7 livres pour nourrir sa quête de sens

Que dirais-tu d’une petite sélection de livres pour t’accompagner dans ta réflexion au sujet du sens de la vie et du travail ? (Et si tu es plus “auditif(ve)” que “visuel(le)”, j’ai mis la liste des livres audio à la fin 😉 )

Aujourd’hui, je te propose quelques livres que j’ai lus et que j’ai trouvés particulièrement pertinents par rapport à ces questions.

Les questions existentielles font partie du lot de l’être humain. C’est même ce qui confère à la vie, la peine d’être vécue, selon Socrate. Elles se font plus bruyantes pendant les phases de transition (passage d’un état à un autre : adolescence, crise du quart de vie, premier enfant…) puis plus discrètes dans les périodes de stabilité.

Comme je l’écrivais dans un article précédent, il peut être salvateur d’introduire une pensée extérieure pour ne pas tourner en rond sur ses propres constats et réflexions. Il existe même une forme de thérapie, la bibliothérapie, qui vise à soigner par la lecture. C’est dire à quel point la lecture peut être d’une grande aide… Si tu aimes lire, tu sais de quoi je parle ! ;-)

Voici donc 7 livres qui te permettront de nourrir ta réflexion :

⭐️ 1 Réfléchissez et devenez riche (Napoleon Hill)

Réfléchissez et devenez riche (J’ai Lu Bien-Etre, N°9447)

Napoleon Hill est un auteur américain qui a principalement écrit sur le marketing personnel et la motivation. Son coup de génie est d’avoir étudié les plus grands self-made men américains (Henry Ford, John D. Rockefeller, Thomas Edison, etc.) et d’avoir compilé, dans ce livre, les attitudes et comportements qu’ils avaient en commun, au sujet du travail et de l’entrepreneuriat.

Le livre présente les 12 éléments essentiels pour la réussite. Napoleon Hill martèle tout au long du livre l’impact des croyances et de l’auto-suggestion sur nos trajectoires de vie.

J’avoue que ce livre m’a beaucoup énergisée à l’époque (en 2011) et qu’il ne fût pas totalement innocent dans ma décision de démissionner ;-).

Les termes « richesse » et « fortune », très souvent utilisés, évoquent bien sûr la richesse «matérielle» mais je crois qu’on peut tout-à-fait lire ce livre en ayant en tête une acception figurée du mot richesse. Il s’agit alors de s’ouvrir à toutes les opportunités que la vie peut nous apporter pour grandir et se développer.

Quelques citations :

« La richesse commence par une pensée. »

« Pour gagner, il faut d’abord donner. »

« Si vous n’apprenez pas à contrôler vos peurs, alors vos peurs vous contrôleront. »

« Il n’y a pas de limite à l’esprit, hormis celles que nous nous imposons. »

⭐️ 2 La semaine de 4 heures (Tim Feriss)

La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! Broché — 29 avril 2010

Tim Feriss est un écrivain, entrepreneur et blogueur américain. Son livre « La semaine de 4 heures » est un best-seller.

J’ai lu ce livre en 2011, au même moment que « Réfléchissez et devenez riche » et cela a complètement bouleversé ma vision du travail. Il faut imaginer que j’étais consultante et que j’étais sur mon lieu de travail environ 45 heures par semaine (plus les heures de trajet), ce qui me prenait tout de même une bonne partie de ma vie !

Lire que je pouvais optimiser ma productivité en appliquant la loi de Pareto (80% des résultats proviennent de 20% des efforts), que les « nouveaux bienheureux » étaient ceux qui étaient sortis de la « rat race » (roue du hamster ou la course inutile de l’homme moderne) et que l’on pouvait allouer plus de temps à ses passions en mettant sur pied un système de revenu passif, c’était pour moi une vrai révolution !

La représentation selon laquelle il faut « trimer dur » avant de profiter de la vie volait en éclats et quel soulagement !

Même si tout n’est pas applicable (quoique), ce livre est une bonne occasion de réfléchir sur la façon dont on organise nos vies habituellement et nous donne des exemples très concrets de la manière dont on peut appliquer certains principes pour reprendre les rennes de notre vie et poursuivre vraiment ce que l’on souhaite et non pas ce qu’il est convenu de vouloir.

⭐️ 3 Le Pouvoir du moment présent (Eckhart Tolle)

Le pouvoir du moment présent — Guide d’éveil spirituel Poche — 1 septembre 2010

Eckhart Tolle (à ne pas confondre avec Maître Eckhart) est un homme ayant connu un éveil spirituel, à l’âge de vingt-neuf ans, alors qu’il était plongé dans une profonde dépression. Le moment où il relate cet épisode de sa vie est d’ailleurs celui que j’ai préféré. Eckhart Tolle avait atteint un tel degré de souffrance psychique qu’il est, en quelque sorte, passé « de l’autre côté » du miroir des illusions. J’ai vécu quelque chose de similaire (quoique de moindre intensité) où la souffrance morale est telle, qu’on accède, pour un moment, à une phase d’extrême lucidité. Pour moi, cela a toujours été une forme d’apaisement.

Dans ce livre, Le pouvoir du moment présent, l’auteur nous transmet un enseignement spirituel, que l’on retrouve notamment dans le bouddhisme, mais sa puissance réside dans le fait qu’il utilise des mots de notre époque. Le pouvoir du moment présent ou comment transcender l’ego pour accéder à plus de bien-être et d’épanouissement.

Morceaux choisis :

« Dans l’état de conscience normal non éveillé, c’est-à-dire quand on s’identifie au mental, le pouvoir et l’infini potentiel créatif qui sont dissimulés dans le présent sont complètement éclipsés par le temps psychologique.

Votre vie perd alors sa vitalité, sa fraîcheur et son sens de l’émerveillement. Les vieux scénarios de pensées, d’émotions, de comportements, de réactions et de désirs sont rejoués à l’infini.

C’est là un script mental qui vous procure une sorte d’identité, mais qui, en fait, déforme ou dissimule la réalité qu’est le présent. Et le mental fait alors de l’avenir une obsession pour échapper à un présent insatisfaisant.»

« Quand vous créez un problème, vous créez de la souffrance. Tout ce qu’il faut, c’est simplement faire un choix, prendre une décision. C’est se dire, quoiqu’il arrive : je ne me créerai plus de souffrance. Je ne me créerai plus de difficulté. »

⭐️ 4 Knulp (Herman Hesse)

Knulp Poche — 1 novembre 1995

Herman Hesse est romancier allemand puis suisse, ayant obtenu le prix Nobel de littérature en 1946.

Knulp est un vagabond qui revient sur les terres de son enfance et se retrouve ses anciens camarades. Ces derniers sont entrés dans les rangs tandis que Knulp, lui, a choisi une vie de bohème, sans attaches, ni travail, ni aucune possession matérielle. L’intérêt de ce roman réside notamment dans la confrontation entre ces deux choix de vie. Il permet une méditation sur la solitude et l’échec.

⭐️ 5 Une vie bouleversée (Etty Hillesum) (Coup de 💜)

Une vie bouleversée, suivi de lettres de Westerbork : Journal 1941–1943 Poche — 18 avril 1995

Etty Hillesum, jeune femme juive de 27 ans, a tenu un journal pendant les quelques années qui ont précédé sa mort à Auschwitz en 1943.

Elle y raconte comment elle est passée d’une prime jeunesse très tourmentée à davantage de sérénité, grâce, notamment, à la connaissance de soi à laquelle elle fut initiée par son psychologue et amant « Julius Spier ». Etty Hillesum a subi la persécution nazie, mais s’est élevée au-delà de la haine, grâce à une véritable transcendance de sa propre douleur existentielle et de sa puissance d’aimer. Cet ouvrage, porteur d’une profonde sagesse, fait énormément de bien.

Morceaux choisis :

« Il faut apprendre à vivre avec soi-même comme avec une foule de gens. On découvre alors en soi tous les bons et les mauvais côtés de l’humanité. Il faut d’abord apprendre à se pardonner ses défauts si l’on veut pardonner aux autres. C’est peut-être l’un des apprentissages les plus difficiles pour un être humain, je le constate bien souvent chez les autres (et autrefois je pouvais l’observer sur moi-même aussi, mais plus maintenant), que celui du pardon de ses propres erreurs, de ses propres fautes. La condition première en est de pouvoir accepter, et accepter généreusement, le fait même de commettre des fautes et des erreurs. »

« En dépit de toutes les souffrances infligées et de toutes les injustices commises, je ne parviens pas à haïr les hommes. Toutes les horreurs et les atrocités perpétrées ne constituent pas une menace mystérieuse et lointaine, extérieure à nous, mais elles sont toutes proches de nous et émanent de nous-mêmes, êtres humains. »

« La plupart des gens ont une vision conventionnelle de la vie, or il faut s’affranchir intérieurement de tout, de toutes les représentations convenues, de tous les slogans, de toutes les idées sécurisantes, il faut avoir le courage de se détacher de tout, de toute norme et de tout critère conventionnel, il faut oser faire le grand bon dans le cosmos : alors la vie devient infiniment riche, elle déborde de dons, même au fond de la détresse. »

⭐️ 6 Nos raisons de vivre (À l’école du sens de la vie) (Viktor Frankl)

Nos raisons de vivre: A l’école du sens de la vie Broché — 17 juin 2009

Viktor Frankl est un professeur de neurologie et de psychiatrie viennois, élève de Freud. Ce rescapé des camps nazis a développé sa propre approche du traitement des névroses : la logothérapie, c’est-à-dire la thérapie par le sens. Il postule qu’une des formes de névroses est causée par le sentiment de vide existentiel et de non-sens. Son approche thérapeutique est basée sur la recherche du sens existant dans chaque vie. Il utilise notamment l’injonction paradoxale, technique qui permet de faire basculer le cerveau, d’un mode mental automatique et stéréotypé à un mode mental souple, créatif et adaptatif.

