le Kiosque du 16.05.17

Au sommaire du kiosque du mardi 16 mai — 23 degrés à New York

1. Les #TrumpLeaks
 
2. Fox News & Breitbart, dans un univers parallèle
 
3. Comment Trump obtient ses « Fake News »?
 
4. Un choix très controversé pour lutter contre la fraude électorale
 
5. ATTN:, le média militant qui monte qui monte
 
6. Le reste de l’actualité

***

1. Les TrumpLeaks

Washington Post — Edition du mardi 16 mai 2017

  • La bourde commise par Donald Trump la semaine dernière en révélant au ministre des Affaires étrangères russe et son ambassadeur à Washington dans le bureau ovale, en présence de journalistes russes, des informations ultra-confidentielles a plongé une nouvelle fois la Maison Blanche dans une crise sans précédent.
  • Le président aurait évoqué des renseignements fournis par Israël sur les menaces de Daech, l’organisation terroriste, et qu’il n’était pas autorisé à révéler et encore moins pas aux Russes, accusés d’avoir essayé d’influencer les élections présidentielles américaines.
     Hier après midi, le général McMaster, conseiller à la sécurité nationale a démenti les fuites du Washington Post (J’étais présent et ça n’est pas arrivé) avant d’être discrédité par le président lui-même ce matin: Donald Trump a confirmé avoir discuté de questions de sécurité et de terrorisme pour des “raisons humanitaires” et s’est défendu d’en “avoir le droit absolu” en tant que président.
  • Comme la semaine dernière pour le renvoi de James Comey, directeur du FBI, les explications de l’entourage du président ont été contredites par l’intéressé et leur réputation un peu plus discrédité aux yeux des journalistes, des Américains et du reste du monde.
Twitter
  • Selon le New York Times, Israël aurait fourni aux Etats-Unis ces renseignements, ce qui n’arrange pas les affaires du président et ses relations avec l’Etat Juif puisque la Russie est un pays allié de l’Iran, leur principal adversaire au Moyen Orient.
  • Quant au scoop lui-même, “il restera comme l’un des moments de pure et bouleversante gloire journalistique. Il est difficile d’exagérer combien cette histoire est énorme. Le scoop est encore plus important que la vidéo “grab the pussy” révélée par David Farenthold le 08 octobre dernier” qui avait attiré en quelques minutes des dizaines de milliers d’internautes.
  • Comme prévu, le scoop est une fuite qui est parvenue au Washington Post et confirmée rapidement hier après midi par d’autres médias, avant d’être dénoncée par le président et Fox News comme le véritable problème à résoudre aujourd’hui pour la Maison Blanche
  • “Trump revealed highly classified information to Russian foreign minister and ambassador” — The Washington Post

***

2. Fox News & Breitbart, dans un univers parallèle

FoxNews
  • Pendant ce temps, dans le monde parallèle de Fox News et Breitbart, les théories du complot vont bon train, et coïncidence ou non, les deux médias sont revenus hier et ce matin sur un fais divers qui a marqué la campagne démocrate l’année dernière durant les élections présidentielles: La mort mystérieuse de Seth Rich, un membre du Comité National Démocrate le 10 juillet dernier à Washington D.C., tué par armes en rentrant d’un bar, quelques jours avant l’ouverture de la convention démocrate.
  • L’alt right avait accusé, sans preuves, le parti démocrate d’avoir commandité sa mort. L’affaire repart de plus belle aujourd’hui selon Fox News qui affirme que le jeune homme aurait bien été en contact avec Wikileaks, à en croire la correspondance retrouvée sur son ordinateur portable aux mains du FBI — la police n’a pas confirmé les propos de la chaîne d’info.
     Sauf que l’on sait aujourd’hui que Wikileaks était en possession des emails piratés du comité démocrate depuis longtemps — des emails offerts par Gucifer, sur les ordres du Kremlin, qui a provoqué les premiers de tentative d’ingérence russe dans les élections présidentielles américaines
     
     * “Fox News: Seth Rich, murdered DNC staffer, leaked Thousands of internal emails to Wikileaks” — Breitbart

***

3. Comment Trump obtient ses “Fake News”?

  • L’épisode rapporté par Politico est édifiant: Le chef de cabinet du président, Reince Priebus, cherche désespérément à filtrer tous les documents qui tombent aux mains du président dans le bureau ovale pour éviter tout dérapage ou tweet impromptu.
     En cause? L’initiative de K.T. McFarlan, conseillère adjointe à la sécurité nationale, qui a fait parvenir au président deux exemplaires de Time magazine sur l’imminence de “l’Age de Glace”, l’un, faux, publié dans les années 70 et l’autre, vrai, en 2008. La manipulation circule depuis plusieurs années chez les amateurs de théories du complot.
     McFarlan a été prise au piège et les conséquences auraient être bien prises si les documents n’avaient pas été récupérés à temps.
  • L’épisode illustre l’impossible mission de gérer une Maison Blanche dirigée par un président impulsif qui a résisté aux structures et aux critiques toute sa vie.
  • Trump aime avoir le bureau ovale ouvert aux délégués et conseillers qui partagent et échangent leurs idées et tentent également de défendre leurs positions — ce qui laisse le président vulnérable à des fake news qui pourraient déclencher chez lui des réactions inattendues. Reince Priebus aurait même demandé à ce qu’une liste des appels donnés aux présidents soit mise en place.
  • Quand à l’actualité, Trump lit le New York Times, le New York Post, le Washington Post et Wall Street Journal tous les matins en même temps qu’il regarde les matinales de Fox News, CNN et MSNBC mais la meilleure façon de capter son attention est de lui rapporter la nouvelle face-à face, ce qui peut être a double tranchant si le président est de mauvaise humeur ou si l’info ne lui plait pas.
     
