Je me lance en Freelance!

Et je cherche des missions, des contacts et des partenaires sympa :-)

Les photos ça engage le clic, et ce lieu est magnifique! Photo du salin de Gruissan, dans l’Aude ;)

Et voilà nous y sommes, ça faisait déjà quelques années que ça me trottait en tête et que j’étais auto-entrepreneur en plus d’une activité salariée normale.

Après un dernier contrat chez Akeneo où j’étais déjà en full remote et en totale indépendance j’ai décidé de passer le pas.

Mais pourquoi donc mon p’ti gars?

Déjà, j’ai déménagé dans le sud pour améliorer un peu ma qualité de vie: passez d’Argenteuil à Talence en banlieue Bordelaise et vous ne referez jamais le chemin dans l’autre sens ;)

Je travaille de chez moi, dans une pièce entièrement dédiée à mon activité qui a sa propre petite terrasse pour boire le café au soleil. Niveau matériel j’ai une tour de folie avec les 2 écrans qui vont bien, bref tout le matos qu’un geek/gamer peut s’offrir!

Et en travaillant dans les meilleures conditions, je suis devenu plus productif: je bosse “moins” et j’en fais plus, je râle pas sur mes collègues de boulot, je suis pas bloqué 2h dans des réunions qui n’ont aucun sens, je peux couper Slack/Twitter/etc quand j’ai besoin de me focus pour résoudre un truc un peu tricky: le rêve de tout développeur/salarié?

Ensuite, quelque chose me frustrait dans le rôle du développeur tel qu’on l’entend dans les entreprises à tel point que ma dernière mission j’étais passé sur un rôle de déveloper advocate car j’avais perdu tout plaisir à faire mon métier.

J’avais la sensation d’être en bout de chaîne et peu entendu en étant salarié, et au contraire écouté quand j’occupais le même rôle en Freelance/Consulting. Je n’ai jamais compris à quoi tenait cette différence mais j’ai pu l’expérimenter de nombreuses fois et elle est réelle, et d’autres copains qui sont passés Freelance me l’ont confirmée aussi.

En quoi tu peux m’aider?

Je ne me suis jamais considéré comme un pisseur de code, pour moi le développement est un moyen comme un autre de résoudre un problème, d’apporter une solution à un client.

Idéalement, j’essaie de produire le moins de code possible et j’introduis les abstractions techniques quand je sens que ça commence à coincer. Je me considère donc comme un facilitateur, capable d’apporter des réponses et des solutions à des problématiques business, que ce soit par de la production de code, de la formation ou du conseil.

Je recherche des projets motivants d’un point de vue métier, et c’est facile car je m’intéresse à ENORMEMENT (trop?) de choses: l’eCommerce, l’eLearning, la gamification, les “social media”, l’e-reputation, les bots sociaux et l’édition logicielle au sens large. Si la qualité du code passe après mon intérêt pour le projet en lui-même, il est important pour moi que mon client souhaite maintenir un bon niveau de qualité ou qu’il me contacte pour l’aider à améliorer le code existant.

J’ai lutté contre la dette technique sur de très gros projets avec succès, et j’ai pris beaucoup de plaisir à nettoyer PrestaShop lors de mon année passée avec l’équipe Coeur.

J’ai formé environ 250 étudiants de niveau licence à master et une quinzaine de professionnels ces 2 dernières années, et sans vouloir en faire mon activité principale j’avoue que j’aime transmettre. Sur ce type de mission, mes domaines de compétence sont le framework Symfony, Git & GitHub et les outils de testing au sens large (PHPUnit, Mocha, Chai).

Et là, t’en es où?

J’ai pris quelques semaines de repos le temps de recharger les batteries et j’ai une pêche d’enfer! Quelques prises de contacts sont en cours, et je ne saurai garantir mes disponibilités à court/moyen terme :)

Quoi qu’il en soit à ce jour je suis disponible et donc n’hésitez pas à me dropper un mail si vous avez du travail pour moi (andrieu[dot]travail[at]gmail.com), à partager l’information autour de vous etc etc…

Si vous êtes Freelance dans le domaine du webdesign ou du webmarketing, une prise de contact m’intéresse aussi: sur un projet on a besoin de nombreuses compétences, et il est bon de pouvoir s’appuyer sur quelques professionnels de confiance :)

@+!

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.