Reboot factory 2018

C’est parti pour deux semaines de workshop ! Les consignes sont simples, créer une application, au sein d’un groupe de quatre dont minimum un 2.5. 
 On nous dit dès le départ qu’il ne nous faut pas une idée révolutionnaire, pratiquement tout a déjà été développé. Le but est d’élargir nos compétences et, comme pour chaque workshop, prendre du plaisir en le faisant.

Un sujet

Notre groupe de quatre formé, il est temps de se mettre à la recherche d’une idée parce que sans ça, pas de workshop ! Les idées pour une application viennent nous viennent doucement, mais sûrement. Après un débriefing deux idées ressortent, une application de life-hacks utiles ou alors une application pour planifier un événement.

Malheureusement après discussion auprès de nous professeurs nos 2 idées principales s’avèrent être trop large ou bien pas assez. On refait un débrief rapide avec les autre idées que nous avions mises sur papier. Une fois mis d’accord sur l’idée et l’approbation des professeurs on peut se lancer !

Ce sera une application pour prendre soins de ses plantes d’intérieur.

Il est temps de se mettre au design, au code, tout est à faire, une idée c’est bien mais il faut savoir la designer et surtout la développer. Dans un premier temps, place au design de l’application ce qui permettra à nos petits développeurs de commencer le travail le plus tôt possible !


Le design

Bon, c’est une application sur les plantes, à quoi pense-t-on en premier quand on nous dit plante ? Ha oui du vert ! Le vert fera donc partie de notre charte de couleur. On veut un design épuré moderne donc on reste sur une charte de 4 couleurs dont un fond blanc. Mais le blanc tout blanc avec juste 3 couleurs c’est un peu plat tout ça ! Pour donner un peu de relief dans ce design on rajoute des ombres portées qui donnent des impressions de superposition et de relief.

Maintenant place à la typographie, qu’est-ce qu’on fait ? Arrondi, rectangulaire ? Sérif, sans-Sérif ?

Une plante c’est plutôt arrondi, ce n’est pas droit comme un piquet en général. On choisi donc une police assez arrondie florale pour les titres et une plus droite pour le texte qui permettra de contrebalancer la typo fort arrondie des titres.


Diviser pour régner !

Le design n’occupe qu’un d’entre nous, hors de question qu’on soit trois à se tourner les pouces pendant ce temps là !

Notre application regroupe un bon nombre de plantes, il nous faut donc une base de données pour y regrouper tout ça. Le travail est réparti, un personne sur le design deux sur la base de données et une sur les pictogrammes et le logo. On avance comme ça jusqu’à mercredi de la première semaine.


Il est temps de coder !

Le design de l’application est enfin terminé. C’est cool on va pouvoir coder, vu le travail devant nous, au plus de temps on a au mieux c’est ! Les rôles changent un peu. Le design de l’application est fini, on passe au design du site pour la landing page. Les pictogrammes sont malheureusement à refaire donc c’est reparti pour un tour tandis que deux d’entre nous passe au code de l’application. On avance, on est pas en retard et ça, c’est plutôt une bonne chose.


Une petite pose s’impose !

C’est le week-end, enfin ! Une semaine de workshop c’est toujours fatiguant ces deux petits jours de congé sont donc les bienvenus.

C’est reparti pour un tour

On entame la deuxième semaine de workshop, et la dernière, en force ! Il ne nous reste plus beaucoup de jours, deux semaines finalement c’est fatiguant mais pas si long.

Le design de la landing page est fini, on a garder le même code couleur et le même style la cohérence est importante on ne veut pas que l’utilisateur soit surprit en arrivant sur l’application.

C’est parti pour le code de la landing page qui ne prend qu’un petit jour pendant que ce temps le développement de l’application suit son cours au plus grand plaisir de monsieur Thérasse et monsieur Terranova qui nous voient arriver rempli de question 20 fois par jour !


Le rush !

Qu’est-ce que serait un workshop sans rush ? Jeudi matin il ne nous reste plus qu’un jour et on ne voit pas la fin de l’application arriver bien loin de là. La pause carte du matin se fait courte et on s’y met. Grâce à nos deux crac du back-end la journée se fini en sérénité avec un l’application presque finie. Quant au reste du travail, “it’s a wrap”, enfin !


Le reboot factory 2018 pour nous ça été..

Une chouette expérience ! Il y a eu une chouette cohésion dans le groupe et tout le monde y a mis du siens tous les jours. On aurait voulu pousser l’application plus loin niveau code, nous l’avons imaginé plus loin et vu plus de fonctionnalité au niveau du design. Malheureusement, le temps nous a manqué mais nous sommes néanmoins assez content de ce que nous présentons.

Like what you read? Give Marie Bailly a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.