     * “How Donald Trump gets his fake news” — Politico

***

4. Un choix très controversé pour lutter contre la fraude électorale

  • Pour éviter la nouvelle déconvenue électorale de 2016 qui a permis à trois millions d’illégaux de voter en faveur de la candidate démocrate et de faire perdre à Donald Trump le vote populaire (66 millions pour Clinton contre 63 millions pour le candidat républicain), le président a mis en place une Commission Consultative sur l’Intégrité des Elections chargée de lutter contre la fraude électorale, considérée par les Républicains comme “un cancer de la démocratie” et par leurs adversaires comme un moyen de décourager les populations pauvres, minorités et les électeurs démocrates de voter.
  • Le président vient de nommer comme vice président de cette commission Kris W. Kobach, le Secrétaire d’Etat du Kansas, fervent supporter d’une restriction du droit de vote et de l’immigration, et cible régulière des associations de défense des droits civils.
  • Le Kansas City Star a décrit ce mois-ci Mr Kobach comme “le Javert de la fraude électorale” qui dépense l’argent du contribuable pour résoudre un problème qui n’existe pas: 125 personnes ont été arrêtées depuis 2015 sur les 1,8 millions d’électeurs que compte le Kansas — un chiffre qui ne représente que la partie immergée de l’iceberg selon l’intéressé.
  • Pour ses détracteurs, Mr Kobach est un raciste, voire xénophobe, contre l’immigration, qui a consacré sa carrière politique a s’attaquer aux immigrés en situation irrégulière et sa carrière d’avocat à défendre des groupes d’extrême droite.
  • Cette commission devrait au bout du compte renforcer les restrictions concernant les conditions de vote plutôt que de lutter contre une fraude imaginaire, comme l’on fait de nombreux républicains dans les Etats du Sud des Etats-Unis
     
     * “Editorial: Kobach proves how prevalent voter fraud is” — Kansas City Star
     * “Advocate for Tough Voting Rules to steer Trump’s Elecitons commisison” — The New York Times

***

5. ATTN:, le média militant qui monte qui monte

  • Grâce à Donald Trump, être militant est devenu très à la mode et peut rapporter beaucoup d’argent — comme le font les chaînes télés ces derniers mois avec les Late Night Shows, ces divertissements engagés et pour la plupart anti-Trump.
  • Celui qui cartonne ces derniers mois est un pur produit militant, cool et jeune, “ATTN:”, créé à Los Angeles en 2014, dont la mission est de créer “du contenu à partager sur les smartphones seulement” et qui “produit quotidiennement des vidéos, articles et opinions sur des histoires qui méritent votre attention”.
     
     La mission de “ATTN:” est d’informer les gens pour avoir un impact social, les faire “participer davantage à la vie de la communauté, de la politique et du monde autour de nous” à travers des “vidéos, graphiques, animations, et des bons articles”.
  • Dernière recrue prestigieuse: Valerie Jarett, avocate, femme d’affaires et ancienne conseillère de Barack Obama qui “espère être un intermédiaire pour les parlementaires qui voudraient toucher davantage de monde”

***

6. Le reste de l’actualité

  • Sports: “Les 74 pages qui ont créé le baseball professionnel sont à vendre 3 millions de dollars”: les documents officiels de la première National League américaine signée en février 1876 par huit propriétaires d’équipes — The Orange County Register
  • Politique: Paul Ryan, le porte parole de la Chambre des Représentants st parti défendre Trumpcare dans le 6ème district de Géorgie qui doit élire son représentant en juin prochain après le départ de Tom Price dans l’administration Trump. L’élection, très serrée, qui est l’objet d’une attention nationale des médias et des partis républicains et démocrates à vu Jon Ossoff, un jeune démocrate de trente remporter le premier tour. The Atlanta Journal Constitution
  • Médias: Le Chicago Sun-Times et son rédacteur en chef, Jim Kirk, annoncent en une ce matin être à la recherche d’un nouveau propriétaire pour le quotidien qui s’engage à continuer à assurer sa publication en toute indépendance. C’est le plus ancien journal de la région de Chicago (1844). Le propriétaire de Tribune qui possède le quotidien rival Chicago Tribune, est intéressé.
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.