“Bref, j’ai vingt ans. Depuis plus longtemps que vous, tout simplement.”
Guillaume Duhan
1

J’ai écrit mon commentaire sur un mode plutôt ironique… En espérant un peu, j’avoue, piquer un peu dans le vif de ces apparentes certitudes. ;-)

Une réaction assez épidermique, en fait, à toutes les généralisations, qu’elles soient relatives à l’âge, au genre, à la nationalité. Je ne me suis donc pas vraiment sentie visée : j’ai l’habitude d’être un peu en marge, disons, des stéréotypes.

Mais le titre de votre article m’a interpellée… puis, les sous-titres, qui posaient l’essentiel de votre argumentation sur cette base générationnelle. Pour autant, si je fais abstraction de ce qui m’apparaît comme un biais du raisonnement, j’adhère globalement à votre propos.

Et je suis persuadée, honnêtement, que j’aurais réagi de la même façon à un article intitulé, par exemple, “On ne peut pas changer le monde et les jeunes n’y comprennent rien”...

Vous aurez compris, sans doute, que j’aime particulièrement les échanges (voire les confrontations) d’idées, qui gardent la pensée en mouvement. Voilà pourquoi je suis sur Medium.

Et je lirai avec intérêt vos prochains articles… sur les spectateurs de BFM ou sur d’autres sujets.

Au plaisir,

MB

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.