Digital Nomad à Barcelone avec Koalition : une expérience hors du commun ❤

Avant…

Avant, je travaillais dans une grande entreprise, je réalisais enfin un rêve et j’étais terriblement fière. Puis un jour le rêve s’est volatilisé, j’ai commencé à me poser des questions sur ma vie et ce qui me rendait heureuse ou non. J’ai pris conscience qu’être enfermé dans une tour toute la journée avec des collègues qui ne me correspondaient pas et des projets qui ne me parlaient pas ça ne rendait pas du tout heureuse. Voyager me manquait à chaque instant ! Travailler toute l’année pour enfin partir 5 semaines et surconsommer pour avoir l’impression de “profiter”, je dis non et en tout cas pas maintenant ! J’ai donc réfléchi quelques semaines avant de prendre ma décision. Evidemment ma famille et mes proches n’ont rien compris mais peu importe c’était mes choix pas les leurs !

De responsable comm interne je suis devenue digital content producer, je produis du contenu pour les marques qui font appel à moi et deviner quoi, je peux le faire absolument partout avec pour seuls impératifs: un ordinateur, internet et de l’inspiration! Plutôt pratique non ?

Libérée…

Libre comme l’air, léger comme un oiseau et avec quelques économies en poche j’ai tout quitté et j’ai décidé de commencer mon aventure par un pays frontalier de la France que j’aime beaucoup, si proche mais si dépaysant : l’Espagne et plus précisément Barcelone ! Dynamique, internationale, festive, ensoleillée, entrainante, catalane (petit flash de l’auberge espagnole, ça va pas être simple de communiquer) je me sens comme un poisson dans l’eau!

Où habiter?

En arrivant là bas on peut dire que j’avais le choix entre l’auberge de jeunesse pas chère mais pas top, la même version chère mais impersonnelle et une coloc avec des internationaux qui travaillaient tous à droite à gauche! Je me demandais comment j’allais faire pour trouver un espace où habiter mais aussi où travailler, un lieu pratique, cosy, abordable et humain ! Pour être honnête j’ai pas mal cherché puis un jour un ami d’un ami d’un ami (c’est comme ça que ça se passe à Barcelone) m’a parlé de cette super grande baraque avec 8 chambres dans un quartier animé habité par des gens qui venaient de partout, des digital nomad qui y vivaient et y travaillaient dans la plus grande harmonie! Des freelances, des adeptes d’un autre système, une autre manière de travailler. Leur seule dépendance: un ordinateur et internet, leur motivation: s’entraider, se motiver, apprendre les uns des autres.

Je me suis dis que c’était exactement ce que je cherchais : des copains, des collègues, de l’entraide mais du calme, du sérieux mais aussi la fête et le tout sans avoir à s’occuper du ménage, des factures, des impôts, des assurances, contrats, en gros la vie de nomade jusqu’au bout et sans attache! Seul hic : devoir partager sa chambre avec 1 ou 2 personnes : bonjour l’intimité !

J’ai rencontré les initiateurs du projet qui faisaient aussi parti de la maison et on a immédiatement sympathisé : mêmes attentes, même curiosité, mêmes idées ! J’ai même pas hésité: j’ai décidé de m’installer et de partager ma chambre avec deux autres filles : une australienne et une autrichienne.

Au départ je m’étais donné 1 ou 2 mois…

Les mois ont défilé, j’étais heureuse, épanouie comme jamais je ne l’avais été et enfin à ma place.

Une vie simple, belle et équilibrée, des colocs d’enfer et mes deux roomates sont devenus mes deux meilleures amies. Au bout de 5 mois c’est tombé un peu sans prévenir la maison a du fermer à cause d’un problème juridique, il manquait des autorisations. La maison n’étant ni une auberge ni une coloc classique c’était compliqué elle n’avait pas de statut valide.

On ne s’y attendait pas et ça a été un sacré choc ! Sur le moment je me suis dis que jamais je ne retrouverai pas ça ailleurs, ça a été un peu dur puis j’ai pris la décision de continuer et d’aller plus loin, beaucoup plus loin mais de toujours garder cette ambiance festive et balnéaire que j’affectionne tant!

J’ai atterri à Rio !

A Rio, je suis restée quelques temps dans une auberge. C’était sympa mais je cherchais vraiment à retrouver le même genre d’endroit qu’à Barcelone car j’y avais vraiment trouvé un bon équilibre! Avec le recul je me dis réjouis qu’il y ait eu ces soucis légaux à Barcelone parce que sinon je pense que je ne serai jamais parti de Barcelone.

Ma conclusion

Everything happens for a reason, sharing is living and happiness is the only goal that matters ! I will never thank you enough Koalition for the experience I had in Barcelona ! Looking forward to visiting all the koalition in the World !

Seconde conclusion: comment s’inscrire à la Koalition de Paris?

Si toi aussi tu veux que cette aventure s’installe à Paris, rien de plus simple tu cliques sur le magnifique bouton « Apply Now » juste en dessous, tu remplis le formulaire en vendant le plus de rêves possible (s’ils sont réels c’est encore mieux) et tu envoies ça illico presto !

Apply Now