

[10:39:47] Fabien HADDAD: L’Internet et sa valeur

[10:41:17] Maxime Le Bras: ce qui me dérange c’est surtout d’associer systématiquement la croissance à quelque chose de quantitatif

[10:42:18] Maxime Le Bras: je passe sur le fait que c’est un dogme impossible puisque on vit sur une planète aux ressources limitées (je ne te cacherai pas que j’suis proche de la décroissance)

[10:43:02] Fabien HADDAD: C’est en effet une vraie question. A l’heure où on est 7 milliards, bientôt 8, ou 10

[10:43:07] Fabien HADDAD: Sur une seule et même planète

[10:43:31] Fabien HADDAD: La question des ressources est censée être fondamentale

[10:45:40] Maxime Le Bras: et il y a un truc que je trouve dingue sur cette question : que l’on demande une croissance infinie, sans générer de conflit. si je gagne plus, quelqu’un d’autre gagne moins non ? là je réduis un peu les choses, j’en ai conscience.

[10:47:52] Fabien HADDAD: Je comprends ton point et je suis plutôt d’accord: aucune richesse ne se crée spontanément, tout se fait nécessairement au détriment d’autrui

[10:48:21] Fabien HADDAD: La question du conflit est à mon avis un peu différente, je crois que nous sommes terrifiés par l’idée même de conflit et de violence

[10:48:56] Fabien HADDAD: Donc tous nos choix se font avec cette idée en tête: il faut éviter le conflit. Même si tout ce qu’on fait en crée, mieux vaut présenter le conflit comme inexistant

[10:50:24] Maxime Le Bras: j’ai compris quelque chose sur moi ces derniers temps : plus je cherche à éviter le conflit, plus je génère de conflit.

[10:51:34] Maxime Le Bras: et je crois que dans ce monde absolument tout est conflit : homme/femme, vieux/jeune, beau/laid, pauvre/riche etc….

[10:51:50] Maxime Le Bras: se dire qu’on peut vivre en évitant ça, c’est une belle connerie

[10:53:08] Fabien HADDAD: Le plus paradoxal à mes yeux, c’est que la seule vraie manière d’éviter le conflit est de toujours accepter l’opposition. Il n’y a pas de mal à dire: « je comprends ton point, mais je ne suis pas d’accord.”

[10:53:25] Maxime Le Bras: merci.

[10:53:29] Fabien HADDAD: Croire que l’indifférenciation, c’est la fin du conflit

[10:53:30] Maxime Le Bras: j’adore ce que tu viens de dire

[10:53:41] Fabien HADDAD: C’est vraiment une vue de l’esprit

[10:54:40] Maxime Le Bras: croire qu’on est tous dans le même bateau, ou dans le même troupeau (pour parler le Nietzsche), c’est nous faire oublier nos différences qui font notre richesse infinie

[10:55:54] Maxime Le Bras: moi c’est ce qui me manque dans la vie aujourd’hui, je vois pas assez de gens qui disent ce que tu viens de dire : “je comprends, mais je ne suis pas d’accord”. je vois surtout des “tu te trompes”.

[10:56:08] Fabien HADDAD: Ou des « tu n’as pas compris. Laisse moi te réexpliquer »

[10:56:20] Maxime Le Bras: ah ça c’est bien d’la merde

[10:56:35] Maxime Le Bras: c’est répugnant d’orgueil

[10:56:45] Fabien HADDAD: Haha tu m’étonnes. Je vois ça assez souvent de mon côté

[10:57:06] Fabien HADDAD: Je pense que c’est un peu exacerbé par le fait que je me pose des questions de ce type alors que ce n’est pas le genre du milieu dans lequel j’évolue

[10:57:32] Fabien HADDAD: Où sans aller jusqu’à parler de pensée unique, il y a quand même une « bonne manière de faire »

[10:58:03] Maxime Le Bras: ouais, RESTONS EN TROUPEAU, bien rangé, bien dans les lignes

[10:58:12] Fabien HADDAD: C’EST PAR LA JE VOUS DIS

[10:58:13] Maxime Le Bras: c’est compréhensible

[10:58:37] Fabien HADDAD: Mais bon, après je dois apprendre à vivre avec mes contradictions aussi

[10:59:01] Fabien HADDAD: Techniquement, l’Empire (oui j’aime bien l’appeler comme ça) a nécessairement son idéologie, ses codes, ses réflexes

[10:59:10] Fabien HADDAD: Et j’aime cet Empire

[10:59:26] Fabien HADDAD: Mais il y a forcément des choses où j’estime que non, ça ressemble à de la fumisterie

[10:59:44] Maxime Le Bras: mais le plus important c’est : est-ce que tu souffres parfois de ces contradictions ?

