Fredonner ou chanter en se rasant

Une fois tous les 3 jours environ, je me débarrasse des poils qui recouvrent une partie de mon visage. A cette fin, j’utilise des rasoirs jetables bon marché qu’on trouve dans la grande distribution. Les rasoirs électriques ? Ils ne sont pas compatibles avec mon type de poils. J’ai les poils drus, raides, qui ont tendance à se coucher sur la peau, et même à y rentrer (poils incarnés).

Quand j’étais petit, j’aimais regarder mon père quand il se rasait. Je revois la bassine d’eau tiède que ma grand-mère lui avait préparée et installée sous l’oranger de la cour. Le petit miroir. Le tout posé sur une chaise. Quand mon père se rasait, il était interdit de s’approcher pour les raisons que l’on imagine. Alors je l’observais à une certaine distance. C’était le rasage à l’ancienne. Avec le blaireau, la lame longue, les gestes millimétrés, et cette façon qu’il avait de fredonner un air. Une manie que je semble vouloir perpétuer à mon tour.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.