C’est dommage que tu utilises autant d’énergie pour démonter une position qu’il ne faut pas prendre…
Startup Xpress
21

Tes mots : La France ne doit pas “littéralement” devenir ou se comporter comme une startup

Si en tant que président on ne fait pas attention aux mots que l’on utilise c’est encore plus grave. En apparence c’est une erreur d’interprétation et des mots mal choisi, mais je pense qu’il sait exactement ce qu’il dit, lui donnant le crédit de l’intelligence. Au plus profond, cela vient d’une idéologie très libérale libertaire “silicon valley” qui pense qu’il y a une organisation spontanée de l’innovation, et qui au fur et à mesure de son passage à l’échelle se transforme en intérêt général et en progrès.(il n’y a d’ailleurs pas de notion d’intérêt général comme en France aux USA). C’est je pense, une énorme erreur.
 Il y a un juste milieu entre le bottom up guidé par l’entreprenariat et la sérendipité, et la politique top down qui se doit de penser l’avenir.
Je ne crois pas au “spray and pray” qui pense que le progrès vient de la main invisible du marché et de l’organisation spontanée et je ne crois pas non plus à la planification étatique dirigiste.
Il y a une rencontre entre les deux à mi-chemin, pour faire en sorte que l’innovation soit au service du progrès humain et pas seulement au service des ses investisseurs et de ses clients. On laisse innover dans tous les sens, MAIS on aide politiquement, culturellement, juridiquement et financièrement les innovations au service des objectifs de société que l’on s’est fixés en tant que Nation. C’est culturel. Je mis sur la culture du progrès, pas de l’innovation.
Une startup, comme un voilier va où le vent souffle et elle a raison, mais en tant que Nation, on commence à décider de notre direction qu’importe où le vent souffle, comme un porte-avion, vers le cap que l’on s’est destiné.

Tes mots : La France devrait prendre les meilleurs aspects de la culture des startups qui sont positifs pour notre société

Oui mais pas au service de l’innovation pour l’innovation, du capital et des investisseurs, mais au service progrès. La France n’est pas une entreprise, c’est une Nation, dont au moins les citoyens partagent le même destin commun. Le pivot permanent n’est pas un projet.
La France doit se comporter comme infrastructure, de droits, de valeurs, de science, d’industrie, de justice. Pas une startup, ni une plateforme.

Tes mots : La France est un pays qui cherche à attirer les startups et à leur permettre de générer de la croissance et des emplois sur son sol.

Oui c’est très bien. Le visa startup, super idée. Ca c’est de la soft power! Mais n’oublions pas que les startups et la technologie rationalisent le besoin d’emplois pour la même croissance, et sont entrain de les remplacer donc il faut penser en même au modèle de progrès qui viendra remplacer l’existant.Oui il faut le “penser”, pas attendre la main invisible.

Tes mots : La France soutient l’initiative entrepreneuriale
Oui, ok…rien de spécial ici. Mais bon, c’est dommage qu’on ait pas de mots pour dire “entrepreneur” en Français ;)

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Mehdi Medjaoui’s story.