Comment se faire respecter après avoir connu l’inceste ?

L’inceste étant un abus sexuel est le non-respect du corps de l’enfant par excellence. Ce non-respect va agir comme une déflagration dans son esprit. L’enfant est petit, faible, l’adulte lui doit protection et assistance. Au lieu de cela, il entre dans son intimité par la force et le mépris de ce que peut ressentir cet enfant violé.

Comme on l’a vu dans les conséquences de l’inceste, l’enfant va se construire psychologiquement autour de cette blessure, soit en l’occultant soit en s’en rappelant. Les incidences une fois adulte seront différentes :

L’enfant a occulté l’inceste dans sa mémoire

Une fois adulte, cette personne vivra avec un mal-être intérieur (sans se rappeler la source puisqu’elle est occultée) qui se manifestera avec du mal à se positionner dans la vie, ou alors en développant un tempérament de soumission, d’impossibilité d’assumer les conflits, la fuite face à l’autorité ou aux responsabilités. Il sera très compliqué pour cet adulte de se faire respecter car le principal évènement qu’il a bien archivé est le premier non-respect qu’il a subi. Non conscient, non analysé, cet évènement stocké dans sa mémoire inconsciente va lui induire qu’il ne peut QUE être non-respecté. Par habitude comportementale, il se soumettra facilement. Seul un thérapeute pourra l’aider à désengrammer les liens entre le premier souvenir et ses conséquences. Après ce travail sur lui, il comprendra qu’il est adulte et a droit au respect comme tout le monde. Se respectant lui-même, il saura se faire respecter.

L’enfant se souvient de l’inceste subi

Ce souvenir étant vivace (avec toutes les sensations que cela suppose), l’enfant va vivre et se construire avec cette douleur amplifiée par la soif de revanche. La rage, la colère vont le tenir au corps et se manifestera, adulte, par une agressivité verbale ou physique et parfois les deux. Il en voudra à la terre entière, ou à tous les hommes (si son parent-violeur était un homme) ou à toutes les femmes (si son parent-violeur était une femme). Il se fera respecter par la crainte qu’il inspirera ou au contraire, il attirera l’agressivité des autres en réponse à la sienne. Il sera loin d’une vie calme et harmonieuse. A un moment, il prendra conscience de sa fatigue à devoir mener une guerre constante qui ne lui amène pas d’amis ni de répit. Il faudra qu’il traite sa colère intérieure, sa rage de vengeance pour être apaisé et se faire respecter avec assertivité, travail thérapeutique qui lui changera sa vision des choses.


Originally published at Oser le Dire.