[11:00:53] Fabien HADDAD: Non pas vraiment, mais je pense que c’est aussi lié au fait que je ne pourrai jamais voir absolument toutes les conséquences de mes choix

[11:00:55] Maxime Le Bras: parce que, honnêtement, je trouve qu’il y a plus de richesse dans les contradictions (on vient d’en parler, le conflit amène le dialogue, la circulation des idées), que dans une vie de cohérence (ou paradoxalement il n’y a pas de place pour l’improvisation, la liberté etc.)

[11:01:17] Maxime Le Bras: c’est beau de dire ça

[11:01:26] Maxime Le Bras: ce que tu viens de dire

[11:01:31] Fabien HADDAD: Haha

[11:01:32] Fabien HADDAD: Merci

[11:03:13] Maxime Le Bras: c’est d’ailleurs l’orgueil des gens qui vivent en cohérence (là je vise notamment les décroissants), ils sont peu tolérants, et ont l’orgueil de faire des choix en croyant qu’ils ont pensé à toutes les conséquences qu’il y a derrière

[11:03:38] Fabien HADDAD: Ouais… J’ai beaucoup de mal avec ça. Mais bon là c’est une question de postulat de base

[11:04:01] Fabien HADDAD: Je pense que nous ne sommes pas grand chose en tant qu’individu, que l’environnement ou le système est toujours plus fort

[11:04:33] Fabien HADDAD: Et venir m’expliquer que c’est pas bien de manger de la viande à cause de l’élevage intensif, ou manger des fruits israéliens à cause du conflit

[11:04:39] Fabien HADDAD: Tout en portant des jeans fabriqué par des gosses en Asie

[11:04:46] Fabien HADDAD: C’est profondément incohérent

[11:04:52] Fabien HADDAD: Tout ça est le même système

[11:05:09] Maxime Le Bras: exactement

[11:05:41] Fabien HADDAD: Après je n’irai pas cracher non plus sur ceux qui font ces choix

[11:05:53] Fabien HADDAD: Mais je supporte difficilement les leçons de morale derrière

[11:05:58] Maxime Le Bras: la cohérence jusquauboutiste est impossible, et Nietzsche, mon copain, dirait que c’est une réduction de la vie

[11:06:07] Fabien HADDAD: Tu as beaucoup lu Nietzsche?

[11:06:34] Maxime Le Bras: en fait, ça fait quelques semaines que je le lis vraiment, avant j’ai lu des trucs à droite à gauche

[11:06:53] Maxime Le Bras: jusqu’à aujourd’hui, c’est le seul philosophe qui m’ait vraiment fait du bien

[11:07:33] Fabien HADDAD: J’avais essayé y a quelques années (putain ça se compte en années maintenant…) la Généalogie de la Morale, mais j’avais l’impression de jamais savoir quand est-ce qu’il était sérieux et quand est-ce qu’il était cynique

[11:08:12] Maxime Le Bras: il est tout le temps les deux en même temps

[11:08:36] Maxime Le Bras: c’est bien ça qui est incroyable chez lui : il tire sur tout le monde, ou presque, avec finesse et poésie

[11:08:44] Fabien HADDAD: Ca c’est clair haha

[11:09:05] Fabien HADDAD: C’est vrai que récemment je me tournais davantage vers de la philosophie politique

[11:09:07] Fabien HADDAD: Genre Hobbes

[11:09:23] Maxime Le Bras: je connais rien de ce garçon

[11:09:32] Fabien HADDAD: Même si le Moi d’il y a 10 ans me tuerait, en bon Rousseauiste, de sympathiser avec Hobbes aujourd’hui

[11:09:54] Fabien HADDAD: C’est plutôt intéressant, même si ça demande de remettre un peu dans un contexte historique

[11:10:06] Fabien HADDAD: C’est quand même un Anglais qui a vécu la Guerre des Deux-Roses, un des gros bains de sang de l’époque

