Ou quand le mal de tête n’a plus de sens sans la fête

Biberonnés à l’iPhone de Maman, drogués aux stories sponsorisées, assommés d’écologie aseptisée, achevés par le cynisme du tonton boomer qui est devenu vieux avant l’heure.

On offre à nos jeunes un monde tâché de vert. Attention, pas le vert qui symbolise nature, arbres, forêts. Non non, certains ne savent même pas ce que c’est. Je parle de ce vert jaunâtre que l’on voit lorsque l’on ferme les yeux après une belle soirée arrosée. Ou à rosé. C’est selon.

Image for post
Image for post

Qui a bu le dernier verre ?

Parfois, je me réveille le dimanche matin avec l’envie de mourir. L’estomac qui me crache un acide des enfers, le crâne qui préfère le noir à la lumière, les jambes qui me disent : “assieds-toi frère”. Il me faut des secondes pour reconnecter avec les images de la veille. …


Certains parlent de période de guerre, certains sont au front, certains ont déjà pris leurs dispositions. Les annonces progressives des gouvernements frontaliers pour contenir l’épidémie de coronavirus ont eu pour effet de faire prendre conscience que l’heure était grave, et ont poussé les citoyens et les entreprises à changer leurs habitudes, leurs certitudes.

Grosses courses, organisation des activités des enfants, des tâches ménagères, des espaces de calme, d’échanges mais aussi de travail, autant d’aspects de notre vie qui ont été chamboulés du jour au lendemain, sans préparation préalable. …


« S’adapter ou disparaître »

Le paléontologue Stephen Jay Gould avait vu juste. Darwin s’est trompé. Les évolutions sont brutales, comme des réponses à des crises soudaines.

Et spoiler : ça concerne pas seulement les êtres vivants.

Image for post
Image for post
Photo by Damir Kopezhanov on Unsplash

Je ne reviendrai pas sur les malheurs provoqués par cette crise sanitaire sans précédent. D’autres le feront bien mieux que moi.

Dans cet article, je vais m’attarder sur les opportunités (ou les menaces, c’est selon votre culture) qu’amènent cette crise, à travers le prisme de l’entreprise et des dirigeants / managers.

Une chose est certaine, votre entreprise et sa culture (et les personnes qui en font sa promotion) vont devoir évoluer. Ou mourir. Fini le présentéisme, finis les « horaires de bureau », finie la surveillance, finie la « permanence ». …


Image for post
Image for post
Photo by Laura Chouette on Unsplash

Alors oui. Je suis le premier à apprécier la dose de Dopamine (vous savez cette « molécule du plaisir ») qui abreuve mon cerveau au fur et à mesure que mes posts Instagram reçoivent des Likes de personnes sympas que je ne connais pas. Je suis le premier à avoir envie d’un whisky ou pire, d’un Xanax, quand mon Tweet hilarant fait un bide retentissant.

Mais je suis aussi le premier lorsqu’il s’agit d’essayer de réfléchir à un monde alternatif. Juste pour rire. Mon pote Astier a même dit un jour :

On peut pas simplement ranger tous ceux qui réfléchissent dans le clan de ceux qui se prennent la tête. …


Avant propos : par les temps qui courent, je me sens contraint de devoir éclaircir certaines choses avant de vous jeter mon fiel dans la suite de cet article. Les violences conjugales sont un drame de société. Les premiers coupables sont les hommes. Ces hommes qui ne trouvent rien d’autre, comme réponse à leur détresse, que le besoin de fracasser leur femme à coups de poings (quand elles ont de la chance). Ils doivent être enfermés. Longtemps. Toujours.

Image for post
Image for post
Un stalker assassin un peu glamour (You)

Partant de là, et si la bien pensance me le permet, je vais tenter d’apporter un regard différent à ce mal de société. …


Les algorithmes sont à l’image de ceux qui les codent, majoritairement des hommes blancs.

Cet article a été écrit à quatre mains en collaboration avec Nicolas ANDRE

Image for post
Image for post
Photo by Rob Curran on Unsplash

La voiture autonome qui a une légère tendance à vouloir rouler sur une personne de couleur noire, un logiciel maison d’Amazon qui privilégie à l’embauche le CV des hommes devant celui des femmes, ou enfin une IA capable de déceler l’orientation sexuelle d’un individu à partir d’une photo (exemple au hasard : pour l’empêcher de donner son sang, ou pour filer un coup de main à l’algo de recrutement Amazon ?) …


Mea culpa : Si vous lisez ces lignes, c’est que le titre vous a intrigués. Tant mieux, c’était son seul et unique intérêt. Alors okay c’est pas ultra sympa de faire ça. Pourtant ce titre, je ne le qualifierais pas de « putaclic », mais plutôt d’appât. Car oui vous êtes mes proies, et je viens de vous piéger.

Comme une truite est attirée par une superbe larve d’insecte, votre cerveau lui, ne peut s’empêcher d’être captivé par quelques buzz words et autres termes techno’ à la pointe de la hype.

Mais pas d’inquiétude, je suis là pour vous éclairer, pas pour vous manger. …


J’ai eu l’occasion de parler à mon « moi » du futur. Spoiler : Ça fait très peur.
(Quoi c’est mon article j’fais c’que j’veux)

Image for post
Image for post
Photo by Kenny Luo on Unsplash

Mathieu, 75 ans, des tatouages sur tout le corps. Oui ça fait moche, mais j’crois qu’avec ou sans tatouage, à 75 ans on devient moche dans tous les cas. Développeur jusqu’à ses 35 ans, reconverti prof de violon pour enfants car selon lui : « C’était les gosses l’avenir, pas le Libra ». …


Spoiler : je caricature volontairement. Si ça plait pas c’est même tarif (gratuit du coup donc ça va).

Cobra Kai. Série de 2018 passée totalement inaperçue dans l’hexagone, elle est pourtant très bien notée sur IMDb (8,8/10). Sequel du film culte Karate Kid de 1984, long-métrage qui aura marqué plusieurs générations (dont la mienne des années après). Ce qui fait la force de la série : le héros c’est Johnny Lawrence, le connard détestable du film de 1984. Et ça marche. …


Quelques mots d’un mec qui trouve qu’on oublie l’essentiel

Image for post
Image for post
Photo by Vidar Nordli-Mathisen on Unsplash

Mal n°1 : Le travail

Dans son livre « The top 5 regrets of the dying » Bronnie Ware, infirmière en soins palliatifs, s’efforcent de dresser une liste des regrets émis par des personnes sur leur lit de mort. J’suis pas là pour faire sa pub, d’ailleurs j’ai pas lu son bouquin, et j’crois que ça vaut pas le coup. Mais chose intéressante, le regret qui arrive en deuxième position est :

« J’aurais dû travailler moins. »

Deux hypothèses :

  1. Les mecs qui sont sur le point de claquer n’ont plus les idées claires
  2. Les mecs qui sont sur le point de claquer ont les idées plus…

About

Mathieu Canzerini

Coding, Education, Science, Politics, Series, Video Games, Sport, Karate

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store