Mes trois exercices favoris pour trouver sa raison d’être

Pour trouver ce qui nous anime il faut faire un peu d’introspection… et c’est assez facile à faire.

Maxime de Beauchesne

La raison d’être porte bien son nom : elle explique la raison de son existence. Pour un projet, c’est son “pourquoi”, c’est l’ambition poursuivie ou encore la direction qu’il prend et maintient. Au niveau personnel on parlera plutôt de sens, quête, rêve ou encore mission.

Quoi qu’il en soit on parle de ce qui nous anime, nous motive et nous guide.

J’explique dans un article ici, que je suis convaincu que tout projet entrepris possède une raison d’être, mais qu‘on passe bien souvent à côté. En effet, j’observe que les aspirations et convictions qui nous animent sont beaucoup plus intuitives que conscientes. Ainsi, en construisant le projet et en le défendant, les entrepreneurs risquent de trop rationnaliser pourquoi ils font ce projet. Pour les individus, on nous encourage à penser nos études pour leurs perspectives et notre travail comme une source de revenu, mais on nous invite peu à nous interroger sur ce qui nous anime vraiment. Dans les deux cas, le risque est de développer ou rejoindre un projet qui ne nous correspond pas et de perdre motivation et énergie dans la durée.

C’est pour cela que je suis convaincu de la pertinence et l’importance de l’introspection.

Thank you Simon Migaj (source : Unsplash)

Lorsque j’accompagne des équipes à redécouvrir la raison d’être de leur projet, la première partie de l’atelier est toujours introspective. L’idée est de faire émerger ce qui anime les personnes autour de la table et de le partager en équipe, avant de le formaliser en un document commun.

Dans cet article je vous propose mes exercices favoris pour faire cette introspection

Souvent, pour nos présentations, profils linkedin et pitchs de projet, on a construit un message assez rationnel et pragmatique. Il faut oser le dépasser ! Quand je parle d’introspection, je parle de creuser en soi un peu plus loin que ce que l’on fait d’habitude.

Je fais faire les deux premiers exercices presque systématiquement car je les trouve simples, rapides et extrêmement puissants. J’ajoute ici le troisième car il a l’avantage de pouvoir se faire en solitaire et pour de nombreuses questions. Par ailleurs, ces trois exercices s’adaptent aussi bien à la recherche d’une raison d’être collective, qu’à une quête de sens personnelle.


Thank you Sean Quinlan (source : Unsplash)

Le dos à dos

30 min-2 personnes minimum
Pour cet exercice, je vous propose de trouver une seconde personne et de vous mettre dos à dos. Ensuite pendant au moins 8 min, chacun votre tour, vous allez répondre à la question :

“Si je devais dédier ma vie à quelque chose, qu’est-ce que cela pourrait-être ? Et pourquoi ?”

Chacun son tour, chaque personne répond à voix haute, pendant 8min sans interaction. La seconde personne est là uniquement pour écouter (et peut prendre des notes). Suite aux deux fois 8min, vous pouvez raconter à l’autre ce que vous avez entendu et ce que vous en analysez. L’idée n’est pas tant de redire ce que la personne a dit (ça elle le sait), mais plutôt de lui offrir un point de vue extérieur.

L’exercice se fait dos à dos pour libérer la parole en évitant l’influence du regard où de la posture de celui qui nous écoute. Je propose 8 min car, après de multiples essais, c’est la durée que je trouve la plus efficace. C’est une période relativement courte qui permet de faire l’exercice en une demie heure (écoute + partage), mais suffisamment longue pour faire ressortir des nouvelles choses. Le début de la réponse est souvent déjà réfléchi et assez rationnel, mais plus on avance dans les 8min, plus on rentre en introspection. J’observe régulièrement des moments de silence avant la fin des 8 minutes et ce qui sort ensuite est éclairant. Osez laissez ses silences, ils sont intéressants pour laisser émerger des nouvelles idées. Et si vous bloquez, posez-vous la question “Pourquoi cette réponse ?”, c’est une question infinie qui vous emmènera toujours plus en introspection.
Pour conclure l’exercice en équipe, vous pouvez faire un tour de table durant lequel pour chaque duo, chacun présente en quelques phrases ce qu’il a entendu de la personne écoutée. Ca amène beaucoup de cohésion.

PS : j’ai fait faire cet exercice à des personnes de plus d’une dizaine de nationalités, de tous âges, dans des contextes allant d’une classe d’étudiants jusqu’au comité stratégique d’une grande banque. Alors, même s’il vous surprend un peu… pourquoi pas vous ! Si vous avez plus de temps, vous pouvez même oser faire 10, 15 ou 30 min.


Thank you RawPixel (source : Unsplash)

Le Crazy8

15 min-possible en solo
Celui-ci est un exercice de créativité efficace pour faire émerger des idées. Ici je vous propose de le détourner pour que les idées générées vous permettent d’identifier votre raison d’être.

Le Crazy8 invite à imaginer 8 solutions en 8 minutes en repartant toujours d’une page blanche. Dans notre cas, on va associer une contrainte à chaque solution pour vous forcer à aller dans 8 “directions” différentes.

Je pense que le plus efficace est de le faire en direct sans trop réfléchir, donc si vous avez 15min devant vous, faites l’exercice en même temps que vous lisez l’article.

Pour le faire vous avez besoin d’un stylo, d’une feuille A4 que vous pliez en 4 (vous avez ainsi 8 pages blanches) et un minuteur que vous réglez à 1min. Pour la première minute, vous pouvez répondre à la question : Que ferez-vous demain si vous aviez un pouvoir politique ? (Marquez tout ce qui vous passe par la tête).

Au bout de chaque minute, recommencez avec la contrainte suivante. Les contraintes ne s’additionnent pas, vous repartez à chaque fois de zéro. En voici 7 autres : Que ferez-vous demain…

  • si vous lancez un media ?
  • si vous travaillez pour des enfants ?
  • si vous ouvrez un lieu (coworking, restaurant, musée, etc.)?
  • si vous lancez un projet demain et qui doit absolument se finir dans maximum une semaine (avec les moyens que vous avez à disposition aujourd’hui) ?
  • si vous lancez une offre de formation ?
  • si vous créez une application ?
  • si vous avez un budget illimité et une équipe de 1000 personnes à votre disposition pendant 1 an ?

Ensuite vous-pouvez relire vos 8 nouvelles idées et essayer de trouver le liant, si ce n’est de toute, au moins de plusieurs solutions. L’idée est de se rendre compte des points communs de plusieurs solutions. Ces informations sont éclairantes pour identifier votre raison d’être.

La première réaction est souvent que cet exercice est particulièrement efficace pour se rendre compte qu’on arrive facilement à générer des idées.
Pour un individu cela peut aider à challenger une première idée, à se lancer ou à identifier un projet à rejoindre. Pour une équipe, cela peut permettre de diversifier son activité.
Cependant, la principale intention est de vous détacher d’idées déjà construites en vous forcant à aller dans des directions non explorées. Nous avons parfois du mal à nous détacher de notre solution ou idée actuelle pour voir plus loin. En ayant 8 idées au lieu d’une seule, vous pouvez analyser les points communs et identifier plus facilement la raison d’être. Pour reprendre le language de Simon Sinek, vous allez générer 8 “WHAT” pour mieux identifier votre “WHY”. Par exemple, si 5 solutions sur 8 repensent l’éducation, favorisent l’égalité homme-femme, apportent une réponse aux questions migratoires ou encouragent l’engagement au travail, vous avez une belle indication de ce qui vous anime profondément.
Une nouvelle fois, en équipe c’est assez pertinent de partager les résultats pour identifier les points communs et pour voir les idées qui émergent.
Enfin si vous êtes déjà sur un projet et que vous voulez générer des idées plus proches de votre réalité, vous pouvez modifier la question par : “Tout en gardant l’essence de notre projet que feriez-vous demain si…”.


Thank you Gleen Carstens Peters (source : Unsplash)

L’écriture automatique

10 min-possible en solo

L’écriture automatique est un exercice dont l’objectif est de faire s’exprimer une personne en minimisant l’impact de sa conscience et de sa volonté. Il est notamment utilisé en psychologie.

Ici je vous propose une manière assez contrainte et rapide de le réaliser. Pour ceci, l’idée est de prendre un début de phrase et de l’écrire de nombreuses fois en la clôturant, à chaque fois, par la première idée qui nous vient en tête.

Dans notre contexte, l’objectif est d’écrire des éléments pas conscientisés qui vous aideront à identifier votre raison d’être. Un début de phrase assez simple peut-être :

“Ce qui m’anime c’est…”

Plus vous le ferez longtemps, plus vous irez profondément. Pour vous donner un objectif, vous pouvez choisir un nombre de répétitions, de pages de carnet ou de minutes d’écriture. Pour ma part, je choisi généralement de remplir au moins une page de carnet.
Attention, l’idée n’est pas de marquer “Ce qui m’anime c’est : ” et de faire une liste de tout ce qui vous anime. L’idée est d’écrire à chaque fois le même début de phrase et de clôturer sa phrase par la première chose qui vient en tête à ce moment-là. Si rien ne vient, l’exercice invite même à laisser vide et à recommencer la phrase pour ne pas jamais s’arrêter pendant toute la durée de l’exercice. C’est cette répétition qui vous fera entrer en écriture automatique.
Voici quelques autres débuts de phrase qui peuvent être pertinents pour chercher votre raison d’être : “Ce qui me révolte c’est…”, “Ce qui ferait sens pour moi ce serait de…”, “Je m’épanouirais dans mon activité si…”.
Vous pouvez évidemment imaginer vos propres débuts de phrases (et l’utiliser dans un tout autre contexte que votre recherche de raison d’être).

Une des meilleures manières d’expliquer cet exercice restant l’exemple, en voici un que je viens de faire avec la phrase “j’écris des articles car…” répétée 5 fois.


Voici mes trois exercices favoris pour creuser un peu au-delà de notre rationnel et faire ressortir nos authentiques motivations et aspirations. J’espère qu’ils vous aideront à trouver la raison d’être de votre projet où dans votre quête personnelle. En tout cas, quelque-soit la méthode, mon conseil est de prendre du temps pour de l’introspection et trouver des moyens qui vous forcent à dépasser ce que vous avez déjà réfléchi, construit et rationalisé.

Osez plonger un peu pour découvrir ce qui vous anime vraiment.

Thank you Jakob Boman (source : Unsplash)

Si vous voulez aller plus loin, je propose ici une structure pour écrire votre raison d’être et pour clôturer, voici une citation que je trouve inspirante sur le pouvoir de trouver ce qui nous anime :

“Il n’y a pas de plus grand pouvoir qu’une communauté qui découvre ce qui compte pour elle.” Margaret Wheatley


Attention à créer un environnement confortable si vous faites le travail en équipe
Avant de conclure cet article, je tiens à dire que si vous faites ce travail en équipe, il est important que tout le monde se sente à l’aise (particulièrement pour le dos à dos et l’écriture automatique). C’est puissant, cohésif et cela peut apporter une nouvelle dynamique de faire cette introspection et d’en partager les résultats ensemble. Pour autant, cela peut être inconfortable et il est important de respecter cela. Une bonne pratique est de laisser la liberté de faire ou non les exercices et de partager ou non les résultats. Si certains expriment un inconfort, vous pouvez aussi modifier les questions pour aller moins profondément en introspection. Pour le dos à dos, cela peut-être : “Qu’est ce qui m’anime dans notre projet ?”. Pour l’écriture automatique : “Ce qui fait sens dans mon travail c’est…”.


Si vous souhaitez échanger sur ce sujet ou un autre, ce sera avec plaisir en me retrouvant ici www.instinkto.fr

Maxime de Beauchesne

Written by

Humaniste @Instinkto & @PackYourSkills #RaisonDEtre #Valeur #ethique #Alignement #entrepreneuriat #CorporateCulture mais aussi #beerlover #musicaddict & #travel

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade