Le retour

Deux semaines de vacances. Des vraies. Décrocher de façon quasi totale, à ne plus se souvenir les projets que j’aurai à réaliser à mon retour, ni les clients que j’ai.

Cela a été une de mes plus belles vacances. Je me suis vraiment reposée et je me suis amusée.

Maintenant, le retour. Je l’appréhendais beaucoup.

Je suis propriétaire d’une entreprise de design et communication. J’ai 2 employés à ma charge, que j’adore plus que tout. Je suis très gâté par leur présence. J’avais hâte de les revoir, car mon quotidien avec elles est plus que plaisant. Quant à la charge de travail, il est certain que le stress du rendement y est. Je veux qu’on retombe vite sur nos pattes.

La nuit précédent mon départ a été difficile. Très perturbé par les choses “que je ne dois pas oublier de faire”, même si tout était précieusement écrit et que je ne risquais rien. Les allergies saisonnières ont décidé de se pointer au même moment, rendant mon sommeil encore plus difficile. Joie!

Première journée de travail, je me lève tôt (5h AM) et je me prépare. C’est un départ.

Elle a été parfaite et j’ai accomplis tout ce que je voulais. Mon équipe était de bonne humeur et nous avions déjà beaucoup de travail.

Je ressens beaucoup de gratitude envers mon travail qui, parfois, je le prend en aversion pour les lourdes responsabilités que ça engendre. Ça reste que je pratique le métier de j’aime, soit le design graphique, et que je suis merveilleusement bien entouré d’une équipe formidable et de bons et sympathiques clients.

Parfois, il faut simplement prendre le temps de soulever ce qui va bien!

Bonne journée! Que cette 2e journée soit encore meilleure que la première (possible? oh que oui!).

xox

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.