Le Kiosque du 05.07.17

1. Pensée de la semaine

  • La réponse déconcertée et déconcertante de Donald J. Trump lundi soir en apprenant la dernière provocation de la Corée du Nord: le tir réussi d’un missile intercontinental capable de toucher l’Alaska.
     La Corée du Nord, qui dispose de l’arme nucléaire, est devenue la menace #1 des Etats-Unis.

2. Trump très crédible chez les Républicains

  • Axios révèle ce matin une enquête assez inquiétante de Survey Monkey sur la confiance qu’ont les électeurs américains envers leur président face à …CNN
     Résultat: Une division très nette entre 89% de Républicains qui font plus confiance au président Trump qu’à CNN, contre 91% de Démocrates qui font plus confiance à la chaîne d’info qu’au Commander-In-Chief.
  • Jon Cohen de Survey Monkey en déduit justement que “la lutte … entre la Maison Blanche et les principaux médias a transformé la question de la véracité des informations en un enjeu aussi politique que l’assurance-santé.”
  • Autre point important: Contrairement à ce que pourraient penser les Démocrates. Les tweets de Trump lui permettent de consolider sa base électorale républicaine qui les trouvent “honnêtes” et “amusants”.
  • D’où l’éditorial du New York Times qui affirme ce matin que seule Fox News est capable de débarrasser le pays de Donald Trump:
  • Beaucoup de Conservateurs soutiennent Mr Trump parce qu’il incarne leur “guerre culturelle”. Les progressistes se moquent de la Chrétienté et dénigrent la morale chrétienne. Les Conservateurs respectent la police et les militaires alors que les progressistes fantasment sur les délinquants. 
     Les impôts des Conservateurs servent à payer des établissements qui enseignent des valeurs progressistes. Ici [dans l’Iowa], certains conservateurs ont rebaptisé les écoles “publiques” des écoles “du gouvernement” (…) et on peur d’y envoyer leurs enfants.
  • Ils s’accrochent à tout ce qui peut justifier les actions de Trump, principalement parce qu’ils ne croient pas ce que disent les médias d’information, sauf peut-être pour Fox News
  • 33% des Républicains affirment ne s’informer qu’à travers Fox News

3. “Bronzé, reposé et fini”

  • Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, 15% d’opinions favorables, qui finira son second mandat en janvier 2018, s’est fait prendre en photo dimanche avec famille et amis sur l’une des plages publiques fermées aux vacanciers à la suite d’un désaccord sur le budget qui entraîné l’arrêt de toutes les activités gouvernementales.
The Star Ledger, lundi 3 juillet 2017
  • Le photographe, Andre Mills, 23 ans de métier raconte dans le Star Ledger qu’il avait prévu de louer un petit avion le 4 juillet pour photographier les plages publiques désertes. Dimanche, sachant que le gouverneur n’avait prévu qu’une conférence de presse dans la journée à ce propos, il a tenté sa chance et bingo!:
  • Je n’ai pas eu de mal à le trouver [depuis un petit avion à 300 mètres d’altitude]. Le voilà, Christie, avec sa famille et ses amis, sur une longue plage vide avec personne autour (…) Sur une photo, Christie me regarde droit dans les yeux. Il devait savoir ce qu’il se passait. Pourquoi est-ce qu’un avion ferait deux passages au dessus d’une petite réunion familiale sur une plage déserte? 
     Est-ce qu’on pensait qu’il prendrait le soleil sur une plage fermée? Non, mais on a pris des photos, et ça a payé.
  • La photo a fait le tour d’internet mardi, provoqué la fureur des habitants du New Jersey, a été moquée sur les réseaux sociaux, pour qu’au final, un budget soit conclu par les parlementaires et que les plages puissent réouvrir pour la fête nationale.
The Star Ledger, mardi 4 juillet
  • Les plages ont réouvert mais les New Jerseyans ne sont pas prêts de pardonner à leur gouverneur: L’avenir politique de l’ancienne star du parti républicain est décidément compromise.
     L’ancien président du Comité National Républicain, Michael Steele dit de lui qu’il était une sorte de “Trump avant Trump”, “toujours été très à l’aise avec lui-même”, à faire “ce qu’il veut, et c’est qui a fait son succès, mais il y a aussi un revers de la médaille …”
The Star Ledger, mercredi 5 juillet

4. Sinclair, le “Fox News” des infos locales, bientôt inévitable?

Sinclair
  • La dernière émission de John Oliver sur HBO s’intéressait à Sinclair Broadcast Group (SBG), groupe de télévision américain créé en 1986 et deuxième propriétaire de chaînes locales des Etats-Unis (173 à son actif qui couvrent 40 de la population) pourrait élargir son influence avec le rachat de Tribune Media, propriétaire de 42 stations de télé, pour quatre milliards de dollars.
  • Sorte de “Fox News local”, Sinclair ne cache ni ses positions conservatrices, ni son mépris pour les progressistes et libéraux, les médias mainstream et son soutien envers l’actuel administration dans ses programmes.
  • Certains programmes, appelés de “must-runs” sont imposés aux chaînes locales avec des consignes stricts de lancement, répétées en boucle par tous les journalistes — dont “Bottom Line with Boris” Epshteyn, ancien porte parole de Trump, très actif durant la campagne, les commentaires tranchés du conservateur Mark Hyman.
     Ils ont également un “must-run” quotidien appelé “Terrorism Alert Desk”.
  • Lors de la campagne présidentielle de 2016, les télévisions locales opérées par Sinclair ont offert une couverture plus importante et conciliante au candidat républicain qu’à Clinton, critiquée sur sa santé, sa messagerie privée.

5. #WTF, le nouveau lobby du peuple

  • #WTF, pour “Win The Future” est un groupe fondé par Mark Pincus, co-fondateur de Zynga et Reid Hoffman, co-fondateur de LinkedIn, pour “réinventer le parti démocrate”: “construire le premier lobby du peuple où les gens définissent leur propre agenda” basé sur un “ethos pro-social, pro-planète et pro-business” qui puisse “se transformer en victoires électorales” à travers le pays lors des élections de mi-mandat.
  • En utilisant les médias sociaux, #WTF propose et accepte différents sujets, des “campaign”, débattus et votés entre abonnés qui peuvent également faire des dons et les plus populaires serviront de base à l’organisation:
  • Rassembler nos voix et de l’argent dans un puissant réseau qui ne peut être ignoré
     Imagine que lors des prochaines élections présidentielles, nous ayons cinq millions de membres capables de payer 100 dollars chacun pour définir le priorités du pays. 
     La force de nos membres et des cotisations pourrait influencer le Congrès et le pays.
     Imagine voter pour un président pour lequel tu es vraiment intéressé. Imagine un gouvernement qui promeut le capitalisme et les droits civils.
  • Deux propositions ont déjà été lancées par les fondateurs: “Offrir des diplômes d’ingénieurs à tous les Américains” et “Destituer Trump” suivies par celles d’internautes comme le “système de santé à payeur unique” ou “la fin du Gerrymandering” (le découpage électoral à des fins partisanes)

6. Le reste de l’actualité

  • Pour célébrer le 4 juillet, NPR, la radio publique nationale a tweeté la Déclaration d’Indépendance à travers une centaine de tweets consécutifs, dénoncés par les supporters de Trump comme “la propagande” et des “appels à la révolution” — Buzzfeed
  • L’épidémie d’opïodes et d’héroïne qui ravage le pays (plus de 50 000 morts en 2016) et toutes les populations, a obligé 340 lycées de l’Etat de New York à s’équiper de kits de Narcan, le médicament miracle contre les overdoses. — Newsday
  • Le “redditor” HanAssholeSolo, auteur de la vidéo postée par Trump dimanche — où il fait semblant de tabasser un homme affublé du logo CNN, et à l’origine d’autres memes antisémites, s’est excusé auprès de la chaîne d’info après que celle-ci ait découverte son identité:
  • C’est parce que tu es derrière ton écran que tu ne peux pas blesser avec des mots ou provoquer une situation comme celle-ci où un simple meme est mal interprété comme un appel à la violence
  • Cet après midi, Robert Kardashian, le seul garçon et plus jeune membre de la fratrie, s’est essayé au revenge porn contre la mère de son enfant sur Instagram cet après-mi — jusqu’à ce que son compte soit suspendu — puis a continué sur Twitter. C’est pas joli, joli.