[11:10:22] Fabien HADDAD: Du coup, le peuple qui fait ce qu’il veut et l’Etat faible

[11:10:27] Fabien HADDAD: Il y est pas trop sensible

[11:11:05] Maxime Le Bras: je lirai ça un jour

[11:11:19] Fabien HADDAD: Mais bon c’est parce que je vois Macron vs Fillon vs Le Pen

[11:11:35] Fabien HADDAD: C’est juste du Hobbes vs Adam Smith au rabais

[11:11:57] Maxime Le Bras: j’en discutais avec Sébastien l’autre fois, je crois qu’en philosophie ce qui m’intéresse le plus c’est le sujet du BIEN (les deux autres grands thèmes étant le VRAI, et le BEAU)

[11:12:21] Maxime Le Bras: tu m’en parles ? ça m’intéresse

[11:12:34] Fabien HADDAD: Macron vs Fillon vs Le Pen?

[11:12:34] Fabien HADDAD: Macron vs Fillon vs Le Pen?

[11:12:44] Maxime Le Bras: da

[11:13:01] Fabien HADDAD: Il faut dire que contrairement à ce que j’entends, 2017 c’est la campagne la plus intéressante que j’ai jamais vécu pers

[11:13:04] Fabien HADDAD: perso*

[11:13:18] Maxime Le Bras: (je te rejoins, c’est passionnant)

[11:13:27] Maxime Le Bras: (mieux que Game of Throne)

[11:13:49] Fabien HADDAD: Mais oui, avec l’inceste et les égorgements en moins

[11:13:59] Fabien HADDAD: Pourtant c’était la meilleure partie…

[11:14:18] Maxime Le Bras: (inceste et égorgement y’en a, au sens figuré)

[11:14:45] Fabien HADDAD: J’ai toujours préféré le sens propre :D

[11:15:30] Fabien HADDAD: Mais plus sérieusement, cette campagne est fascinante parce qu’elle dessine enfin ce que je pense depuis l’école, à savoir que les lignes de fracture idéologique en France (mais plus généralement en Occident, avec Trump ou le Brexit) sont profondes

[11:15:54] Fabien HADDAD: Et que ces fractures se dessinent même géographiquement, avec l’idéologie des Villes et l’idéologie des Campagnes, pour parler vite

[11:16:14] Maxime Le Bras: et entre les jeunes, et les vieux

[11:16:38] Fabien HADDAD: Tu veux dire que les vieux sont réac et les jeunes progressistes ou l’inverse?

[11:16:53] Maxime Le Bras: je veux dire qu’ils ne sont pas du tout d’accord

[11:16:59] Fabien HADDAD: Haha ça c’est clair

[11:17:19] Fabien HADDAD: Mais je pense que croire que les jeunes sont tous des Macronistes c’est assez faux

[11:17:38] Fabien HADDAD: Les jeunes des milieux universitaires, d’affaires, bref les bac+5 sont macronistes

[11:17:54] Fabien HADDAD: Mais la plupart des jeunes sont pour les partis d’opposition, genre Mélenchon ou Le Pen

[11:18:04] Maxime Le Bras: oui, je te rejoins là-dessus

[11:18:26] Fabien HADDAD: Les vieux votent pour les partis traditionnels en revanche

[11:18:56] Fabien HADDAD: PS/RPR-UMP-LR-rayez la mention inutile

[11:19:32] Maxime Le Bras: (j’dois y aller dans 10min)

[11:19:38] Fabien HADDAD: (sans souci)

[11:19:42] Maxime Le Bras: par quoi on termine ?

[11:19:48] Maxime Le Bras: tu me dis pour qui tu votes ?

[11:19:52] Maxime Le Bras: moi ce sera hamon

[11:20:33] Maxime Le Bras: parce que je voulais voter Jadot, que je suis adhérent Europe-Ecologie (OUI, JE SUIS UN GIGANTESQUE BOBO), et que j’ai voté pour le ralliement à Hamon

[11:20:40] Fabien HADDAD: Le renouveau du PS, ça lui fait du bien à ce parti au moins

[11:20:52] Fabien HADDAD: Haha c’est pas un mal d’être bobo. Je suis bobo aussi

[11:21:12] Fabien HADDAD: Après pour te répondre, je pense vraiment que soit je voterai blanc, soit je m’abstiendrai, du moins au 1er tour

[11:21:40] Fabien HADDAD: Mais bon, ma logique c’est: j’ai quitté le pays et pour le moment, je n’envisage pas d’y revenir ni à court, moyen, ou long terme

[11:21:56] Fabien HADDAD: Je suis assez mal placé (comme Jean-Vincent) pour exprimer ce qu’il faut faire en France du coup

[11:22:13] Maxime Le Bras: je comprends. mais tu restes français, non ?

[11:22:51] Fabien HADDAD: Ouais c’est vrai

[11:22:54] Maxime Le Bras: la France nous demande une fois tous les 5 ans de choisir …

[11:23:11] Fabien HADDAD: Certes, mais je n’ai pas de problème avec le fait que les autres choisissent pour moi

[11:23:16] Fabien HADDAD: Je m’adapterai en conséquence

[11:23:17] Maxime Le Bras: FAINEANT

[11:23:21] Fabien HADDAD: HAhA

[11:23:26] Fabien HADDAD: je suis pas très démocrate en soi !

[11:24:04] Fabien HADDAD: En plus, vu les taux d’abstention

[11:24:10] Fabien HADDAD: S’abstenir n’est plus vraiment un acte de paresse

[11:24:15] Fabien HADDAD: Mais une revendication politique

[11:24:24] Maxime Le Bras: j’adore une phrase de julien Assange dans cette interview, que je trouve incroyable : https://www.youtube.com/watch?v=_sbT3_9dJY4

[11:24:35] Fabien HADDAD: je vais regarder ça

[11:24:41] Fabien HADDAD: HAN IL REGARDE RT

[11:24:43] Fabien HADDAD: AGENT POUTINISTE

[11:24:45] Fabien HADDAD: :)

[11:24:49] Maxime Le Bras: il dit “la plus belle qualité de l’homme, c’est de s’adapter. le pire défaut de l’homme, c’est de s’adapter.”

[11:25:05] Fabien HADDAD: Oui c’est plutôt bien résumé

[11:25:25] Fabien HADDAD: C’est notre désir de survie qui fait chier

[11:25:34] Fabien HADDAD: On a dominé la nature, on finira par dominer notre propre nature

[11:25:37] Fabien HADDAD: Et on en CREVERA

[11:26:05] Maxime Le Bras: et ensuite, pendant 5000 ans, ce seront des crevettes qui prendront notre place

[11:26:25] Fabien HADDAD: Heureusement pour moi je déteste les fruits de mer

[11:26:27] Maxime Le Bras: ils commenceront par découvrir le feu, puis internet, puis snapchat

[11:26:45] Fabien HADDAD: « Me and the bros in the ocean »

[11:26:55] Fabien HADDAD: #fuckyousharks

[11:27:46] Maxime Le Bras: Fabien, ça fait au moins 2 ans qu’on s’était pas parlé ?

[11:27:52] Fabien HADDAD: Au moins ouais

[11:28:25] Maxime Le Bras: je reste fasciné par cette facilité dans le contact alors qu’on ne voit pas une personne pendant longtemps

[11:28:36] Maxime Le Bras: et pour ça, je te dis merci

[11:29:12] Maxime Le Bras: j’aurais pu rester parler des heures, mais je dois aller aider à déménager quelqu’un

[11:29:28] Fabien HADDAD: Y avait un film avec Eddy Mitchell et Michel Serrault (oui oui, Eddy Mitchell): Michel Serrault disparait et laisse tomber sa femme & co. Sa femme dine avec Eddy Mitchell, meilleur ami de Michel, et lui dit: « mais toi non plus tu n’as pas de nouvelles de lui »

[11:30:04] Fabien HADDAD: Et Eddy Mitchell lui répond: « Oui, mais c’est mon ami. S’il a besoin de moi, il me le fera savoir. En attendant, je respecte son silence. »

[11:30:17] Maxime Le Bras: Meilleure fin.

[11:30:20] Fabien HADDAD: Hahaha

[11:30:23] Maxime Le Bras: Je t’embrasse Fabien

[11:30:27] Fabien HADDAD: Bon courage, à bientôt !

[11:30:33] Fabien HADDAD: Des poutoux comme Philippe !