Comment (vraiment) bien se préparer à un entretien d’embauche tech— mobiskill

Car briller et tirer profit d’une entrevue avec une société tech, c’est possible.

Marine Talaucher
Jul 18 · 7 min read

Après plus de deux ans dans le milieu du recrutement et plusieurs centaines d’entretiens planifiés, force est de constater que cet exercice est délicat. Quelle que soit la personnalité ou le niveau de séniorité d’un·e candidat·e, appréhender une rencontre au sein d’un environnement inconnu peut s’avérer déstabilisant.

Plusieurs facteurs peuvent être bloquants : la notion d’inégalité entre candidat·e et recruteur·euse, le manque d’information, le discours à adopter... Tu trouveras donc dans cet article les clefs pour maîtriser au mieux ce jeu de séduction et pour récupérer toutes les informations dont tu as besoin.

Comprendre le déroulement et l’objectif de l’entretien

Comment peux-tu donner le meilleur de toi même si tu ne connais pas les différentes étapes qui t’attendent ? Voici les questions que je pose systématiquement à mes partenaires, les réponses te permettront d’obtenir de la visibilité et de te préparer au mieux afin de donner le meilleur de toi même.

  • Quel est l’objectif de cette entrevue ?
  • Qu’attendez-vous de moi lors de cet entretien ?
  • Qui vais-je rencontrer ?
  • Sur quels aspects vais-je être testé·e ?
  • Combien de temps va durer l’entretien ?
  • Quelle est la prochaine étape ?

Faire bonne impression : qu’est-ce que ça veut dire?

C’est très subjectif ! Selon les réponses aux questions ci dessus, tu vas pouvoir étoffer ton discours et adapter ton comportement face à tes interlocuteurs·trices. Voici d’autres conseils afin de briller en entretien :

  • Renseigne toi sur la société en amont : c’est primordial ! Télécharge l’application mobile, va chercher des articles sur le business, va checker le profil LinkedIn des personnes que tu rencontres… Si tu constates que tu as des relations en commun avec tes interlocuteurs·trices, mentionne le ! Il n’y a pas mieux pour briser la glace et la conversation sera plus fluide si tu connais ton sujet et si tu te montres curieux·se.
  • Présente toi de manière structurée : en école de commerce, nous apprenons à nous présenter en 90 secondes. C’est la durée idéale afin de planter le décor, donner envie à la personne en face de poser plus de questions sans le·la perdre dans un flot de paroles. Ce pitch doit comprendre ta situation actuelle, quelques détails sur ta personnalité, sur ton projet de carrière et ce à quoi tu aspires dans la vie.
  • Illustre toujours ce que tu dis par un exemple : les adjectifs que tu emploies n’auront aucune valeur si tu ne donnes pas un exemple. C’est le fameux bullshit du “curieux, jeune et dynamique”.
    “J’aime aider les autres donc j’ai monté une association où j’ai donné des cours d’informatique.”
    “Je suis curieux
    ·se et cela s’illustre par la veille constante que je fais sur le marché du mobile : je vais à des meet-ups chaque semaine !”
  • Ne te dénigre pas : si tu parles d’une situation de manière péjorative, le·la recruteur·se le percevra forcément de cette manière. Quelques uns de mes candidats n’ont pas le bac et commençaient tout de suite par le mentionner : “malheureusement, je n’ai pas eu le bac..” et c’est resté dans mon esprit pendant tout l’entretien. Cette information n’est pas utile car elle ne te met pas en valeur et de plus, ce n’est pas forcément un événement malheureux ! Tu ne postules pas pour un BTS mais pour un job pour lequel tu as les qualifications. Aies confiance en toi et tourne cette “menace” en opportunité.
  • Ne dénigre pas ton employeur actuel, même si la situation est tendue : si on te le demande, donne le contexte en toute objectivité. Le fait de mal parler de ta société actuelle ne donnera certainement pas envie à la personne qui te fait passer un entretien de te recruter. Même si tu as vécu la pire expérience, explique comment ça t’a impacté sans trop la dénigrer.
  • Capitalise sur cet entretien afin d’avoir des informations primordiales sur la société : quel est le business plan ? Quelle est la road-map de l’application ? Quelle sont les valeurs de l’équipe ? Quelle vision ont-ils sur le long terme ? Quelles sont les évolutions possibles du poste ?
  • Souris ! Au téléphone, cela fait toute la différence et cela mettra tout le monde à l’aise.
  • Si tu n’as pas beaucoup d’expérience professionnelle : fais matcher tes projets personnels avec les attentes du poste. Lorsque tu auras la réponse de ce qu’ils attendent de leur futur·e recru·e, tu pourras leur parler de ce que tu sais faire. “J’ai vu que vous recherchiez quelqu’un de pro efficient sur Kotlin. Ça tombe bien, cela fait maintenant un an que je développe une application sur mon temps libre.” ou encore “J’ai vu que vous cherchiez un team player, ça tombe bien, après 10ans de sport dans un club de football, je sais comment fonctionner en équipe.”
  • Envoie un mail à ton·ta interlocuteur·trice après l’entretien : remercie la société de t’avoir accueilli·e, reformule ce que tu as compris du poste et réitère ton intérêt pour celui ci. C’est un plus car tous les candidat·e·s ne le font pas !

