Guide : un régime validé par la science pour être mince et en bonne santé.

On vous a menti sur l’alimentation.

Votre santé et vos performances sont intimement liés à votre alimentation : ce que vous avez mangé la veille, durant la dernière semaine, le dernier mois, la dernière année, et ainsi de suite.

Comme disent les américains : Garbage in, garbage out. Cela signifie que si on met des choses de mauvaise qualité dans un système, on obtient des résultats tout aussi mauvais : mauvais aliments, donc mauvaise santé.

Exceptionnellement, il m’arrive de manger au fast-food (sans prendre de frites ni de soda afin de limiter les dégâts). Immanquablement, je constate au bout de quelques heures que :

  • J’ai moins d’énergie,
  • J’ai des difficultés à me concentrer,
  • J’ai plus ou moins mal au ventre.

Et quelques heures après, j’ai très faim. Tout ça pour ça ?

Je suis certain que cette expérience vous est familière

Allons à l’extrême : si pendant un mois entier vous mangez uniquement de la mauvaise nourriture, alors votre santé se dégradera, vous vous sentirez mal et vous serez inefficace : regardez le documentaire de Morgan Spurlock.

Mais vous êtes sur ce blog, donc vous recherchez l’effet opposé : vous voulez maximiser votre efficacité, votre santé et votre bien-être.

Il y a deux ans, je voulais atteindre ces buts et donc j’ai recherché une façon de manger optimale.

J’ai découvert le régime pauvre en glucides, dont les promesses étaient extraordinaires : perte de poids sans sport, santé optimale, inversion des diabètes, etc.

Sceptique mais ouvert d’esprit, j’ai procédé ainsi :

  • J’ai passé des heures à analyser la littérature scientifique à ce sujet. J’ai conclu que ce régime était intéressant, et qu’un test d’un mois serait inoffensif.
  • Pendant un mois j’ai testé ce régime et constaté les résultats au niveau de mon bien-être et de mon efficacité (les résultats ont été excellents).
  • A l’issue de ce test j’ai fait un bilan sanguin pour tester ma santé (le test a été tout aussi satisfaisant).

Je pense qu’il ne faut croire personne sur parole, même si cette personne a des diplômes médicaux, est commissionnée par le gouvernement, ou présidente d’une organisation d’experts.

C’est exactement la même chose concernant ce que disent les media et les gens en général.

Notamment, la plupart des média et des experts pensent que pour être en bonne santé, il faut manger “équilibré” et surtout :

  • Baser son alimentation sur des glucides complexes (riz, pain, pâtes et autres féculents)
  • Eviter les lipides (beurre, huile, viandes grasses, etc.)

Après avoir conduit mes propres recherches, j’ai conclu personnellement que c’était faux.

Donc quand vous cherchez à intervenir sur votre santé, je vous conseille l’approche suivante :

  1. Être ouvert d’esprit et accepter que les idées que l’on a peuvent être fausses.
  2. Ne croire personne sur parole et baser toute analyse sur des preuves scientifiques.
  3. Quand c’est sûr, tester sur soi-même, constater les résultats et ajuster si nécessaire.

J’ai adopté un régime pauvre en glucides et riche en lipides, et teste des ajustements personnels.

Car même s’il y a des vérités universelles (exemple : je suis certain que les sucres raffinés sont mauvais pour tout le monde), certains aliments sont plus ou moins bons pour différentes personnes (exemple : si vous êtes allergique à un produit en particulier, il vaut mieux vous en rendre compte et ajuster).

Je pense sincèrement que ce régime peut bénéficier à la grande majorité des gens, et c’est pourquoi j’ai traduit pour vous un guide complet en anglais depuis le site de référence Diet Doctor.

Mais, encore une fois :

  • Faites vos propres recherches et ne me croyez pas sur parole,
  • Ajustez en fonction de vos résultats.

1. Régime pauvre en glucides : introduction.

Ce guide est basé sur les régimes pauvres en glucides, et il vous donnera les résultats suivants :

  • Perte de poids sans effort,
  • Santé optimale,
  • Inversion des diabètes.

Plus spécifiquement, ce guide est Pauvre en Glucides et Riche en Lipides. Il vous permet d’être plus mince et en meilleure santé en mangeant de la vraie nourriture, sans avoir faim.

