Eviter la sortie de route grâce à vos amis

Quand vous sentez venir le burnout ne restez pas seul

Voici le Step#20 de ce défi d’ÉCRIRE.

Hier soir et aujourd’hui j’ai eu la chance de revoir de très bons amis et de faire des nouvelles rencontres inspirantes. En cette période très intense où j’ai la tête sous l’eau comme jamais et où j’ai du mal à voir clair dans mes priorités, cela m’a vraiment permis de reprendre mon souffle.

Mes amis m’encouragent et m’aide à prendre du recul. Ils me conseillent ou simplement m’écoute avec bienveillance. C’est là que je mesure à quel point j’ai de la chance d’avoir des amis de cette qualité.

Il s’agit aussi d’avoir un autre point de vue, externe, plus objectif, quand notre vision des choses est faussée, floue, et surtout négative en générale.

Quand la TODO liste explose et que vous perdez le fil, il est alors temps de s’arrêter. Il y a une citation je crois de Gandhi qui dit : “Je n’ai pas le temps de méditer aujourd’hui, alors je vais méditer deux fois plus.” 
[Correction : Merci Guillemette LOYEZ pour avoir retrouvé la bonne citation :)]

Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors, une heure est necessaire. — Saint François de Sales

En tout cas ça correspond bien à mon humeur du moment. Je suis proche du dérapage, je perds le fil, je suis tellement IMPATIENT, voilà le mot-clé. Je dois absolument développer de la PATIENCE.

Mon projet avance pourtant très vite. Mais ça ne suffit pas. Je ne prends pas goût au chemin en ce moment, je voudrais déjà être arrivé au bout. Le problème est ailleurs je le sens bien.

Je me lance à nouveau dans une course sans fin car il n’y a pas de bout. Je sens bien intuitivement que plus j’arriverai et plus je resterai insatisfait et trouverai de nouvelles raisons de poursuivre la course effrénée.

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu’il se trouve dans la façon de la gravir. — Confucius

>>> Et vous ? Faites-vous assez appel à vos amis quand vous surchauffez ?


NOTES SUR L’EVOLUTION DE CE DÉFI :
Merci
Guillemette LOYEZ c’est là que je mesure l’importance du partenaire de responsabilisation pour réussir un défi. Je pense que j’aurai déjà abandonné ce défi à l’heure actuelle si tu n’avais pas été là pour m’encourager toi aussi. Et puis la lecture de tes sympathiques articles chaque jour me fait un bien fou en rafraîchissant ma tête échauffée.


Merci d’avoir lu mon article. Si vous avez aimé cliquez le 💚 ci-dessous ou bien partagez-le pour que d’autres puisse le voir aussi. Si vous n’avez pas aimé, et bien tant pis, on ne peut pas plaire à tout le monde ;)

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Miguel Bocquier’s story.