Ce sont les revenus qui permettent à l’entreprise de vivre et de faire du profit

Lorsqu’il est question de business model, chacun de nous pense immédiatement à une startup ou du moins à une entreprise.

Information

Si vous avez manqué le début de la série, il est peut-être utile de voir l’étape précédente, vous trouvez le lien ci-dessous ou en fin d’article.

Le début est identique dans chaque module, ce qui permet de lire les diverses publications de manière autonome, tout en comprenant les sens généraux.

À vous de décider, ce qui vous sied le mieux.

Déjà paru dans la série

Introduction

De nombreuses personnes définissent et documentent des pratiques d’entreprises, rares sont ceux qui définissent ou documentent méthodiquement des modèles économiques. Plus rares encore sont les individus qui appliquent le concept de business model à leur propre carrière.

C’est ce que nous allons faire à travers cette série de neuf articles, où nous allons aborder le sujet un peu différemment. Il sera question du : comment utiliser le BMC et établir — en plus du business model professionnel — celui qui est pour vous en tant qu’individu.

En d’autres termes ; comment vous allez devenir le centre — à défaut du monde — du moins d’un business model.

Comment entretenir réussite et satisfaction ?

En comprenant votre mode de fonctionnement, pour ensuite adapter votre approche aux évolutions de votre environnement.

C’est ce qui vous sera proposé durant les neuf étapes du BMC.

Juste un rappel

Au niveau économique le plus élémentaire, un modèle économique (business model) est : la logique avec laquelle une organisation assure sa viabilité financière.

Plus simplement, la façon dont une organisation entend gagner de l’argent.

Dans le domaine personnel c’est la façon d’exploiter vos points forts et vos talents pour vous développer sur les plans personnels et professionnels.

L’avantage de la matrice

Elle permet de décrire les business-modèles personnels exactement comme les modèles économiques d’entreprise, avec deux différences :

  1. Dans le business model de l’individu, la ressource clé, c’est l’individu, en l’occurrence, vous : vos centres d’intérêt, vos compétences et capacités, votre personnalité, et les actifs que vous possédez ou contrôlez.
    Dans les organisations, l’éventail des ressources clés est souvent plus large — ainsi des ressources humaines en particulier
  2. Un business model personnel prend en compte des coûts et des bénéfices “immatériels” (le stress et la satisfaction, par exemple) difficiles à quantifier.
    Le modèle économique d’une organisation ne prend généralement en compte que les coûts et les bénéfices monétaires.

L’approche est fondée sur quatre piliers

  1. La modélisation
    Qui consiste à découvrir et à apprendre à utiliser les outils de description et d’analyse des modèles économiques.
  2. La réflexion
    Qui consiste à revisiter vos choix et à explorer de nouvelles pistes pour mettre en harmonie vos aspirations personnelles et professionnelles.
  3. La réinvention
    Qui consiste à rectifier, ou à réinventer, votre vie professionnelle en vous servant de la matrice et des découvertes que vous avez faites dans les étapes une et deux.
  4. L’action
    Qui consiste à donner vie à votre nouveau business model.

Le model sur neuf segments

  1. Clients : qui vous aidez
  2. Valeur apportée : votre contribution
  3. Canaux : comment vous diffusez votre offre
  4. Relations avec le client : comment vous interagissez
  5. Revenus : ce que vous recevez
  6. Ressources clés : vous et les moyens dont vous disposez
  7. Activités-clés : ce que vous faites
  8. Partenaires clés : qui vous aidez
  9. Coûts : ce que vous donnez

Nous allons aborder chaque élément dans le détail durant ces prochains jours et semaines.

À chaque article, un des segments sera expliqué et opposé au BMC professionnel ce qui vous permettra de l’utiliser de manière plus complète.

Revenus (RS)

Ou ce que vous recevez des offres de plus-values proposées avec succès aux clients.

Si les clients constituent le cœur d’un modèle d’affaires, les sources de revenus sont les artères.

L’entreprise doit se demander : pour quelles valeurs, chaque segment de clients est-il prêt à payer ? En trouvant la réponse à cette question de base, il va être possible de générer un ou plusieurs flux de revenus dans chaque segment.

Les sources de revenus d’une entreprise

Sont des revenus par transaction unique d’une part. Et, des revenus engendrés par des paiements périodiques d’autre part.

Les revenus sont obtenus par

Des prix fixes — qui sont préétablis et fondés sur des variables statiques, en particulier :

  • Des prix officiels — Prix fixes en fonction des produits, services ou d’autres valeurs
  • Dépendant des spécificités de production — le prix est fondé sur le nombre ou la qualité et des caractéristiques du produit
  • Dépendant du segment de clients — le prix dépend du type et de l’importance d’un segment de clients
  • Dépendant du volume — Le prix est défini en fonction du volume d’achat

Ou des prix variables — qui varient en fonction des conditions du marché, en particulier :

  • La négociation — Le prix est défini en fonction de deux ou plus de personnes et va dépendre du résultat des négociations et de l’habilité des uns et des autres
  • La gestion des résultats — Le prix dépend des disponibilités ou du moment de l’achat (chambres d’hôtel, vols, etc.)
  • La valeur du marché en temps réel — Le prix est fixé en fonction de l’offre et de la demande
  • Les Enchères — Le prix est fixé en fonction de l’enchère

Les revenus de l’entreprise sont générés par

  • La vente de biens économiques — Les clients achètent les droits de propriété d’un produit physique (par exemple : une voiture)
  • Des redevance de service ou d’usage — Facturation pour l’usage d’objets ou de services (minute de téléphone, colis, honoraires à l’heure ou à l’acte, etc.)
  • Des abonnements — Abonnement a des magazines, salle de sport ou locations diverses
  • Des prêt / Location / Leasing — Louer signifie acheter le droit temporaire exclusif d’utiliser quelque chose pour période donnée (chambre d’hôtel, voiture, etc.)
  • Des licences — Utilisation de propriétés intellectuelles contre un droit de licence
  • Des commissions d’intermédiaire — Commissions pour une activité d’intermédiaire (courtier en immeuble, services d’offre d’emploi, etc.)
  • De la publicité — Encaissement de publicités pour les organisateurs d’événements, par exemple

Les revenus d’un individu sont générés par

  • Le salaire
  • Les honoraires
  • Les stock-options
  • Les royalties
  • Les droits d’auteur
  • Les paiements comptants
  • Les abonnements mensuels

Et également par des biens matérielles

  • Participation aux assurances mutuelles
  • Participation aux cotisations de retraite
  • Par des formations gratuites
  • La mise à disposition d’un véhicule
  • La mise à disposition d’un téléphone
  • Ou encore un appartement de service

Ainsi que des biens immatérielles

  • Comme la satisfaction personnelle
  • La reconnaissance reçue
  • L’appartenance à un groupe
  • D’avoir une certaine sécurité de l’emploi et du revenu

En résumé

Tout ce qui rentre fait ventre… Comme le dit si bien un aphorisme populaire français.

Ou, en d’autres termes, chaque revenu fait qu’une entreprise ou un individu soit en mesure de (sur)vivre. Sans revenu, les choses s’arrêtent rapidement et l’entreprise sera forcée de mettre la clé sous le paillasson.

Même si certains modèles d’affaires sont fondés sur le mécénat, cela est rarement le cas pour la plupart des entreprises ou des individus.

Vous l’aurez compris, c’est un point essentiel du business model qui décidera de la réussite de votre projet ou de votre vie en général.

Dix points à retenir

  1. Le revenu est ce que vous recevez des plus-values que vous offrez avec succès chez le client
  2. Les clients constituent le cœur d’un modèle d’affaires, les sources de revenus sont les artères
  3. L’entreprise doit se demander : pour quelles valeurs, chaque segment de clients est-il prêt à payer ?
  4. Les principales sources de revenus d’une entreprise sont : les revenus par transaction unique et des paiements périodiques
  5. Ces revenus peuvent provenir de prix fixes ou/et de prix variables
  6. Il existe de nombreuses manières de générer du revenu, comme : La vente directe, les redevances de services ou d’usages, des abonnements, des prêt/location/leasing, des licences, des commissions d’intermédiaire ou de publicité
  7. Pour l’individu, c’est le salaire, les honoraires, les stock-options, les royalties, les droits d’auteur, les paiements au comptant ou encore les abonnements mensuels
  8. Mais également par des biens matériels ou son employeur participe au paiement de la mutuelle, de la retraite, de formations, du véhicule, du téléphone ou de l’appartement de service
  9. Ou encore des biens immatériels comme : la satisfaction, la reconnaissance, l’appartenance à un groupe, etc.
  10. Sans revenu aucune survie n’est possible dans la plupart des cas 

Questions pour faire le point sur les revenus de l’entreprise

  • Pour quelles valeurs, nos clients sont-ils vraiment prêts à payer ?
  • Pourquoi payent-ils actuellement ?
  • Comment payent-ils actuellement ?
  • Comment aimeraient-ils payer ?
  • Quelle est la contribution de chaque segment de clients sur le chiffre d’affaires global ?

Questions pour faire le point sur votre revenu

  • Les revenus et les avantages sont générés en apportant de la valeur aux clients, sont-ils suffisants ?
  • Acceptez-vous des revenus ou avantages peu élevés parce que vous sous-estimez la valeur apportée ?
  • Les revenus actuels seraient-ils suffisants si les coûts pouvaient être diminués ?
  • Les revenus sont-ils payés comme le préfèrent les clients ou comme vous les préférez ?

C’est fait, le revenu est sous le toit

Tout est dit, ou presque… sans revenu les choses s’arrêtent rapidement pour une entreprise. Mais également pour vous, et ceux qui dépendent de votre salaire.

En prenant conscience de cela, il est important de garder à l’esprit qu’il est essentiel de produire au moins un montant équivalant à vos dépenses… Oui, cet état de fait semble logique pour tout le monde, mais est malgré tout régulièrement occulté dans les business modèles.

Mettez à jour votre matrice, et faites-moi savoir comment les choses se passent pour vous, et si vous avez fait d’autres observations que celles qui sont mentionnés dans ce poste

La prochaine étape, que je vais présenter, sera : Ressources clés : vous et les moyens dont vous disposez.

Restez connectés, et venez faire un tour dans les prochains jours.

Lecture proposée

Business Model You
De transposer le BMC sur l’individu — traitée comme une PME — est une approche nouvelle, que les auteurs de Business Model YOU (un groupement collaboratif) ont su faire avec brio. Ce livre, qui propose de réinventer la carrière grâce à une méthode révolutionnaire, est une vraie mine d’or qu’il vaut la peine de parcourir.

Business Model nouvelle génération
Aujourd’hui, de nouveaux secteurs d’activité voient le jour tandis que ceux d’hier s’effondrent. Les jeunes loups défient les acteurs traditionnels, dont certains se battent pour se réinventer et rester dans la course. De nouveaux modèles économiques émergent, qui remettent en cause les principes acquis et ouvrent de nouvelles pistes. Comment se positionner stratégiquement dans un paysage intensément concurrentiel ? Comment transformer ses idées en modèles économiques révolutionnaires qui dépassent les principes traditionnels ou qui leur donnent une nouvelle jeunesse ? L’ambition de Business Model nouvelle génération est de vous y aider.

Liens utiles

Site officiel (en anglais) des auteurs : https://strategyzer.com/

Article apparenté

Article original : http://bit.ly/Business-model-canvas-le-revenu-by-martin-gysler

Like what you read? Give Martin Gysler a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.