Est-ce que cela vous paraît trop beau pour être vrai ? Allez voir les nombreuses success stories et les douzaines études scientifiques qui prouvent que cela fonctionne.

Un régime pauvre en glucides signifie que vous mangez moins de glucides et plus de lipides. Surtout, vous limitez votre consommation de sucre et de féculents. Vous pouvez mangez d’autres nourritures délicieuses jusqu’à satiété, et perdre du poids.

De nombreuses études scientifiques récentes et de qualité montrent que le régime pauvre en glucides rend la perte de poids facile et permet de contrôler le taux de sucre dans le sang. Et c’est juste le début.

Les bases

  • Mangez : Viande, poisson, oeufs, légumes qui poussent au-dessus du sol, graisses naturelles (comme le beurre).
  • Evitez : Le sucre et les féculents (comme le pain, les pâtes, le riz, les haricots et les pommes de terre).

Mangez quand vous avez faim, et mangez à votre faim. C’est aussi simple que cela

Vous n’avez pas besoin de compter les calories ou de peser votre nourriture. Et oubliez les produits industriels light.

Il y a des raisons scientifiques solides qui expliquent pourquoi les régimes pauvres en glucides fonctionnent. Quand vous évitez les sucres et les féculents, la quantité de sucre dans votre sang se stabilise et les niveaux d’insuline (l’hormone qui active le stockage des lipides) diminuent. Cela augmente le brûlage de graisses, et vous rend plus rassasié.

Note pour les diabétiques

Les glucides augmentent votre taux de sucre dans le sang. Si vous les évitez, vous avez donc moins besoin de médicaments pour réduire le taux de sucre dans le sang.

Donc si vous continuez à prendre votre dose d’insuline habituelle après avoir adopté un régime pauvre en glucides, vous pouvez avoir de l’hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang).

Quand vous commencez ce régime, vous devez donc :

  • Tester fréquemment votre taux de sucre dans le sang,
  • Adapter (baisser) votre prise de médicaments.

Dans l’idéal, faites ceci avec l’assistance d’un médecin compétent.

Si vous êtes en bonne santé, ou si vous êtes un diabétique soigné uniquement par un régime alimentaire ou du Meftormin, vous n’avez pas de risque d’hypoglycémie.

2. Quoi manger ?

Mangez à volonté

  • Viandes : N’importe quel type, en incluant boeuf, porc, viande de chasse, poulet, etc. Vous pouvez manger le gras de la viande ainsi que la peau de poulet. Si possible, essayez de choisir de la viande bio ou nourrie à l’herbe.
  • Poissons et fruits de mer : N’importe quel type. En particulier, les poissons gras tels que le saumon, le maquereau et le hareng sont excellent. Evitez les poissons élevés.
  • Oeufs : Tous les types : bouillis, frits, en omelette, etc. Préférez les oeufs bio.
  • Graisses naturelles, sauces riches en graisses : Utilisez du beurre et de la crème pour cuisinier, cela donnera du goût et vous serez plus rassasié. Essayez les sauces béarnaise et hollandaise, vérifiez les ingrédients ou faites-les vous-même. L’huile de noix de coco et l’huile d’olive sont d’autres bonnes options.
  • Légumes qui poussent au-dessus du sol : Tous les types de choux, tels que chou-fleur, brocolis, et choux de Bruxelles. Asperges, courgettes, aubergines, olives, épinards, champignons, salades, avocats, oignons, poivrons, tomates, etc.
  • Produits laitiers : Choisissez toujours les produits entiers (non allégés) comme le vrai beurre, la crème (40 % de lipides), crème aigre, yaourt grec et fromage gras. Faites attention au lait car il contient beaucoup de sucre de lait. Evitez les produits aromatisés, sucrés ou “light”.
  • Noix : Excellent pour grignoter, à la place des bonbons (idéalement avec modération).
  • Baies: OK avec modération, si vous n’êtes ni très stricts ni allergiques. Excellent avec de la crème fouettée.

Lisez l’étiquette quand vous êtes au magasin. Une bonne règle simple : pas plus de 5 % de glucides pour un aliment donné.

Evitez si vous pouvez

  • Sucre : le pire. Sodas, bonbon, jus de fruits, boissons énergisantes, boissons sportives, pains de hamburger, chocolat, gâteaux, pâtisseries, glaces, céréales de petit-déjeuner. Essayez d’éviter les édulcorants aussi.
  • Féculents : Pains, pâtes, riz, pommes de terre, frites, chips, porridge, mustli, etc. Les produits aux céréales complètes sont juste moins mauvais. Les légumineuses telles que les haricots et les lentilles sont riches en glucides. Si votre régime n’est pas strict, vous pouvez manger des pommes de terre et autres légumineuses avec modération.
  • Margarine : C’est une imitation industrielle de beurre avec un taux d’oméga-6 non naturel. Aucun bénéfice sur la santé, mauvais goût. Statistiquement lié à l’asthme, aux allergies et à d’autres maladies inflammatoires.
  • Bière : pain liquide. Malheureusement, c’est plein de glucides rapidement absorbées.
  • Fruits : beaucoup de sucre. A manger de temps en temps. Considérez les fruits comme une forme naturelle de bonbon.

De temps en temps

A vous de décider quand vous voulez vous le permettre. Votre perte de poids ralentira peut-être un peu.

  • Alcool : Vins secs rouge ou blanc, whisky, brandy, vodka et autres cocktails sans sucre.
  • Chocolat noir : Au moins 70% de cacao, de préférence avec modération.

Boissons

  • Eau
  • Café : Essayez avec de la crème entière
  • Thé

A quel point faut-il restreindre les glucides ?

Moins vous mangez de glucides, plus les effets sur votre poids et votre taux de sucre dans le sang seront bons. Je vous conseille de suivre ces conseils aussi strictement que vous voulez. Quand vous serez satisfait de votre poids et de votre santé, vous pourrez ajouter progressivement des glucides.

Voici trois exemples de repas pauvres en glucides. Ils varient selon la quantité de glucides que vous mangez par jour :

3. Comment les régimes pauvres en glucides fonctionnent

Qu’est-ce que vous êtes supposés manger ?

Les humains ont évolué pendant des millions d’années en tant que chasseurs-cueilleurs, sans manger de grosses quantités de glucides. Nous mangions la nourriture de la nature en chassant, pêchant et cueillant ce que nous trouvions de comestibles. Ces nourritures ne comportaient pas de féculents sous forme de pain, de pâtes, de riz ou de pommes de terre. Nous ne mangeons ces féculents que depuis 5000 à 10000 ans, depuis le début de l’agriculture. Une si petite période de temps ne permet qu’une adaptation génétique limitée.

Avec la révolution industrielle d’il y a 100–200 ans, nous avons créé des usines qui peuvent produire de grandes quantités de sucre pur et de farine. Des glucides pures rapidement digérées. Nous avons à peine eu le temps de nous adapter génétiquement à ces types de nourritures industrielles.

Dans les années 80, la peur de la graisse s’est emparée du monde occidental. Les produits “light” allégés en graisses ont apparu partout. Mais si vous mangez moins de lipides vous avez besoin de manger plus de glucides pour être rassasié. Et c’est à ce moment dans l’histoire que notre épidémie désastreuse d’obésité et de diabète à commencer. Le pays qui a le plus diabolisé les lipides, les USA, a été atteint le plus violemment et il est aujourd’hui le pays le plus obèse du monde.

Aujourd’hui, il est clair que la peur de la vraie nourriture riche en graisse naturelle a été une énorme erreur.

Le problème causé par le sucre et les féculents

Toutes les glucides digestibles (pain, pâtes, etc.) sont transformées en sucres simples dans les intestins. Le sucre est ainsi absorbé par le sang, ce qui élève le taux de sucre dans le sang. Cela augmente la production d’insuline. L’insuline active le stockage de graisse par le corps.

Insulin

L’insuline est produite par le pancréas. En grandes quantité, l’insuline empêche le brûlage de graisses et stocke les nutriments en surplus dans les cellules graisseuses. Après un certain laps de temps (quelques heures ou moins), cela peut donner à un manque perçu de nutriments dans le sang, ce qui crée de la faim et l’envie de quelque chose de sucré. C’est à ce moment que les gens mangent de nouveau. Cela redémarre le cycle : c’est un cercle vicieux qui mène au gain de poids.

Au contraire, une faible consommation de glucides vous donne un taux de sucre dans le sang plus faible et plus stable, et donc moins d’insuline. Cela augmente la libération de graisses depuis vos stocks de graisse, et augmente le brûlage de graisses. Cela donne généralement une perte de graisse, en particulier au niveau du ventre chez les personnes obèses.

Perte de poids sans faim

Un régime Pauvre en glucides et riche en lipides baisse le taux d’insuline dans votre sang, ce qui aide votre corps à utiliser ses réserves de graisse. C’est probablement la raison qui explique pourquoi le fait de manger des lipides donne plus de satiété que le fait de manger des glucides. Cela a été montré dans de nombreuses études : quand des gens qui font un régime pauvre en glucides mangent à volonté, typiquement ils ingèrent moins de calories.

Donc il n’y pas besoin de compter ou de peser votre nourriture. Vous pouvez oublier les calories et faire confiance à vos sensations de faim et de satiété. Si vous ne le croyez pas, essayez pendant quelques semaines et constatez les résultats.

La santé en bonus

Aucun animal dans la nature n’a besoin de l’assistance d’experts en nutritions ou de tableaux de calories pour manger. Et pourtant, tant qu’ils mangent la nourriture qu’ils sont supposés manger ils restent à un poids normal, et évitent les caries, les diabètes et les maladies cardiaques. Pourquoi les humains seraient une exception ? Pourquoi seriez-vous une exception ?

Dans les etudes scientifiques, le régime pauvre en glucide ne diminue pas seulement le poids. Il améliore également la tension artérielle, le taux de sucre dans le sang, le taux de cholestérol et le taux de triglycérides. Il donne généralement un estomac plus calme, et moins d’envies de nourritures sucrées.

In scientific studies not only is the weight improved on a low carb diet — the blood pressure, blood sugar and cholesterol profile (HDL, triglycerides) are also improved. A calm stomach and less cravings for sweet food are also common experiences.

Effets secondaires initiaux

Si vous arrêtez brusquement les sucres et les féculents (recommandé), vous pouvez avoir des effets secondaires pendant que votre corps s’ajuste. Pour la plupart des gens, ces effets secondaires sont faibles et durent quelques jours seulement. Il y a aussi des moyens de les éliminer.

Common side effects in the first week: Effets secondaires fréquents pendant la première semaine :

  • Mal à la tête
  • Fatigue
  • Vertiges
  • Palpitations
  • Irritabilité

Ces effets secondaires se calment rapidement tandis que votre corps s’adapte et que le brûlage de graisses augmente. Vous pouvez minimiser ces effets en buvant davantage et en augmentant un peu votre consommation de sel, de façon provisoire. Une bonne option est de boire un bouillon plusieurs fois par jour. Ou bien, buvez plus de verres d’eau et mettez un peu plus de sel dans votre nourriture.

La raison de ces effets secondaires est la suivante : les nourritures riches en glucides peuvent augmenter votre rétention d’eau. Quand vous arrêtez de manger des aliments riches en glucides, vous perdez de l’eau en excès via vos reins. Cela peut donner une déshydratation et un manque de sel pendant la première semaine, le temps que le corps s’adapte.

Certaines personnes préfèrent diminuer lentement leur apport de glucides, sur quelques semaines, afin de minimiser les effets secondaires. Mais la façon Nike (Just Do It) est probablement le meilleur choix pour la plupart des gens. Retirer les sucres et les glucides fait perdre du poids dès les premiers jours. Même si c’est surtout des fluides, c’est excellent pour la motivation.

4. Conseils et recettes

Suggestions de repas pour le petit-déjeuner :

  • Oeufs au bacon
  • Omelette
  • Restes du dîner de la veille
  • Café avec de la crème
  • Une boîte de maquereaux et des oeufs durs
  • Oeufs durs avec de la mayonnaise ou du beurre
  • Avocat, saumon et crème
  • Sandwich avec du Oopsie-bread
  • Fromage
  • Oeufs durs écrasés avec du beurre, de la ciboulette, du sel et du poivre
  • Du brie avec du jambon ou du salami
  • Yaourt grec avec des noix ou des graines (et éventuellement des baies)

Vous n’aimez pas manger le matin ? Avec un régime pauvre en glucides, vous n’aurez peut-être pas faim le matin. Si c’est le cas, vous pouvez parfaitement sauter le petit-déjeuner.

