Pour une société du revenu citoyen

Spot publicitaire pour Apple, 1984

Notre gouvernement a signifié hier en la personne du ministre des Finances son mépris pour l’idée du revenu de base. Michel Sapin y voit une “société de l’assistance”. C’est méconnaitre qui contribue au pays (tous les citoyens à travers leurs actions et les taxes dont la TVA) et l’objectif du politique : libérer l’Homme des aliénations et des injustices pour le faire participer à la marche du Progrès.

Nous allons changer de système politique, cela fait de moins en moins de doute. Nous allons opter pour davantage de transparence, d’implication citoyenne et une décentralisation réelle des décisions. Cela n’est plus qu’une question de temps car les mentalités et les attentes des citoyens changent. Nous devons désormais changer aussi nos comportements.

Cessons d’accepter que ceux qui refusent ou échouent dans l’acquisition d’un statut social et d’une sécurité économique à travers le salariat soient considérés comme des parias devant lutter contre la misère et le regard de la société. Pourquoi les exclure à ce point de la création de valeurs économiques et sociales et ainsi désavantager nos enfants?

Nous devons changer de mode de relation aux autres et à nous-même pour faire grandir notre civilisation. Sortir d’un univers de compétition, qui va de l’école à l’université puis à l’entreprise et s’insinue jusque dans chaque élément de la vie sociale, est un impératif urgent. En incitant et en récompensant les contributions à la société, marchandes ou non, nous libérerons des énergies, des vocations, des actions bénéfiques au plus grand nombre, nous rétablirons davantage de justice et de bien-être.

Le but de la croissance est pervers car il fausse les règles de la vie en communauté. Depuis nos premiers ancêtres, la transmission a toujours été un but de l’Homme et alors que la planète est menacée et que les nouvelles technologies vont remplacer des millions d’emplois il serait temps de s’en rappeler.

La France a son rôle à tenir, celui d’une nation qui sait se réinventer au service de l’Homme et du Progrès. Elle peut relancer la construction européenne et le modèle démocratique en adaptant l’idée du revenu de base.

N’attendant rien de nos élus, nous allons proposer et défendre dans le cadre de la campagne présidentielle de 2017 l’idée d’un revenu citoyen. Il sera ouvert à tous les citoyens majeurs et aura pour but d’établir une société de la répartition réelle. Il remplacera donc les systèmes d’assurance chômage et retraite. Chacun aura une protection sociale. Il s’accompagnera de changements en profondeur en matière de logement, d’éducation, d’emploi… Il sera l’occasion de renverser la table et de rendre le pouvoir aux citoyens sur leur destin, individuel et collectif.

Nous allons dévoiler peu à peu son fonctionnement et son financement, avant d’en débattre dans une webTV que nous lancerons le 1er mai. Vous pouvez d’ores et déjà participer à notre veille, nous rejoindre et co-financer la campagne pour un revenu citoyen.