Goûtez aux “fesses de Madame Jacques” !

Pas de panique, MoiChef ne se reconvertit pas dans d’étranges commerces ! Contre toute attente, le postérieur de Madame Jacques a bien un rapport avec la cuisine. En effet, sous cet étrange nom se cache un piment : le Bondamanjak qu’on peut traduire littéralement par « les fesses de madame Jacques ».

Ce piment -qui tient son nom de sa forme biscornue- nous vient directement des Antilles et constitue un élément indissociable de nombreuses recettes insulaires. Si sa forme est coquine, méfiez vous également de sa préparation. Le piment Bondamanjak fait en effet partie des piments les plus forts du monde : il est donc à manier avec moult précaution. Lors de sa découpe, des gants seront vos nouveaux alliés. Sans leur soutien, n’oubliez surtout pas de bien vous laver les mains à moins que vous ne souhaitiez ressentir une légère impression de chaleur corporelle…

Pas question de tenter un Bondamanjak Challenge non plus : à la cuisson, le piment est susceptible de vous irriter les voies respiratoires jusqu’à vous faire l’effet d’une bombe lacrymogène dans la gorge.

Bon, on vous rassure, il est tout de même possible de cuisiner vous-même ce piment. Comment ? Parcimonie sera votre nouvelle meilleure amie. Une pointe de couteau de piment émincé suffit grandement à assaisonner n’importe quel plat. Privilégiez un feu très doux ou une préparation déjà en train de cuire pour y associer le Bondamanjak. Les fesses de Madame Jacques jetées innocemment dans poêle chaude et huileuse nous ramèneraient tout droit au scénario bombe lacrymo…

On en fait quoi de ce piment ?

On peut l’utiliser en le frottant à d’autres ingrédients pour leur transférer le goût du piment sans avoir à le manger directement. Les Antillais ont également pour habitude de le cuisiner en rougail : un condiment pimenté à base de fruits ou de légumes. Au Mexique, on va même jusqu’à le faire infuser dans de la tequila ou du mezcal pour une boisson délicieusement caliente !

Le bondamanjak se décline en trio de couleurs : vert, orange ou rouge, tous aussi forts les uns que les autres ! Vous pouvez essayer de le trouver frais ou vous rabattre sur une version en bocal, conservé dans du vinaigre, ou en pâte, qui seront probablement plus faciles à trouver.

Et vous, avez vous déjà goûté ce piment ?

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.