Suggestions de repas pour le déjeuner et le dîner :

  • Plats de viande, de poulet ou de poisson avec des légumes et une sauce riche en lipides. Il y a beaucoup d’alternatives aux pommes de terre, comme les choux-fleurs en purée.
  • Ragoûts, soupes ou casseroles avec des ingrédients pauvres en glucides
  • Vous pouvez utilisez la plupart des recettes des livres de cuisines si vous évitez les ingrédients riches en glucides. N’hésitez pas à ajouter des lipides (exemples : beurre, crème) à votre recette. Ou achetez un livre de recettes paléo.
  • Buvez de l’eau avec votre repas, et à l’occasion un verre de vin.

Snacks / Grignotage

Avec un régime pauvre en glucides, vous n’aurez probablement pas besoin de manger aussi souvent qu’avant. Ne soyez pas surpris si vous n’avez plus besoin de grignoter. Beaucoup de gens fonctionnent bien avec 2 ou 3 repas par jour. Si vous avez besoin d’un snack :

  • Roulé de fromage/jambon avec un légume
  • Olives
  • Noix
  • Un bout de fromage
  • Un oeuf dur sorti du réfrigérateur
  • Maquereau à la sauce tomate en boîte
  • Babybel

Les olives et les noix peuvent remplacer les chips quand vous êtes devant la télévision. Si vous avez toujours faim entre les repas, c’est probablement parce que vous ne mangez pas suffisamment de lipides. N’ayez pas peur des lipides. Mangez plus de lipides jusqu’à satiété.

Manger au restaurant ou avec des amis

  • Restaurants: Généralement pas un gros problème. Vous pouvez demander de la salade à la place des pommes de terres/frites/riz. Demandez du beurre en plus (pas de la margarine !).
  • Fast food: Les kebabs peuvent être décents (sans pain). Aux chaînes d’hamburgers, les hamburgers sont généralement les choix les moins mauvais. Evitez les sodas et les frites, évidemment. Buvez de l’eau. Les garnitures de pizzas sont généralement acceptables, et plus vous êtes strict dans votre régime moins vous mangerez de pâte.
  • Si vous mangez strictement dans la vie de tous les jours, vous pouvez faire quelques exceptions quand vous êtes invité. Si vous n’êtes pas sûr de la nourriture qui sera servie, vous pouvez manger quelque chose à la maison avant de partir.
  • Les noix et fromages sont de bonnes nourritures d’urgence quand il n’y a pas d’autres choix adéquats.

Liste de courses pour les débutants

Imprimez cette liste et amenez-la quand vous faites vos courses :

  • Beurre
  • Crème entière (40% de matières grasses)
  • Crème aigre (entière)
  • Oeufs
  • Bacon
  • Viande (viande hachée, steaks, pièces de ragoût/fondue, filets, etc.)
  • Poisson (dans l’idéal du poisson gras comme le saumon ou le maquereau)
  • Fromage (de préférence gras)
  • Yaourt turc (10% de matières grasses)
  • Choux (chou vert, chou-fleur, chou de bruxelles, chou cale, etc.)
  • Tous les autres légumes qui poussent au-dessus du sol
  • Légumes surgelés (brocolis, légumes pour wok, etc.)
  • Avocats
  • Olives
  • Huile d’olive
  • Huile de noix de coco
  • Noix, amandes

Nettoyez vos placards

Vous voulez maximiser vos chances de réussite ? En particulier quand vous avez des addictions, il vaut mieux jeter ou donner les nourritures contenant des sucres et féculents, les produits lights, etc.

Cela inclut :

  • Bonbons
  • Chips
  • Sodas et jus
  • Margarine et huiles végétales
  • Sucre sous toutes ses formes
  • Pain
  • Farine
  • Pâtes
  • Riz
  • Pommes de terre
  • Céréales de petit-déjeuner
  • Tout les produits étiquetés “light”
  • Glace
  • Cookies et biscuits

Pourquoi ne pas le faire maintenant ?

Le serpent au paradis

Méfiez-vous des produits étiquetés “pauvres en glucides”, comme les pâtes ou le chocolat. Malheureusement, ces produits fonctionnent mal. Ils ont saboté la perte de poids de nombreuses personnes. Ils sont en général remplis de glucides, malgré leur marketing créatif.

Par exemple, les “pâtes pauvres en glucides” de Dreamsfield sont des purs féculents, qui sont absorbés plus ou moins comme des pâtes normales. Elles sont justes absorbés plus lentement :

Carb Fiction

Et le pain pauvre en glucides ? Faites attention : si c’est du pain préparé avec des céréales, il n’est certainement pas pauvre en glucides ! Mais certaines marques tentent de vous les vendre comme des options pauvres en glucides. Voici un exemple :

Le chocolat pauvre en glucides est généralement rempli d’alcools de sucre, que le fabriquant ne compte pas comme glucides. Mais environ la moitié de ces glucides peut être absorbée, ce qui augmente le taux de sucre sanguin et l’insuline. Le reste des glucides termine dans le colon, ce qui peut causer des gaz et de la diarrhée. De plus les édulcorants peuvent maintenir les fringales de sucre.

A la place, prenez plutôt du vrai chocolat noir avec modération.

Si vous voulez être mince et en bonne santé, mangez de la vraie nourriture à la place.

Recettes

4 façons faciles de faire des oeufs

  1. Mettez les oeufs dans de l’eau froide et faite bouillir pendant 4 minutes ou 8 minutes. Si vous voulez, mangez-les avec de la mayonnaise maison.
  2. Faites frire les oeufs dans du beurre, d’un côté ou des deux côtés. Ajoutez du sel et du poivre.
  3. Faites frire du beurre et ajoutez deux oeufs et 2 ou 3 cuillers à soupe de crème épaisse par personne. Ajoutez du sel et du poivre. Mélangez. Ajoutez de la ciboulette et du fromage râpé. Servez avec du bacon frit.
  4. Dans un bol, battez trois oeufs et ajoutez trois cuillères à soupe de crème. Ajoutez du sel et des épices. Faites frire le beurre dans la poêle et versez la préparation. Quand la surface devient solide, vous pouvez ajoutez quelque chose de bon. Par exemple du fromage, du bacon frit, des champignons frits, une bonne saucisse (lisez les ingrédients), ou des restes du dîner de la veille. Pliez l’omelette en deux et servez avec une salade croquante.

Pour remplacer les pâtes, le riz et les pommes de terre

  • Purée de Chou-fleur: Coupez le chou-fleur en petits morceaux et faites-le bouillir avec une pincée de sel. Quand le chou-fleur est mou, égouttez. Ajoutez du beurre, de la crème et écrasez pour en faire de la purée.
LCHF-middag: Lax
  • Salades faites à partir de légumes qui poussent au-dessus du sol, éventuellement avec différents types de fromages. Essayez plusieurs genres.
  • Choux : Brocolis, chou-fleur ou chou de Bruxelles bouilli.
  • Légumes au gratin: Faites frire du potiron, de l’aubergine, du fenouil (ou n’importe quel légume que vous aimez) avec du beurre. Ajoutez du sel et du poivre. Mettez dans un plat pour le four et ajoutez du fromage râpé. Faites cuire à 225° C jusqu’à ce que le fromage fonde et prenne une couleur dorée.
  • Légumes cuits à la crème, comme des épinards ou des choux.
  • Riz de chou-fleur : mixez du chou-fleur, faites-le bouillir pendant une minute ou deux. Excellent substitut pour le riz.
  • Avocat.

Snacks et desserts

  • Mélange de noix, amandes, etc.
  • Saucisses : coupez-les en morceaux, ajoutez un bout de fromage et piquez-les avec un cure-dent.
  • Légumes avec une sauce : essayez les bâtonnets de concombres ou de poivrons, des morceaux de chou-fleur, etc.
  • Roulés au fromage : Roll étalez du fromage crémeux (comme du boursin) dans une tranche de jambon ou de salami.
  • Olives
  • Chips pauvres en glucides: Sur une plaque de cuisson, faites des petits tas de fromage rapé (parmesan ou autre). Chaque tas fait une cuiller à soupe. Faites chauffez le four à 225°C. Laissez vos chips fondre et prendre une belle couleur (attention, elles brûlent facilement). Servez comme des chips, éventuellement avec une sauce dip.

Livres de recettes

Il y a des millions de livres de livres de recettes pauvres en glucides. Evitez simplement les livres qui évitent le gras. Souvenez vous : si vous évitez les glucides, vous devez manger plus de gras sinon vous aurez faim. N’ayez pas peur du gras. Le gras est votre ami. Ajoutez du gras jusqu’à ce que vous n’ayez plus faim.

En outre, évitez les livres de recettes remplis d’édulcorants, de desserts et autres “nourritures plaisir”. Car si vous abusez de ce genre de choses cela va saboter votre perte de poids.

5. En savoir plus

Oui mais le gras va boucher mes artères !

Vous avez surement entendu que les régimes pauvres en glucides étaient dangereux, car ils contiennent une plus grande proportion de lipides.

Cette vieille idée est basée sur la croyance que les graisses naturelles ne sont pas bonnes pour nous. Même si les humains ont toujours mangé de la graisse, la graisse était devenu un ennemi qui détruit notre corps, augmente notre cholestérol et nous donne des crises cardiaques.

La bonne nouvelle est que nous savons maintenant que cette idée était fausse. Regardez ces couverture de TIME magazine. La première date de 1984, le début de la peur du gras. Au lieu de manger de la nourriture naturelle, nous avons commencé à manger beaucoup de produits pauvres en lipides, remplis de sucre et de glucides. Et cela a marqué le début de l’épidémie d’obésité actuelle : ce n’est pas une coïncidence.

La seconde couverture date de 2014, et elle dit “Mangez du beurre”. Le magazine présente comment les scientifiques réalisent qu’ils avaient eu tort de craindre le gras. Quelle immense différence en 30 ans !

En savoir plus sur la peur obsolète du gras.

En savoir plus sur les causes de l’épidémie d’obésité.

La peur non nécessaire du gras et du cholestérol a lancé les épidémies de l’obésité et du diabète. La science moderne montre à quel point c’était une erreur.

Nous pensions que tout le cholestérol était mauvais. Que c’était toujours bon d’avoir peu de cholestérol, et toujours mal d’avoir beaucoup de cholestérol. C’était faux. La vérité est — comme d’habitude — plus compliqué

We thought that all cholesterol was harmful. That a low cholesterol was always good, and that a high cholesterol was always bad. This was wrong. The truth is — as usual — more complicated.

More important than having a low cholesterol is to have a good cholesterol profile. To have a lot of the good protecting HDL-cholesterol, for example. And how do you get that? Well, the easiest way is to avoid sugar and flour, and instead eat enough fat to feel satisfied.

Inversion des diabètes et normalisation du taux de sucre dans le sang

Est-ce que vous avez un diabète de type 2 ? Si non, vous connaissez probablement quelqu’un de diabétique. Le régime pauvre en glucide est fantastique pour traiter les diabètes de type 2.

Manger moins de choses qui se transforment en sucre dans le sang (glucides) facilite un taux de sucre dans le sang bas. Restreindre les glucides peut être tellement efficace que les diabétiques doivent réduire immédiatement leur dose de médicaments (en particulier d’insuline).

Moins de sucre dans le sang dès le premier jour. Moins besoin de médicaments. Et une perte de poids en bonus.

En savoir plus sur les diabètes et le régime pauvre en glucides.

PS : les personnes qui ont un diabète de type 1 peuvent aussi bénéficier d’un régime pauvre en glucides.

Normalisation de la tension artérielle

Les régimes pauvres en glucides font baisser la tension de ceux qui souffrent d’hypertension. Cela a été clairement prouvé dans des études scientifiques, et c’est une expérience très fréquente pour les gens qui essaient.

En fait, cet effet peut être tellement marque que ceux qui prennent des médicaments contre l’hypertension peuvent se sentir fatigués ou avoir des vertiges à cause d’une pression sanguine trop faible. Ces personnes sont devenues en trop bonne santé pour leur médicament !

Si cela se produit, vous devrez réduire la dose de votre médicament pour l’hypertension, ou arrêter de le prendre entièrement, après en avoir parlé à votre médecin.

En savoir plus sur la tension artérielle et le régime pauvre en glucides.