04/02/2017

Qui peut affirmer qu’un arbre ne s’écrie pas au moment de tomber sans crier gare? Sûrement pas le septique qui se pose la question de savoir si, oui ou non un arbre fait bien du bruit en tombant devant une non-assemblée de témoins, celui-ci médite certainement bien loin des forêts et de la terrifiante perspective d’entendre effectivement un arbre tomber.

Il peut être sage de se demander quel bruit fait un arbre qui tombe ? Et quel bruit fait celui qui ne tombe pas ? Ni le septique méditant, ni le politicien véreux qui se demande ce qu’est un pléonasme ne sauraient nous le dire.

Et pourquoi un arbre tomberait-il ? Quel événements peuvent pousser un arbre à tomber sans crier gare ? Et ce, seul et dans une attitude d’égoïsme pur, entraînant dans sa chute la réponse, et laissant ainsi notre méditant dans une situation de doute peu confortable.

Mais alors, qui peut affirmer qu’un arbre ne s’écrie pas “gare !” au moment de tomber ? Demandez-donc aux bûcherons, personne ne pourra mieux vous parler d’arbres qui tombent que ceux-là. Ont-ils seulement déjà seulement entendu un arbre s’époumoner au moment de tomber ? Aucun syndicat de bûcherons n’a jamais communiqué à ce sujet. Si eux-mêmes ne l’ont jamais entendu, alors il me semble que personne ici n’est en mesure de prouver que cela n’est jamais arrivé.

Si personne ne peut l’infirmer, alors il n’est pas insensé d’affirmer qu’un arbre peut tout à fait faire part de son mécontentement, par l’emploi du mot “gare” à l’exclamative au moment de sa chute.

Cependant, une question demeure : pourquoi l’arbre qui tombe crierait-il “gare” ? C’est sûrement là, que réside l’absurdité de la question de l’arbre qui tombe sans crier gare.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.