L’utopie du diplôme

Marie Taquet
Feb 17 · 6 min read

Le diplôme est il encore un sésame pour l’emploi garanti ? Est ce que la phrase « tu n’auras pas de travail si tu n’as pas de diplôme » fonctionne encore en 2019 ? Est ce qu’un diplôme prouve l’intelligence d’un être humain, ou encore sa bonne capacité à faire du business ?

Est ce que l’image que l’on s’en fait et sa réelle valeur sont corrélées ?

Pourquoi les gens veulent tant ce morceau de papier :

Pour avoir un travail

Pour se rassurer

Pour avoir un gros salaire

Pour avoir un titre et une reconnaissance sociale

Pour pouvoir se définir rapidement et appartenir à un certain « type » de personne

Pourquoi avez vous décidé de faire de longues études ? Pensez y 1 seconde en étant honnête avec vous même.

Je vais partir de mon histoire personnelle, et nous élargirons ensuite le sujet. Globalement, parlons des diplômes issus des études de commerce.

Retour en arrière, j’ai 17 ans je suis en terminale face à ma mère, bonne élève je viens de claquer une mention bien au bac.

Elle me dit « bon ma chérie, il va tout de même falloir commencer à choisir tes études »

Moi « Maman, je vais être cavalière je te l’ai déjà dit 100 fois, je bosse dur pour ça depuis que je suis petite »

Elle « Non mais cavalière ce n’est pas un métier, (mes parent sont kinés, je vous remets dans le contexte), tu ne gagneras jamais d’argent. Ce serait bien que tu fasses un prépa, ou une école de commerce qui délivre un bac+5. Pour avoir une belle réussite tu vois! »

Moi, n’étant pas encore trop rebelle, je me plis à ce que les médias, mes parents, la société, me mettent dans la tête. Je m’inscris dans une école de commerce, je fonce.

2 années passent, quelques soirées, quelques heures de cours. Jusqu’au jour où je me rends compte que tout ce que j’apprends à l’école (et tous ce que mes amis apprennent dans leur école respective), se trouve sur internet, dans des conférences, dans les livres etc. PREMIER CHOC.

Ensuite je pars en échange aux USA, et le je découvre les startups, le milieux de la tech, l’émulsion de gens intelligents qui bossent comme des malades, comme si tout était possible. DEUXIEME CHOC.

Enfin, je reviens en France, je me rends compte que les profils les plus chassés sont les commerciaux, souvent bien mieux payés que les autres grâce à leur variable, et que beaucoup de ces profils n’avaient pas fait une école prestigieuse, voire n’avaient pas fait d’étude tout court. TROISIEME CHOC.

S’en est trop pour moi, je décide de faire une césure, qui signera la fin de mon cursus scolaire puisque je ne suis jamais retournée à l’école.

Ce que je vais vous dire maintenant est à nuancer d’un côté ou d’un autre. Je ne fais en aucun cas de mon expérience une généralité.

Donc premièrement, mettons fin au cliché de « c’est impossible d’avoir un poste sans diplôme », c’est faux. Il suffit de postuler à quelque chose qui nous convient réellement sans se mentir à soit même, à apprendre à se vendre, et à être très créatif dans sa façon de postuler. Il faut être mémorable dans toutes les interactions que l’on a avec l’entreprise désirée. Tout est possible. C’est parfois plus facile avec un diplôme, mais à vous de choisir votre camp.

Pendant mes entretiens d’embauche le sujet « étude » était très vite balayé, voir non abordé. Le tout est d’avoir une vie assez riche en expérience outre les études, et qu’ainsi ce n’est plus une caractéristique qui vous décrit. Parce que tout le monde s’en cogne de ton cours de management avec monsieur DUPONT.

On ne va pas se mentir, certaines entreprises dans la finance ou l’audit par exemple recrutent et ajustent le salaire en fonction de l’école et du diplôme. Car elles recrutent en masse, et que quand tu as fait telle ou telle école, on sait globalement comment tu penses, et ce que tu y as appris. En revanche sur certains métiers (outre les compétences techniques) la personnalité, l’authenticité sont 10 fois plus importants que ton master. Le métier de graphiste, de commercial, d’entrepreneur etc, on a besoin d’un humain, pas d’une machine qui fait des tableaux excel (vive Excel BTW).