Quelques citations de Viktor Frankl :

« On peut tout enlever à un homme, sauf une chose, la dernière des libertés humaines : celle de décider de sa conduite quelles que soient les circonstances dans lesquelles il se trouve. »

« Ce qui menace l’homme contemporain, c’est le soi-disant manque de sens dans sa vie, ce que j’appelle son vide existentiel. Et quand ce vide s’ouvre-t-il, quand ce vide si souvent latent devient-il manifeste ? Quand il s’ennuie. »

« Un homme qui réalise l’ampleur de la responsabilité qu’il a envers un être humain qui l’attend, ou vis-à-vis d’un travail qui lui reste à accomplir ne gâchera pas sa vie. Il connaît le « pourquoi » de cette vie et pourra supporter tous les « comment » auxquels il sera soumis. »

⭐️ 7 Philosopher pour se retrouver (Laurence Bouchet)

Philosopher pour se retrouver La pratique philo, pour devenir livre et oser être vrai. Essai (Broché) Paru le 4 mars 2015

Laurence Bouchet est professeure de philosophie et praticienne philosophe (Pour la petite histoire, j’ai lu son bouquin puis, je l’ai rencontrée en personne. Je me forme maintenant auprès d’elle à la pratique philo ;) ).

Qu’est-ce que la pratique philo ? Nul besoin de connaissance « livresque » sur les grands penseurs ou philosophes. Il s’agit, par la pratique philo, de « se lancer dans une quête existentielle, une recherche exigeante d’authenticité et de vérité », on accède ainsi à plus de liberté et de pouvoir d’agir.

Avec ce livre, on apprend donc à développer d’une part des attitudes spécifiques, d’autre part, des compétences philosophiques (analyse des présupposés, conceptualisation, argumentation, problématisation, etc.). Cela nous conduit nécessairement à percer à jour nos « croyances » et nous donne l’occasion de les remettre en question.

Les compétences permettent de réfléchir de façon rationnelle et logique à des questions proposées par la personne elle-même. Cependant, ceci peut être freiné par certains écueils, notamment l’ego, d’où la nécessité de s’entraîner à écouter l’autre, à répondre véritablement aux questions, à se situer entre une posture de détachement totale et une posture où l’on voudrait absolument avoir raison. Ce livre est très accessible et recèle de nombreux exemples et exercices qui facilitent l’appréhension des concepts.

Morceaux choisis :

« Montaigne le déplorait déjà en son temps, mais les choses n’ont guère changé : « les hommes n’ont pas le courage de critiquer les autres car ils n’ont pas le courage de supporter de l’être. » Pour parvenir au plaisir subtil de penser avec les autres et de philosopher, il s’agit donc de faire preuve de courage, d’opérer un véritable travail sur soi-même. Ce travail libérateur exige des efforts. Des efforts pour se débarrasser de ses opinions auxquelles nous tenons comme une mère peut tenir à son petit. »

« Si nous voulons connaître le plaisir libérateur de la réflexion dont parle Spinoza et augmenter notre puissance d’exister et d’agir, alors mieux vaut exercer notre intelligence et développer les idées les plus claires possibles sur ce qui nous arrive. L’intelligence peut alors apaiser le débordement destructeur et amoindrissant de nos émotions et nous permettre de mieux orienter notre énergie. »

À ton tour, quel livre t’a particulièrement touché et poussé à remettre en question ce que tu pensais de la vie ?

Tu as aimé cet article? N’hésite pas à le partager! ❤

J’accompagne les personnes curieuses, sensibles et intuitives à se créer un avenir professionnel épanouissant et riche de sens, Si tu es curieux(se) d’en savoir +, clique ICI.

Les ressources pour t’aider :

👉 Télécharge ton guide pour dessiner tes prochaines perspectives professionnelles.

💵 Gère financièrement pendant la transition de carrière

➡️ Objectif : Avoir moins peur d’avancer

LISTE DES LIVRES AUDIO :

Réfléchissez et devenez riche

La semaine de 4 heures : pas d’audiobook mais plusieurs résumés en français dispo sur YT

Le pouvoir du moment présent

Une vie bouleversée : Pas d’audiobook mais un documentaire historique sur la vie d’Etty Hillesum : Partie 1 et Partie 2

Nos raisons de vivre : pas d’audiobook mais un podcast de France Culture sur V. Frankl :

Philosopher pour se retrouver : Pas d’audiobook mais la chaine Youtube de Laurence Bouchet :