Mon blogue , ma thérapie, mon nombril.

Épargnons les salutations, je tiens à vous dire que ce blogue nous vous intéressera pas, de toute façon.

Je n’ai aucun talent d’écriture et je ne me prétend pas du tout blogueuse. Cette plateforme n’est que mon journal intime des temps modernes, parce que j’ai autant de dextérité à écrire qu’un enfant de première année, parce que j’ai des crampes à la main après seulement 10 minutes de séance, parce que je dactylographie plus rapidement que mon ombre (ouin, proche du moins).

Ce blogue, il est à moi, de moi et pour moi. Pour me comprendre, me connaître, m’éclairer et, à chaque jour (I wish!), mettre en mot mes expériences, mon vécu, mes découvertes, mes gratitudes, mes illuminations peut-être?

Je le fais, car j’ai un trop plein d’idées à communiquer, c’est tout. J’aimerais écrire des raisons cutes ou encore philosophiques, mais je n’ai rien d’autre à déclarer. C’est aussi égoïste que cela!

Parfois, j’ai juste le besoin de me vider les tripes, d’exprimer mes joies, mes fascinations dans la belle game que nous jouons, celle de la vie. Je pitch ici mes idées, mon visionboard, mes rêves les plus insignifiants aux plus fous. Je les écris ici pour ne pas écoeurer personne (de rien là!), sauf les aventuriers qui pensent peut-être, à un certain niveau, trouver leurs comptes.

Bah oui, je n’en dis pas plus pour l’instant. Tout compte fait, parler de moi, je trouve ça horriblement difficile. Je me félicite de cette réalisation (ben oui, il faut bien se donner des tapes dans le dos de temps en temps!).

A+

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.