Le taux de chômage ne cesse d’augmenter chez les jeunes : comment est ce possible alors que le niveau d’étude augmente de façon consécutive également !

Voici les solutions que j’ai en tête pour l’éducation du futur :

  • Etre au courant de la réalité du marché qui est difficile : non tu ne seras pas manager en sortant de ton école, et non tu ne gagneras pas 6K/mois. Personne ne t’attend à la sortie, ta place si tu la veux tu dois aller la chercher.
  • Nous devons changer les méthodes de sélection, arrêter de se baser sur les notes, le passé ou le portefeuille des gens, et beaucoup plus se concentrer sur l’humain ( à savoir la singularité de la personne). Car une tête bien faite et une motivation en or valent mieux que des 19/20 au bac de géographie ou un test réussi en mathématiques abstraites.
  • Réussir dans le business repose bien évidemment sur des compétences techniques, mais également sur des compétences humaines, qui ne sont pas assez (voire pas du tout) développées dans les cursus. Travailler sa confiance en soi, apprendre à dire non, la communication non verbale etc. Nous devrions avoir ce genre de cours.
  • Le monde bouge tellement vite qu’il faut apprendre sans arrêt durant toute sa vie, aller une fois à l’école n’a pas de sens, et donc y rester 5 ans n’a plus de sens non plus. Des cursus courts, plusieurs fois dans notre vie seraient plus appropriés afin d’être toujours “dans le coup”.
  • Des contenus beaucoup plus spécifiques et adaptés au monde du travail : en médecine tu apprends à être médecin, ou dentiste, mais bref tu apprends un métier spécifique. Nous devrions sortir des écoles business en disant je suis commercial, je suis community manager, je suis un gros con etc.
  • Des contenus uptodate : la “matrice de porter” qu’on apprend en première année c’est bien mais qui a déjà du s’en servir en entreprise ? Sérieusement !! Il faut du contenu adapté aux besoins des entreprises, et des enseignants qui gardent un pied dans le monde du travail pour enseigner du contenu qui sera vraiment en adéquation avec les besoins des entreprises.
  • Apprendre à choisir une entreprise qui nous convient très spécifiquement, et apprendre à nous vendre en tant que personne. Pas juste se définir par un diplôme ou une école.
  • Des méthodes basées beaucoup plus sur les entraînements, la pratique, ce n’est pas normal qu’on ne sache rien faire d’opérationnel après 5 ans d’étude, ni que nous ayons oublié la moitié des choses apprises.

Le diplôme est une arme merveilleuse lorsqu’elle est utilisée à bon escient. Nous ne devons pas se reposer uniquement dessus et c’est ici que se trouve l’utopie.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai eu envie de créer une nouvelle sorte d’école, pour les hauts potentiels business. En 1 an, on forme des business developer (ou sales / commerciaux), sur de la vente, les softs skills, les outils, et le business en général. Ce n’est pas une solution pour remplacer les écoles de commerce car elles évolueront avec le marché au fil du temps (ou pas, et donc elle mourront), c’est une solution alternative qui convient à un certain type de personne qui se sent mature, qui a envie de gagner vite de l’argent, qui aime “faire pour apprendre”, qui souhaite apprendre un métier qui ne connait pas le chômage, se sentir bien dans sa peau, et ne pas passer plusieurs années sur les bancs de l’école.

Pour réussir, pas de recette magique : ne jamais cesser d’apprendre, rencontrer un maximum de monde, bosser comme un acharné. Ne jamais rien lâcher. Tentez de devenir la meilleure version de vous même.

VOUS ETES UNIQUES, VOUS VALEZ MIEUX QU’UN MORCEAU DE PAPIER

Pour postuler et devenir un tueur en vente, c’est ici : www.iconoclass.eu

Founder and CEO @iconoClass

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade