Développer sa pratique personnelle en yoga

Maître Yoga
Aug 14, 2018 · 4 min read

L’été est la période idéale pour mettre en place une pratique personnelle de yoga. Nous sommes moins stressés (en tous cas, je vous le souhaite !), les weekends et vacances sont propices à s’occuper de soi… Et globalement, le soleil nous rend plus actifs.
Cette question revient donc très souvent en cours fin juin, lorsque certains studios et centres ferment : que puis-je faire à la maison ou en vacances — seul(e) - côté yoga, sans me faire mal ?
Mes réponses sont en général adaptées à mes élèves, mais voici quelques suggestions qui restent, selon moi, valables peu importe votre niveau et votre environnement :

Méditez !

© Nathan Dumlao

Le yoga, c’est bien plus que des postures. La partie physique, asana, n’est qu’une branche de ce qu’on appelle traditionnellement yoga. Alors si, comme moi, vous avez parfois du mal à méditer en dehors de votre tapis, c’est l’occasion de tenter un programme d’essai avec une application ou d’autres méthodes plus conventionnelles.

Personnellement, je me force à ne pas prendre mon téléphone en mains au réveil et je trouve la méditation guidée complètement somnifère le soir… C’est pourquoi j’essaie de caler environ 10 à 15 minutes de méditation en pleine journée, après le repas la plupart du temps. Il est alors facile de s’isoler dehors sur un banc, sur sa chaise de bureau, dans le bus, n’importe où.

Si vous avez besoin d’être guidé(e), j‘ai testé et adoré 7mind (par les Antisèches du bonheur) ou Petit Bambou (tous deux disponibles en version d’essai gratuite). Pour les anglophones, je recommande Headspace (qui permet de choisir la durée de votre méditation 5/10/15 min) ou Calm (pour la variété des contenus et l’interface).

Si la méditation guidée ne vous convient pas, pas d’inquiétudes, il y a plein d’autres options :

  • Vous pouvez fermer les yeux et observer votre respiration (idéalement la sensation du passage de l’air entre les narines et la lèvre supérieure, ou bien le mouvement de votre abdomen).
  • Si vos pensées sont trop bruyantes, choisissez un mantra, une phrase inspirante ou une affirmation bienveillante à répéter mentalement (pour occuper votre esprit sur une seule intention)
  • Dernière option : fixez votre attention sur un objet (le téléphone ou l’écran d’ordinateur ne comptent pas 😏 ) comme un arbre par la fenêtre ou un bijou que vous aimez. Si vous êtes à la maison, la flamme d’une bougie. À chaque fois que votre attention est déviée par une pensée, ramenez-la à l’observation choisie.

Cinq minutes suffisent, n’hésitez-pas à commencer petit et réaliste par rapport à votre quotidien.


Bougez !

© Avrielle Suleiman

Si vous souhaitez entretenir votre mobilité et une souplesse fraîchement découverte en cours, vous pouvez tout à fait pratiquer à la maison ou en extérieur. À nouveau, vous pouvez choisir d’être guidé(e) ou travailler votre propre séquence.
Côté cours en ligne, je vous recommande les vidéos de Coelia pour des flows Vinyasa de 30 à 60 min ainsi que celles de mon amie Anne Lahaye pour du yoga restoratif de 15 à 20 min.
Si vous êtes anglophones (ou si l’anglais ne vous rebute pas), le challenge yoga de 30 jours d’Adriene est absolument génial et fait des adeptes parmi mes élèves.

Si vous souhaitez au contraire développer une pratique personnelle seul(e), le plus simple est de travailler autour de la salutation au soleil que vous connaissez sûrement. Commencez par répéter plusieurs fois celle que vous maîtrisez le mieux (classique, A ou B), puis continuez avec quelques asanas ciblés : une balance sur les pieds (arbre, aigle, guerrier 3…), un ancrage (guerrier 1 ou 2…), une posture sur le ventre (sphinx, sauterelle, …), une posture assise (pince avant ou côtés), un twist (assis ou couché) et terminez sur le dos (à nouveau un twist ou un bébé joyeux, une chandelle, autre…).
Vous pouvez bien sûr mixer le tout et créer votre propre salutation au soleil en incorporant toutes ces postures au flow traditionnel — n’hésitez-pas à demander conseil à votre prof habituel(le) en cas de doute ; ou bien rallongez votre séance en entrecoupant chaque posture de vinyasas (chaturanga /chien tête en haut /chien tête en bas).
Personnellement, j’aime travailler un asana qui m’est inaccessible un peu tous les jours en l’insérant au milieu du reste de ma pratique… Enfin, et quel que soit votre choix, sachez qu’une salutation au soleil sollicite tous les muscles et articulations de votre corps : même 5 salutations au soleil par jour sont bénéfiques et prennent peu de temps !


Je conclurai en vous invitant à choisir une pratique et à la répéter. Les adeptes de la méditation, de l’Ashtanga ou du Shivananda l’ont bien compris, c’est dans la répétition, la persistance et la constance que les progrès sont les plus grands. N’ayez-donc pas peur de faire toujours la même chose, c’est ainsi qu’on ancre les habitudes ! 🙏

À très vite sur un tapis ! — Élodie


Les liens proposés ne sont pas affiliés, je recommande uniquement des services que j’utilise à titre personnel ou recommande à mes élèves par expérience.

Maître Yoga

Written by

Professeur de yoga certifiée ©Yoga Alliance (Hatha, Vinyasa, Ashtanga) - Lyon, France - www.maitreyoga.fr

More From Medium

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade