Le Temple des Sept Crépuscules

Monsieur M: une biographie


Lorsque je l’ai connu, Monsieur Mishimoto était en charge du département de recherche scientifique de l’organisation secrète connue sous le nom de “Spectre de l’Est” et dirigée par — — -, l’auto-proclamé “Empereur du Monde Souterrain”. Tout s’est bien passé pendant des années dans ce royaume du mal. La fonction de Monsieur Mishimoto était intéressante et bien payée. La fin de cette époque dorée arriva précipitamment pour notre ami…. une sinistre affaire de pouvoir, de jalousies et de trahisons… Injustement accusé, Monsieur Mishimoto fut condamné à mort mais parvint à fuir le quartier général de — — -.

Le seul moyen d’échapper à la main vengeresse et mortelle de l’Empereur fut alors de s’enfoncer toujours plus profondément dans une jungle obscure et moite d’Extrême Orient. Après des semaines d’errance, Monsieur Mishimoto atteignit de très anciennes ruines cyclopéennes — perdues et oubliées de l’humanité pendant des millénaires… se rappelant d’anciennes légendes, il réalisa en quel endroit le destin l’avait conduit: il contemplait les ruines du mythique Temple des Sept Crépuscules!

Les 39 leçons

Selon une certaine mythologie païenne, d’anciens dieux dont les noms se sont perdus dans la nuit des temps firent bâtir le Temple bien avant l’aube de l’humanité. Les sept divinités maudites vinrent alors sur Terre et firent don de trente-neuf pierres gravées à leurs mortels adorateurs, leur ordonnant de veiller à jamais sur ce trésor impie destiné aux seuls initiés. Les Trente-Neuf Leçons Cosmiques inscrites dans la pierre y ont été gravées par les Sept Dieux eux-mêmes. Si toute cette histoire était vraie — et la magnificence inhumaine de l’architecture titanesque du Temple ne laissait aucun doute possible; c’était bien réel — Monsieur Mishimoto était sur le point de faire la découverte archéologique la plus importante de toute l’histoire de l’humanité.

Quand Monsieur Mishimoto arriva en Suisse, je pensai tout d’abord qu’il avait perdu la raison: l’esprit fiévreux et le corps agité de spasmes immondes, les yeux hallucinés, il balbutiait ou hurlait des incohérences à propos de dieux venus des étoiles et de la monstruosité tapie au fond d’une jungle asiatique; je peinais à croire que cet être faible et dément était le Mishimoto que j’avais connu des années auparavant.

Des mois passèrent, mon ami se rétablit et finalement me conduisit au Temple des Sept Crépuscules. J’ai vu les Ecritures sur les Pierres — elles ne sont pas humaines, elles ne peuvent pas l’être… Et je ressens encore le Froid cosmique qui a transpercé mon être lorsque mes yeux se sont posés sur les statues des Sept Dieux — nul esprit humain, même le plus dégénéré, n’a pu imaginer de telles créatures, nulle main humaine n’a pu sculpter une telle Horreur.

MG

______________________________

Sub­scribe to ‘The Fly’

The Fly­er­mann newslet­ter: sign up now! 
 — The Fly, ‘La mouche’ est aussi dis­tribuée en français.

Like what you read? Give Monsieur M. a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.