Présenter son expérience de manière structurée

L’objectif est d’utiliser 4 étapes afin de décrire au mieux ce que tu as fait dans ta société.

Mission : Tu plantes le décor, ton·ta interlocuteur·trice doit comprendre le but de ta mission et sa durée. “Je travaille depuis deux ans chez Drivy et ma mission est de développer l’application principale en Kotlin”.

Action : Ce sont les tâches effectuées. “J’ai développé une fonctionnalité de recherche intelligente et j’ai implémenté les tests unitaires”.

Résultats : Ce sont les conséquences de tes actions. “Grâce aux tests unitaires, notre note sur l’App Store est passée de 3.9 à 4.2 étoiles et mes collègues ont pu se concentrer sur d’autres tâches plus importantes.”

Apports : C’est ce que la mission t’a apporté personnellement. “J’ai découvert que j’aimais faire attention au feedback utilisateur et ça a renforcé mon envie de travailler sur des applications à forte audience.”

Anticiper les prochaines étapes

Afin de ne pas attendre éperdument le retour de la société pour laquelle tu postules, assure toi d’avoir toutes les informations concernant le processus de recrutement.

  • Quand allez-vous me faire un retour ?
  • Combien de candidat·e·s avez vous-vu ?
  • Comment avez vous trouvé l’entretien ?
  • Quelle est la prochaine étape ?

Les questions auxquelles tu peux t’attendre :

  • Pourquoi es-tu à l’écoute du marché ?
    Même si tu es à l’écoute passive, évite de le mentionner ! Ce n’est pas sérieux de dire que tu ne cherches pas à partir de ta société, le·la recruteur·se va interpréter ça comme une perte de temps.
  • Quelles sont tes prétentions salariales ?
    Ne donne pas de fourchette, préfère un montant fixe. Cela montre à ton·ta interlocuteur·trice que tu es sûr de toi et ne l’incite pas à choisir la tranche basse si tu as une offre à la fin du processus.
  • Pourquoi notre société et pas une autre ?
    Cette question servira à jauger ta motivation. Parle des critères qui sont différentiants pour toi et fait les correspondre avec des éléments de ta vie privée. “J’ai toujours eu un intérêt pour les neurosciences car plusieurs de mes amis sont insomniaques” ou encore “J’utilise des applications de VTC très souvent et je me projette en tant qu’utilisateur·trice”.
  • Quelle est la différence entre une société orientée tech et une société orientée produit ?
  • Qu’est-ce qui t’intéresse dans le développement Android ?
  • Comment fais-tu de la veille technique?
  • Quel est ton objectif de carrière ?
  • Qu’attends-tu de notre société ? Et du poste ?
  • Quels critères sont importants pour toi ?
  • Si j’appelle une de tes connaissances, qu’est-ce qu’elle dirait de toi ?

Se faire accompagner par un·e chasseur·se de têtes

Je passe une grande partie de ma journée à coacher mes candidats avant les entretiens afin que tout se passe au mieux. L’objectif est de faire le point avec la personne concernée, d’évaluer ses forces et ses faiblesses et de lui communiquer les attentes de mes partenaires afin qu’il·elle sache comment se comporter, quel discours adopter dans le but de ne pas être déstabilisé·e.

Je suis là pour apporter de la transparence et pour conseiller mes candidat·e·s et mes partenaires car j’ai de l’expérience sur ce qui fonctionne et sur ce qui ne fonctionne pas. Tu peux m’envoyer un mail ici si tu souhaites en discuter plus en détail 😊

Et toi, que penses-tu de tout ça ?

Thanks to Guillaume Pichon

Marine Talaucher

Written by

Recruiter @mobiskill

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade