UN PEU DE MOUSSELINE DANS LE CUL
Dora Moutot
1410

Merci pour cet article.

J’ai eu ce problème pendant 3 mois en réaction à une haute dose de baclofene.

Je ne sais pas comment c’est possible et je n’arrivais jamais à décrire ce qui se passait. Les médecins à qui j’ai expliqué ça m’ont donné du dulcolax.

C’est mon psychiatre (!!) qui a l’idée du normacol, seule chose à peu près efficace, même si chier des granules, y’a plus agréable.

L’expliquer aux gens c’est toujours une réaction entre le rire bête et l’embarras, et puis “c’est bon t’arrives pas à chier, c’est pas dramatique, mange des pruneaux…”

Avant de vous lire j’ignorais que ça pouvait être permanent. J’ignorais que ça pouvait avoir autant de conséquences.

En baissant le baclofene, j’ai plus ou moins réussi à ce que les choses reviennent à la normale. J’arrive à chier tout les matins, mais j’ai une angoisse terrible que ça revienne. Chier le matin sans aucune aide est actuellement une immense victoire que je ne manque pas de célébrer avec mon entourage qui ne comprends toujours rien, mais à ce point là, je m’en fous.

Je n’ose toujours pas ré augmenter le baclofene à cause de ça.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.